Quand Facebook part à la reconquête du mobile

Facebook a récemment lancé sa nouvelle plateforme de monétisation et le curieux « log in anonyme ». Tout ceci va-t-il booster sa présence sur les mobiles ?

Avec les annonces qui se sont enchaînées dernièrement, Facebook accentue la rivalité qui existe entre le réseau social et Google, l’autre géant du web et du mobile. En effet, Facebook a enfin officialisé sa fameuse plateforme de monétisation d’applications. Elle permet aux développeurs d’insérer des publicités Facebook sur les applications mobiles. Pour le moment, la plateforme baptisée Facebook Audience Network est en version beta. Mais sur le long terme, il pourrait s’agir d’un sérieux concurrent pour Google et les autres géants du milieu.

Facebook sort de sa bulle

Pour rester positifs, nous pourrions dire que cela va permettre à Facebook de poursuivre sa quête du profit ailleurs, évitant ainsi d’ajouter encore plus de publicités sur le fil d’actualité (ce qui peut être favorable aux utilisateurs et aux éditeurs de sites). En revanche, comme les publicités seront ciblées, les utilisateurs s’inquièteront certainement de la manière dont les données personnelles vont transiter. Bien sûr, on vous dira toujours que les éditeurs et les annonceurs n’ont pas accès à ces données-là.

Actuellement, le service Facebook Audience Network est disponible sur les applications iOS et Android, pour les développeurs qui auront souscrit au programme beta. L’insertion des publicités se veut facile. En substance, il faut s’enregistrer, inclure une bibliothèque, créer un ID de placement et placer les publicités. Le développeur dispose ensuite d’outils qui lui permettent de suivre les performances de ses emplacements publicitaires. Il existe actuellement 3 formats disponibles.

Publicité Facebook

Au niveau des annonceurs, tout se passera comme s’ils achetaient des publicités pour le fil d’actualité Facebook puisque le nouveau réseau utilisera le même ciblage et les mêmes fonctionnalités. Pour le moment, il semblerait que l’Audience Network de Facebook s’adresse avant tout aux annonceurs à la recherche d’engagement et d’installations d’applis.

Bien sûr, une société comme Facebook se doit de respecter certaines bonnes pratiques. Ainsi, les annonceurs et les éditeurs seront soumis à certaines contraintes.

Facebook et anonymat : comment ça marche ?

L’autre grande nouveauté de ces derniers jours, c’est cette nouvelle forme de log in (ou connexion) que Facebook a introduite. Sa curiosité : elle se veut anonyme (sachant que Facebook et anonymat sont des mots qui ne sont pas très souvent associés).

Facebook Log In anonyme 2

Ces boutons « sign up » ou « log in » (via Facebook, Google+ ou Twitter) sont souvent considérés comme des raccourcis. Dans un monde fait de cloud et d’applications, il devient assez vite ennuyeux d’avoir à s’inscrire ou saisir un mot de passe pour chaque appli. Mais si de nombreuses personnes ne lisent même pas la liste des permissions qu’elles accordent après avoir cliqué sur ces boutons, d’autres y sont réticentes. Parfois, sans en être vraiment conscient, vous communiquez des données personnelles telles votre nom, votre date de naissance ou votre adresse à des tiers.

Log IN anonyme

L’esprit du nouveau bouton noir est de vous permettre de vous inscrire ou de vous connecter en évitant les mots de passe et les formulaires, mais aussi en évitant de communiquer vos informations au développeur d’une application. Avant tout, il s’agit d’une manière de tester une application pour, ensuite, accorder d’autres permissions, si l’utilisateur le souhaite. Mais attention, si l’éditeur de l’application ne saura pas qui vous êtes, Facebook saura toujours où vous avez mis les pieds.

Outre cette connexion anonyme, Facebook a également lancé une nouvelle version du bouton bleu traditionnel. Désormais, l’utilisateur aura plus de contrôle sur ce qu’il partage et pourra décocher certaines permissions. Il y aura également un nouveau tableau de bord qui va permettre à l’utilisateur de gérer ses connections via Facebook sur les applis.

Log In Facebook

(Source 1/2)


Nos dernières vidéos

Répondre