Suivez-nous

Tech

Quand une prothèse permet de recréer la sensation de toucher

Des scientifiques de l’Université de l’Utah ont créé une prothèse capable de rendre en partie la sensation de toucher aux personnes amputées.

Il y a

  

le

 
implants
© Science Robotics

«Il a tendu la main, assemblant ses deux mains, les déplaçant et les frottant l’une contre l’autre, se sentant avec sa main prothétique comme si elle était presque réelle, et se ressentant peut-être presque totalement à nouveau, pour la première fois depuis 15 ans.» Gregory Clark, ingénieur en biomédecine et neuroscientifique, est fier du travail de son équipe à l’Université de l’Utah. Les chercheurs affirment avoir, en collaboration avec différentes institutions, créé un modèle de prothèse de main capable de recréer la sensation de toucher.

C’est une avancée incroyable pour les personnes qui ont perdu un membre. En effet, si les prothèses gagnent de plus en plus en efficacité, l’absence de ce ressenti est un réel manque dans leurs vies. Avec le temps des progrès ont été effectués mais les chercheurs affirment que leur création atteint un niveau jamais atteint auparavant.

Encore des années avant une commercialisation de la prothèse

L’équipe travaille depuis des années sur ce dispositif et leur recherche semble aujourd’hui porter ses fruits. Pour y parvenir, les scientifiques ont créé une interface reliant la main aux nerfs encore présents dans le bras du patient. S’en est suivie une opération durant laquelle des centaines d’électrodes ont été implantées à proximité de la fibre nerveuse. Ces dernières sont alors stimulées de façon sélective afin de provoquer un signal sensoriel à destination du système nerveux.

Résumé ainsi, cela paraît un peu complexe mais Gregory Clark a une métaphore pour décrire l’ensemble : « Avoir des électrodes à l’intérieur du nerf plutôt qu’à l’extérieur, c’est comme avoir une conversation avec un petit groupe de personnes que vous avez sélectionné plutôt que de hurler dans un stade, et entendre une réponse confuse de la foule. »

D’autres défis attendent encore l’équipe de recherche. L’idée est notamment de créer une version portable de la prothèse qui pourrait être utilisée à la maison. Ils souhaitent aussi fabriquer des implants sans fil pour l’interface afin de rendre l’utilisation moins pénible et de réduire les risques d’infection. Reste une étape décisive à passer avant de commencer des essais à plus grande échelle : obtenir l’aval de la Food and Drug Administration.

Autant dire qu’il faudra encore attendre plusieurs années avant d’assister à une commercialisation de cet objet qui pourrait changer la vie de nombreuses personnes à travers le monde.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

1 commentaire

1 Commentaire

  1. Johnny Sixter

    26 juillet 2019 at 16 h 43 min

    Entre les prothèses auditives qui rendent l’ouïe à un malentendant, les puces qui rendent la vue (c’est pas encore ça mais on avance) et puis ça, je trouve tout ça plus que formidable … C’est comme ça qu’on doit utiliser notre intelligence et notre technologie et pas dans des conneries comme les armes à feu, les cigarettes électroniques ou les perches à selfie. 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests