Suivez-nous

Tech

Salaires : combien gagnent les développeurs en 2019 (en France) ?

Le cabinet de recrutement lyonnais Silkhom a réalisé une étude sur les salaires des développeurs en 2019. Tour d’horizon.

Il y a

  

le

 
salaires France
© Pexels / Pixabay

Créé à Lyon il y a cinq ans, le cabinet de recrutement informatique Silkhom nous a partagé une étude portant sur les salaires des développeurs en 2019 et plus globalement des métiers liés à l’informatique.

Pour réaliser ce baromètre sur les salaires, l’entreprise lyonnaise indique avoir analysé les données de plus de 3 600 candidats entre 2016 et 2019 inclus. Indiquées en milliers d’euros, les rémunérations se réfèrent à un montant brut annuel fixe. Le niveau d’expérience de l’employé ainsi que la zone géographique ont été pris en compte. Les différents lieux sont donc divisés en trois catégories : Paris, grandes villes (les plus peuplées après Paris) et régions.

Voici les résultats de l’étude sur les salaires de Silkhom.

Quel salaire pour un développeur français en 2019 ?

Salaires moyens des développeurs PHP

Dans son étude, Silkhom s’est penché sur le cas des développeurs PHP, des profils recherchés par les entreprise s’ils disposent d’un niveau de Bac +3/5 en Ingénierie Informatique. De la même façon, ceux-ci doivent maitriser au moins un framework, à l’exemple de Symfony ou de Laravel, mais aussi avoir des compétences en base de données (MySQL, Elasticsearch…). Pour ce qui est des salaires, ils s’élèvent entre 35 et 44K pour un junior parisien contre 58K pour un lead dev (parisien également).

salaires développeur PHP

Salaires moyens des développeurs Front-End

Quant aux développeurs Front-End, leurs salaires se situent entre 28 et 70K, fourchette très large qui comprends les profils junior dans les régions et les Lead dev (entre 55 et 70 K à Paris). Pour rappel, ceux-ci doivent maîtriser les langages Front-End comme le HTML, le CSS, le JS ainsi que quelques frameworks et les normes de chaque langage.

salaires développeur frontend

Salaires moyens des développeurs FullStack JavaScript

Les développeurs FullStack JavaScript peuvent prétendre à des salaires entre 32 et 48 K pour les profils juniors, contre 38 et 55 K pour les profils confirmés qui disposent de 2 à 5 ans d’expérience. Pour rappel, il faut connaître les langages back-end comme Node.js, mais aussi quelques langages front-end et les bases de données. De la même façon, quelques bases en design et en API et webservices sont appréciées.

salaires développeur FullStack javascript

Salaires moyens des développeurs mobiles

Quant aux développeurs mobiles, leurs salaires sont de 30 à 45 K pour les profils juniors, contre 40 à +55 K pour les profils seniors. Le développeur mobile se tourne logiquement vers des plateformes comme Android ou iOS. Il travaille avec des outils comme Java, SDK Android, Objective C ou Swift.

salaires développeur mobile

Salaires moyens des chef de projet web ou mobile

Pour les chefs de projet web ou mobiles, les salaires peuvent osciller entre 38 et 65 K pour les profils confirmés ayant entre 2 à 5 ans d’expérience. Outre les compétences de veille technique, il faut également savoir manager ses équipes et respecter les délais fixés.

salaires chef de projet web mobile

Salaires moyens des développeurs base des données

Pour ce qui est des salaires des développeurs de base des données, ils peuvent s’établir entre 28 à 40 K pour les profils juniors vivant en régions ou à Paris. Pour un profil senior, le salaire passe entre 35 et 55K. Pour rappel, lr profil en question doit connaître principalement PL/SQL, mais aussi être très concentré et rigoureux. salaires développeur base de données

L’étude complète est à retrouver sur le site web de Silkhom.

 

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

6 Commentaires

6 Commentaires

  1. SebC

    4 octobre 2019 at 16 h 32 min

    Mouais .. enfin, est-ce qu’un codeur php ou javascript est réellement un développeur, l’étude ne le dit pas …

    (Oh le beau troll)

  2. Inde

    4 octobre 2019 at 22 h 23 min

    On comprend pourquoi la plupart passe indépendants. Facturation entre 500 et 800, 50% minimum en fonction du statut toujours beaucoup mieux que le salaire proposé par ssii.

  3. Petit

    6 octobre 2019 at 11 h 37 min

    Tiens, c’est beaucoup moins que ce que je pensais. Comme quoi on s’imagine parfois des salaires mirobolants…

  4. Fafa

    8 octobre 2019 at 13 h 41 min

    Mouais mouais mouais . Quand je me suis lancé dans le web en 2012 , c’était la même « propagande  » .
    Résultat ? Mon premier poste en tant que dev php j’était a moins de 20 K / année , et mon chef de projet était exactement a 26K .
    Aujourd’hui, ce même chef (ami d’enfance) est dans les 30K, quant a moi je suis dans le publique en tant qu’admin sys et je suis a 26K .

    Ces chiffres mettent la fumée au yeux pour rien . Le point positif maintenant, c’est qu’avec la penurie des developpeurs qui s’accentuent, les developpeurs chevronnés peuvent beaucoup plus facilement imposer leur conditoin et leur salaire aux entreprises qui les recrutent , en somme le monde a l’envers !
    😀

  5. Maraboo

    14 octobre 2019 at 12 h 32 min

    Dans ce genre d’article on ne précise jamais si c’est du net ou brut….

    • Louise Millon

      14 octobre 2019 at 13 h 03 min

      Bonjour Maraboo,

      L’information est présente en début d’article : il s’agit d’un « montant brut annuel fixe »

      Passez une bonne journée,
      Louise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests