Suivez-nous

Vidéo

Cette chaine YouTube fabrique des « deepfakes » au réalisme vraiment flippant

Une chaine YouTube fabrique d’inquiétantes contrefaçons visuelles profondes qui remplacent les visages d’acteurs connus par d’autres et leur font dire ce qu’ils n’ont jamais dit.

Il y a

le

Fight Club
© Capture d'écran YouTube

La propagation de fake news sur les internets vous inquiète ? Vous n’avez encore rien vu. Il est un domaine ou l’intelligence artificielle pourrait réellement commettre de sérieux ravages, et il est en plein développement. Ce domaine, c’est celui des deepfakes. Nous avons déjà évoqué le sujet à l’occasion de la sortie de cette vidéo qui montre des personnes en mouvement qui n’existent pas. Or, à partir du moment où un algorithme est capable de créer des personnages totalement fictifs en les faisant ressembler à s’y méprendre à de vrais humains, il est alors « facile » d’extrapoler vers d’autres illusions.

C’est l’objet du deepfake, qui permet par exemple de simuler les mouvements de la bouche, du visage et la voix d’une personne à partir d’une simple vidéo – et même maintenant d’une photo – afin de lui faire dire des mots qu’elle n’a jamais prononcés.

La chaine YouTube Ctrl Shift Face, lancée récemment, a publié en deux semaines six vidéos, dont la première a totalisé plus de 3,3 millions de vues, montrant des transformations de visages de personnes connues en d’autres personnes, elles aussi connues. Au début, les visages des personnages de certains clips vidéo sont normaux et reconnaissables, mais ils se transforment lentement en quelqu’un d’autre. Ainsi le visage d’Edward Norton se mue en celui de Brad Pitt dans une scène de Fight Club. Regardez dans la vidéo ci-dessous, le changement se produit à environ 42 secondes dans le clip.

Bien que l’effet global fonctionne, ce n’est pas encore totalement parfait, mais on peut faire confiance à la technologie pour qu’elle apprenne très vite et que les petits défauts vus ici et là soient rapidement estompés. D’ailleurs, nous voyons probablement les imperfections parce-que nous savons qu’il s’agit d’un d’une contrefaçon profonde. Que se passera-t-il quand nous n’en serons pas informés au préalable ?

Quand Al Pacino et Arnold Schwarzenegger partagent le même corps…

Bien plus flippant, dans un autre clip avec le comédien Bill Hader, le visage de ce dernier se transforme progressivement pour correspondre à celui des acteurs Al Pacino et Arnold Schwarzenegger lorsqu’il les imite tous les deux lors d’une interview avec Conan O’Brien, animateur de l’émission télévisée. Ce clip est assurément beaucoup plus impressionnant, et démontre à quel point il serait facile de faire dire à quelqu’un de façon convaincante des mots qu’il n’a jamais prononcés.

Autre exemple avec le Joker de Heath Ledger dans A Knight’s Tale dans le rôle de William Thatcher… également joué par Heath Ledger :

Tous ces clips postés par Ctrl Shift Face utilisent probablement des données d’apprentissage qui sont largement accessibles et disponibles publiquement puisqu’il y a des milliers d’images fixes disponibles à partir des apparitions cinématographiques et télévisées des personnes en question permettant à un modèle de réseau neuronal d’apprendre. Les vidéos sont probablement produites chacune en exécutant un clip à travers un algorithme d’échange de visage qui remplace un visage dans chaque image par un autre, en l’ajustant automatiquement selon les besoins, et en enregistrant le montage final comme une nouvelle vidéo. La plupart des logiciels de contrefaçon profonde nécessitent l’utilisation d’algorithmes qui détectent les traits du visage afin qu’un visage puisse être mappé sur un autre visage dans le matériau source, tout en conservant les expressions faciales crédibles et naturelles. Dans certains cas, il n’est même pas nécessaire d’avoir un logiciel d’IA sophistiqué : il peut être réalisé à l’aide d’outils de post-production standard.

La prochaine vidéo qui apparaîtra sur la chaîne est prévue pour changer le visage d’Arnold Schwarzenzenegger en celui de Sylvester Stallone dans une scène Terminator 2.

Rappelons que des chercheurs russes avaient défrayé la chronique la semaine dernière en réanimant des portraits et des photos peints à l’huile avec un programme d’intelligence artificielle.

Nous allons devoir hisser notre niveau de connaissance et de compréhension des possibilités de l’IA et du numérique si nous ne voulons pas tous tomber dans les pièges qui nous seront tendus dans les mois et années qui viennent. Souvenez-vous bien de cette prédiction (on se mouille un peu) : le premier gros scandale mondial né d’un deepfake n’est pas encore arrivé, mais il ne saurait tarder.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

1 commentaire

1 Commentaire

  1. Dwalin

    31 mai 2019 at 16 h 06 min

    Les politiciens sont déjà prêts, ils sont entraînés à nier même quand ils étaient filmés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Advertisement RED

Les tests