La Russie veut limiter les fake news en imposant des amendes

La Russie travaille sur un projet de loi qui laisse entendre qu’elle pourrait imposer des amendes aux sites web et aux réseaux sociaux partageant des fake news.

Russie fakes news amende

© Unsplash / Flipboard

Selon les services de renseignement américain, la Russie aurait profité des élections présidentielles pour diffuser massivement de fausses informations sur les réseaux sociaux. Si Donald Trump semble aujourd’hui avoir du mal à prendre en compte l’ingérence russe, la Russie a indiqué qu’elle allait répondre aux accusations de fake news en mettant un nouveau projet de loi sur pied.

Dans celui-ci, le pays indique qu’il songe à imposer des amendes visant à limiter la diffusion de fake news sur les sites web et les réseaux sociaux. Comme le précise le New York Times dans un article daté du 22 juillet, les contenus considérés comme faisant la promotion de l’homosexualité, menaçant l’ordre public ou jugés comme « extrémistes » pourraient être particulièrement concernés par cette nouvelle loi. De quoi se poser sérieusement la question de la liberté d’expression sur l’Internet russe.

De fait, le projet de loi indique que les sites web ayant plus de 100 000 visiteurs quotidiens et un dispositif de commentaires pourraient payer des amendes allant jusqu’à 50 millions de roubles, soit l’équivalent de 800 000 dollars. Un délai de 24 heures est laissé pour que les modérateurs puissent supprimer les informations « inexactes ».

Pour l’instant, le projet de loi doit encore passer certaines étapes avant d’être accepté.

Limitation des fake news… et censure ?

Si cette loi venait à entrer en vigueur, elle se joindrait à celles qui limitent déjà le contenu que peuvent partager, ou non, les utilisateurs des réseaux sociaux. Concernant les conséquences sur les libertés d’expression, le fondateur du site web anti-censure Roskomsvoboda, Artem Kozlyuk a confié au New York Times qu’il s’inquiétait de « l’expansion des pouvoirs du gouvernement et la censure ».

Pour rappel, l’association américaine Freedom House a donné le score de 66 sur 100 à la Russie dans son rapport de 2017 portant sur la liberté sur Internet. 100 étant considéré comme le moins libre et 0 comme le plus libre.


Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Presse-Citron 2005 - 2018 | A propos | Contact | Site hébergé par Cognix Systems | Informations sur les cookies