Ce robot bat le record de résolution du Rubik’s Cube en 0,38 seconde !

Un ingénieur et un étudiant ont développé une machine capable de résoudre un Rubik’s Cube en 380 millisecondes ! Insatisfaits, ils comptent améliorer cette performance et s’approcher des 250 millisecondes.

Le record de résolution du Rubik’s Cube vient d’être battu par une machine qui exécute la tâche en 380 millisecondes ! Ses concepteurs, qui ont eu recours à des caméras PlayStation Eye pour y parvenir, comptent bien passer sous la barre des 300 millisecondes.

Ben Katz, un étudiant du MIT (Biomimetic Robotics Lab), et Jared Di Carlo, un développeur logiciel, viennent tout deux de battre le record de résolution du Rubik’s Cube. Pour relever ce défi, les ingénieurs ont développé une machine très particulière. Résultat ? Casse-tête résolu en 0,38 seconde (380 millisecondes) et 40% plus rapide que le précédent record établi à 0,637 (aussi établi par une machine).

Pour y parvenir, les ingénieurs ont développé un contrôleur motorisé capable de faire tourner une face du cube en 10 millisecondes, soit 0,01 seconde. C’est l’idée d’avoir opté pour des servo-disques plutôt que des moteurs pas à pas qui permet à la machine d’être aussi rapide. Elle est composée de six bras rotatifs qui sont fixés au centre de chacune des faces du cube. Sachant qu’un Rubik’s Cube nécessite en moyenne 19 à 23 tours pour être résolu, la machine pourrait fixer un temps de résolution de l’ordre de 0,25 secondes.

Mais le temps de résolution inclut également la détection des couleurs et l’analyse de la solution par le système. Pour ce qui est de la première étape, les hommes se sont procuré deux caméras Playstation Eye pour PS3 (7 $ chacune), qu’ils ont positionnées à deux angles de vision opposés au cube, pour que chaque caméra ait la vue sur trois faces différentes. Les caméras ont eu quelques difficultés à distinguer le rouge de l’orange. La parade a été trouvée en peignant les faces orange en noir, plus facile à distinguer pour les caméras. Cette première phase d’identification, d’analyse de la solution et de la transmission des instruction prend environ 45 millisecondes.

Donc pour le moment, les deux hommes ne sont pas satisfaits du résultat et pensent pouvoir faire mieux : « La machine peut certainement aller plus vite, mais le processus d’accordage prend beaucoup de temps », a écrit Ben Katz sur son blog. Actuellement, le temps de rotation d’une face est de l’ordre de 15 millisecondes, ce qui est supérieurs au prévisions théoriques de 10 millisecondes évoquées précédemment, et ainsi gagner une centaine de millisecondes de plus.


Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.