Connect with us

Sciences

Regardez cet incroyable timelapse du lancement d’une fusée Soyouz filmé de l’espace

L’Agence Spatiale Européenne vient de publier de superbes images animées en timelapse montrant le décollage d’une fusée Soyouz depuis l’espace. Un spectacle grandiose, garanti sans effets spéciaux.

Il y a

le

lancement soyouz timelapse

D’habitude, les images – toujours spectaculaires – de lancement de fusées sont captées et diffusées à partir du sol, et le public ayant la chance d’être présent sur place a plutôt tendance à regarder vers le haut. L’expérience vécue par l’équipage de l’ISS, la station spatiale internationale est tout autre : observer et filmer le décollage du dernier Soyouz de dessus, depuis l’espace.

Dans un spectaculaire et magnifique timelapse publié le 23 novembre sur son site, l’Agence Spatiale Européenne (ASE) montre le lancement d’une fusée russe Soyouz ayant décollé le 16 novembre 2018 du cosmodrome de Baïkonour, au Kazakhstan. Un engin spatial Progress MS-10 rempli d’une cargaison de 2 564 kg se trouvait au sommet de la fusée, en route vers la Station spatiale internationale. L’ISS quant à elle se trouve à environ 400 kilomètres au-dessus de la surface de la Terre, se déplaçant à une vitesse de 28 000 km/h. Les ravitaillements sont lancés après le survol de l’ISS, ce qui permet au vaisseau de poursuivre et de rattraper l’avant-poste en deux jours environ.

> Lire aussi :  La startup chinoise LandSpace échoue à lancer sa fusée

Un clip grandiose venu de l’espace

Armé d’une caméra, l’astronaute de l’ASE Alexander Gerst a tourné la vidéo alors qu’il se trouvait à l’intérieur du module Cupola. La vitesse de lecture varie de huit à seize fois la vitesse normale, le document résumant 15 minutes d’images en une seule minute.

En ce qui concerne la chronologie, le largage des propulseurs de la fusée Soyouz-FG se produit à la septième secondes, suivi de l’espacement de l’étage central à la dix-neuvième. À trente-quatre secondes, l’étage central commence à brûler dans l’atmosphère et retourne sur Terre après avoir épuisé sa réserve de combustible. Après cette étape, le vaisseau spatial Progress se sépare de la fusée et entre sur une orbite à la poursuite de l’ISS.

Se rappeler que cette fusée-cargo que l’on voit décoller est destinée à rejoindre l’ISS qui la filme quelques heures après son lancement donne une idée de l’incroyable mécanique céleste d’une précision d’horlogerie suisse que les équipes de l’Agence Spatiale Européenne ont été capable de mettre en place.

> Lire aussi :  SpaceX et la NASA annoncent le premier vol du Crew Dragon en janvier

Source

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests