Suivez-nous

Tech

Reconnaissance faciale : Amazon face à une rébellion interne ?

Les actionnaires d’Amazon ont mis en arrêt l’ambition de vendre cette technologie au gouvernement.

Il y a

le

© Seattle City Council from Seattle

Rekognition dans le viseur des actionnaires

La reconnaissance faciale fait partie des technologies qui attirent le plus les forces de l’ordre à l’heure actuelle. Elles n’hésitent pas à s’associer avec des entreprises high-tech un peu partout sur la planète, avec plus ou moins de succès. Amazon fait partie des nouveaux acteurs majeurs du secteur avec Rekognition, qui est déjà utilisé par certains services de police, de façon expérimentale.

Pourtant, cette technologie pose de nombreux problèmes, notamment d’un point de vue des libertés civiles ou même de la fiabilité. Les actionnaires de l’entreprise de Jeff Bezos avaient déjà demandé de mettre un coup d’arrêt à cette collaboration il y a quelques mois. Ils veulent frapper à nouveau, en espérant être entendus cette fois.

Amazon et les limites de la reconnaissance faciale

En janvier, les actionnaires proposaient donc de bannir la vente de Rekognition à des entreprises jusqu’à ce qu’ils soient sûrs que cela ne posait pas de problèmes du point de vue des libertés individuelles. Une date a désormais été fixée pour soumettre le sujet aux votes.

Ces dernières semaines, Amazon avait tenté de s’opposer à cette mesure, notamment devant le gendarme américain de la Bourse (SEC). Mais celui-ci vient de trancher en faveur des actionnaires. Le vote des actionnaires aura donc lieu le 22 mai.

Quelques précisions utiles toutefois, si ce vote passe, il interdira seulement le vote à des gouvernements ou des agences gouvernementales. Rekognition pourra toujours être vendu à d’autres entreprises sans que cela ne pose de problème. Autant dire que les gouvernements pourraient facilement contourner le problème en sous-traitant l’usage de Rekognition. Pour contourner cette interdiction, Amazon devra aussi être capable de fournir des « preuves indépendantes » quant à l’absence d’usages négatifs de Rekognition. Réponse le 22 mai.

 

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests