Suivez-nous

Smartphones

Qualcomm obtient une licence pour fournir certains composants à Huawei

C’est officiel, Huawei pourra utiliser certains composants Qualcomm pour ses smartphones.

Il y a

  

le

 

Par

Le logo de Qualcomm
© Qualcomm

L’année 2020 n’a pas été de tout repos pour le constructeur chinois Huawei. En plus de la pandémie, celui-ci doit en effet gérer les conséquences d’une nouvelle vague de sanctions américaines.

En 2019, Washington avait interdit aux entreprises américaines, sauf celles qui ont un permis, de faire du commerce avec Huawei. Résultat : le constructeur n’avait plus accès à la licence Google qui lui permettait de préinstaller les applications comme le Play Store, Google Maps ou YouTube sur ses appareils.

Et cette année, les nouvelles sanctions ciblent toutes les entreprises, même celles qui ne se trouvent pas aux USA, mais qui utilisent des technologies ou des équipements américains. Désormais, celles-ci doivent aussi obtenir un permis afin de faire du commerce avec Huawei.

De nombreux fournisseurs du constructeur, dont celui qui fabriquait les puces Kirin pour ses smartphones, sont concernés. De ce fait, Huawei a déjà indiqué qu’il va faire face à une pénurie de processeurs Kirin pour ses smartphones.

Huawei devrait pouvoir utiliser des processeurs Mediatek et Qualcomm

La bonne nouvelle, c’est que de plus en plus d’entreprises ont la possibilité de fournir des composants pour les smartphones de Huawei. Récemment, nous avons relayé des rumeurs indiquant que Samsung Display et Sony auraient obtenu des licences pour fournir des écrans et des caméras au constructeur.

Nous savons également que l’entreprise Mediatek, qui fabrique des processeurs pour smartphones, a demandé une licence. Et aujourd’hui, nous apprenons que Qualcomm en a reçu une, lui permettant de fournir des composants pour smartphones à Huawei.

Cité par Reuters, un représentant de Qualcomm a déclaré : « Nous avons reçu une licence pour un certain nombre de produits, dont certains produits 4G. » Malheureusement, Qualcomm ne précise pas de quels produits il s’agit, mais visiblement, il s’agit bien de composants pour les smartphones.

Prochainement, nous devrions donc voir arriver des smartphones équipés de processeurs Qualcomm Snapdragon, à la place des processeurs Kirin. Néanmoins, il est possible que cette licence obtenue par Qualcomm ne puisse pas résoudre tous les problèmes de Huawei.

En effet, la déclaration de Qualcomm suggère qu’il ne pourra fournir que des puces 4G, mais pas de puces 5G. Or, actuellement, le passage vers la 5G fait partie des facteurs qui stimulent les ventes de smartphones dans le monde. Et récemment, Apple a lancé ses premiers iPhone 5G, pour lesquels la demande devrait être particulièrement importante.

Sinon, on rappelle que sur le plan logiciel, Huawei parvient petit à petit à vivre sans Google. Pour rappel, le constructeur a toujours la possibilité d’utiliser la version open source (sans les services Google) du système d’exploitation Android. Et cela n’affecte pas les ventes en Chine, où les services de Google ne sont, de toute manière, pas utilisés. Pour les appareils vendus en Europe, le constructeur essaie de proposer des alternatives aux services de Google. Récemment, le constructeur a par exemple lancé Petal Maps, une application qui permet aux utilisateurs de se passer de Google Maps.

Et petit à petit, le constructeur chinois crée également un moteur de recherche général qui pourrait, un jour, être capable de remplacer celui de Google.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les meilleurs forfaits

Les tests