Suivez-nous

Tech

Le Royaume-Uni s’apprêterait finalement à sortir Huawei de son réseau 5G

Si Huawei avait obtenu le feu vert du Royaume-Uni, il semblerait que le pays revienne sur sa décision d’autoriser la firme a faire partie de son réseau 5G.

Il y a

  

le

 
huawei
© Presse-citron.net

En janvier, le Royaume-Uni avait indiqué que Huawei aurait bel et bien le droit de faire partie de son réseau 5G suite à plusieurs discussions, malgré le fait que la firme fasse l’objet de plusieurs controverses dans plusieurs pays. Toutefois, Londres semble revenir sur sa décision initiale afin de préparer l’éviction des équipements de la société chinoise.

Le Royaume-Uni fait marche arrière ?

Le Premier ministre britannique Boris Johnson serait en train de préparer le retrait de tous les équipements 5G de Huawei pour que ce dernier ne puisse plus opérer dans le pays. Avant cela, il avait déclaré que le groupe pouvait participer sous certaines conditions strictes et à hauteur de 35% sur le marché britannique.

Le secrétaire à la culture, Oliver Dowden devrait faire une déclaration à ce sujet avant le 22 juillet, indique également l’agence Bloomberg. Lundi, il déclarait à Sky News : « Si les États-Unis imposent des sanctions, ce qu’ils ont fait, nous pensons que cela pourrait avoir un impact significatif sur la fiabilité du matériel de Huawei et sur le moment où nous pourrons l’utiliser en toute sécurité ».

Cette décision est en lien avec les mesures prises par les États-Unis au cours de ces dernières années. L’administration Trump a placé la firme chinoise sur liste noire afin d’empêcher celle-ci de commercer avec des entreprises américaines, ce qui explique pourquoi les derniers smartphones de Huawei ne sont pas équipés des services de Google.

Le placement du constructeur sur cette fameuse liste signifie aussi qu’il représente un risque pour la sécurité nationale, une hypothèse en lien avec celle des USA qui affirme que la société se plie à des pratiques d’espionnage pour le compte de Pékin.

Lorsque le Royaume-Uni a fait savoir qu’il prévoyait d’intégrer Huawei a son réseau 5G, au début de l’année, Donald Trump a réagi en faisant savoir qu’il voulait que Johnson prononce un bannissement total à l’égard de Huawei —plutôt que des conditions strictes. Le président américain avait évoqué les risques d’espionnage, un positionnement soutenu par plusieurs membres du parti conservateur du Premier ministre britannique.

Du côté de la France, les compromis semblent d’actualité, car le directeur général de l’ANSSI a fait savoir qu’il ne prévoyait pas un « bannissement total » de Huawei sur le territoire. Dans l’hexagone, la 5G devrait être déployée progressivement d’ici la fin de l’année après un retard induit par la pandémie et la situation sanitaire particulière.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Partenaire : Samsung

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests