Suivez-nous

Objets connectés

Quand Amazon joue sur la peur des utilisateurs pour vendre ses sonnettes Ring

Sur Facebook, Amazon a partagé une publicité faisant la promotion d’une des fonctionnalités de ses sonnettes intelligentes Ring. Néanmoins, celle-ci soulève plusieurs questions.

Il y a

le

Sonnettes connectées Ring
© Ring

Rachetée par Amazon en 2018, la startup Ring propose des sonnettes intelligentes qui permettent aux utilisateurs de bénéficier d’un système de caméra et d’ouverture à distance. Depuis le rachat, la société américaine travaille donc à populariser ces dispositifs, quitte à utiliser des méthodes qui posent parfois question.

La méthode publicitaire d’Amazon pose question

En effet, Amazon a été récemment accusé d’utiliser la peur pour commercialiser ses sonnettes Ring, encourageant les utilisateurs à envisager le pire pour que ceux-ci achètent un de ses dispositifs.

De la même façon, Amazon a récemment utilisé une des vidéos issues de son application Neighbors pour faire la publicité des sonnettes. Lancée en mai 2018, celle-ci permet aux propriétaires des dernières de partager des informations, dont des images, avec leurs voisins et leur entourage.

Sur la page web Support dédiée à cette app, Ring indique : « Les données disponibles sur la délinquance dans votre quartier seront à portée de main. Nous sommes intimement convaincus que l’information et la communication renforcent les communautés pour les rendre plus sûres. Ensemble, nous pouvons rendre nos quartiers plus agréables pour nos familles, amis et voisins ».

Néanmoins, Amazon a utilisé une des vidéos partagées sur cette application pour faire la promotion des appareils de Ring, allant jusqu’à sponsoriser le post en question sur Facebook. Cette pratique pose donc plusieurs questions, principalement parce que l’on ne sait pas encore si la personne présente sur la vidéo a réellement commis un vol ou non. L’on ne sait pas non plus si la firme américaine peut utiliser son visage dans une de ses publicités.

Lors du lancement de l’application Neighbors, Ring a également précisé que ces données pouvaient permettre aux habitants de créer une communauté plus sûre, mais pas que. Amazon évoque également « certains cas » ou cette app pourrait servir aux forces de l’ordre. Comme The Verge le précise, cette personne était également recherchée par les autorités et ces images étaient déjà diffusées publiquement. Pour sa part, la police a tout de même assuré qu’elle n’avait pas demandé à Ring de partager celles-ci, mais qu’elle lui en était aussi reconnaissante.

En parallèle, un nouveau rapport réalisé par CNET stipule également que les autorités utilisent également cette application pour concevoir un nouveau réseau de surveillance non officiel.

Pour sa part, un porte-parole de Ring a déclaré à ce sujet : « Les ‘alertes communautaires’ [le nom de la fonctionnalité des sonnettes, NDLR] de Ring aident à assurer la sécurité des quartiers en encourageant la communauté à travailler directement avec la police locale sur les cas actifs. Les alertes sont créées à l’aide du contenu affiché publiquement à partir de l’application Neighbors qui possède un numéro de rapport de police vérifié. Nous obtenons le consentement explicite du client du Ring avant que le contenu ne soit posté, et nous utilisons des messages sponsorisés et géolocalisés pour limiter le contenu aux communautés pertinentes. Les membres de la collectivité peuvent alors partager ou afficher directement des conseils pour aider la police locale à communiquer avec les personnes d’intérêt ou à enquêter sur les crimes ».

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

3 Commentaires

3 Commentaires

  1. David

    8 juin 2019 at 9 h 09 min

    C’est c’est à l’insu de son plein grès c’est grave sinon c’est juste de la collaboration avec les services de polices mais bon cela veut dire que les personnes filmées n’ont pas leur mot à dire ce qui serait impossible en France. Faut quand même pas pousser le bouchon un peu trop loin. Il y a d’autre portiers Vidéo connectés qui fonctionnent aussi bien.

  2. Patrick

    8 juin 2019 at 19 h 34 min

    Oh que si, c’est possible en France.
    Ils nous ont bien concocté une loi permettant aux services de police de pénétrer nos ordinateurs sans qu’on puisse s’y opposer.

    Amazon ne fait qu’imiter les Etats (La France comme beaucoup d’autres) qui utilisent la peur pour faire passer des lois de surveillance insupportable.

    Même les « petits joueurs » utilisent cette technique, comme les électriciens qui utilisent la « peur des autres » pour vendre aux syndics des immeubles des quantités de badges numériques bien plus chers qu’une clé. Et… dans quelque temps un système d’espionnage pour localiser chaque habitant de la France.

    Dès que le public sera prêt, hop un petit changement de logiciels, et vous serez suivis partout où que vous alliez.

  3. Dwalin

    12 juin 2019 at 14 h 52 min

    Je suis toujours choqué par les publicités pour les alarmes ou les boîtes se surveillance qui veulent effrayer les gens pour qu’ils s’équipent de leur produits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests