Le projet de téléphone modulaire de Facebook se précise

Repéré par les médias américains, un brevet de Facebook pourrait en dire long sur ses projets dans le hardware.

Facebook est surtout connu pour ses réseaux sociaux et ses services de messagerie. Mais depuis l’acquisition d’Oculus VR pour 2 milliards de dollars, le numéro un des réseaux sociaux s’est également lancé dans le hardware.

Et après les casques de réalité virtuelle, il pourrait aussi produire des appareils modulaires, dont des smartphones

En substance, le téléphone modulaire reprend l’esprit du PC de bureau (plug-and-play) qui permet au consommateur de choisir les composants de sa machine ainsi que de les remplacer, soit en cas d’usure, soit en cas d’obsolescence.

Google avait exploré l’idée, via le projet Ara, avant de l’abandonner.

Mais l’année dernière, nous avons appris que Facebook a recruté des ingénieurs ayant travaillé pour le projet Ara de Google pour une division secrète baptisée « Building 8 ».

Pour le moment, la société de Mark Zuckerberg n’a pas encore évoqué d’appareils modulaires. Nous savons simplement que la division Building 8 travaille sur des appareils pour le grand public qui mettent l’accent sur la partie « sociale ».

Mais un brevet repéré par les médias américains suggère que Facebook s’intéresse effectivement aux appareils modulaires. Disponible sur le site de l’office américain des brevets, celui-ci décrit des appareils électromécaniques modulaires qui pourraient inclure des haut-parleurs, des microphones, un écran tactile, un GPS et même des antennes.

Business Insider ajoute que le brevet a été déposé par quatre employés de Facebook qui travaillaient pour Nascent Objects, une société spécialisée dans le prototypage et l’impression 3D que Facebook a rachetée en 2016.

Bien entendu, les sociétés comme Facebook ayant une force de R&D importante, il est possible que ce brevet ne soit jamais utilisé. Cependant, on rappellera qu’en 2013, le numéro un des réseaux sociaux a travaillé avec HTC sur le mobile « First », qui était surnommé « Facebook Phone ». Plutôt que de mettre en avant les applications, le téléphone se focalisait sur les personnes. Malheureusement (ou pas), le produit fut un flop.


Nos dernières vidéos