Suivez-nous

Cinéma

Retour à Zombieland : toujours plus haut, toujours plus gore

Le réalisateur de Retour à Zombieland promet des petites nouveautés. Indispensable pour faire vivre le mythe.

Il y a

  

le

 
Cinq films de zombies pour mourir de rire
© Zombieland

Les zombies font partie des grandes tendances au cinéma et à la télévision ces dernières années. Bien sûr, la série Walking Dead y a joué un rôle majeur. Mais difficile aussi de ne pas penser à Zombieland, le film sorti en 2009 avec Jesse Eisenberg qui est devenu culte. Dans quelques semaines, on aura même le droit à une suite, 10 ans plus tard. Le réalisateur s’est confié sur le sujet.

Retour à Zombieland, plus sombre ?

Ruben Fleischer a du se forcer à faire le film « Venom » pour Sony l’an dernier afin d’obtenir le droit de faire cette suite. Un sorte de passe-droit qui lui a ouvert les portes pour faire la suite de son film culte. Le problème, c’est que Zombieland a en partie marché grâce à l’effet de surprise. A la façon d’un Z Nation, son film bousculait les codes du genre. Mais, désormais, difficile de répéter la même formule. Le réalisateur a donc admis que Retour à Zombieland aurait une tonalité différente, avec des créatures plus dangereuses, plus violentes, comme il l’a confié à Fandango.

Je pense que nos héros sont devenus un peu complaisants parce que les zombies ne représentent plus vraiment un danger pour eux. Alors ils ont commencé à les catégoriser en différents groupes. Il y a ceux qu’ils appellent les « Homers », qui sont les zombies les plus stupides. Ensuite, il y a les « Ninjas », qui sont plus rusés et arrivent à vous surprendre. Et puis, il y a les « Hawkings », qui sont plus intelligents. Enfin, il y a cette nouvelle espèce de zombies qu’ils n’ont pas encore rencontré et qu’ils appellent les « T-800 », en rapport avec Terminator. Ce sont les zombies les plus dangereux, une vraie menace. Et je pense que, pour la première fois, nos héros se sentent vraiment en danger à cause de ces nouveaux zombies qui sont plus évolués.

Bien sûr, on appréciera la référence pop-culture. Mais, on peut aussi avoir une crainte. Celle que le film perde son essence, en devenant plus sombre, trop sombre. Et avouons-le, on n’ira pas voir Retour à Zombieland, le 6 novembre prochain pour avoir peur.

 

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les meilleurs forfaits

Les tests