Suivez-nous

E-commerce

Scout, le robot autonome de livraison Amazon, étend son champ d’action

Aux Etats-Unis, le petit robot de livraison (à six roues) Amazon Scout, va livrer de plus en plus de clients.

Il y a

  

le

 
Amazon Scout
© Amazon

Au tout début de l’année 2019, Amazon nous présentait Scout, un nouveau livreur un peu spécial, puisqu’il s’agit d’un robot autonome, capable de livrer les clients à leur domicile, en se déplaçant, comme n’importe quel être humain, sur les trottoirs de la ville. Pour Amazon, il s’agissait de tester un système de livraison alternatif (à celui effectué par des humains), dans le but, un jour, de démocratiser cette livraison robotisée.

Le robot-livreur d’Amazon dans de nouvelles villes (aux USA)

Une expérience visiblement concluante pour le géant américain, puisque Scout vient tout juste d’obtenir une promotion. En effet, ce petit robot à six roues, initialement déployé dans un quartier du comté de Snohomish dans l’État de Washington, avant d’être déployé à Irvine quelques mois plus tard, est désormais capable de livrer dans les villes d’Atlanta (Géorgie) et de Franklin (Tennessee).

Amazon explique : « Les clients passeront leurs commandes comme ils le feraient normalement et leurs colis Amazon seront livrés soit par l’un de nos partenaires transporteurs de confiance, soit par le robot Amazon Scout. Les différentes options de livraison sont possibles, et les robots Scout suivront de manière autonome leur itinéraire de livraison, en étant dans un premier temps accompagnés par un ambassadeur Amazon Scout. »

Rappelons que le groupe Amazon a créé il y a quelques semaines le Climate Pledge Fund, un fonds d’investissement visant à accompagner le développement de technologies et de services éco-responsables et de décarbonation. De quoi permettre à Amazon, et à d’autres entreprises partenaires, d’atteindre l’objectif du Climate Pledge, soit la neutralité carbone, d’ici 2040. Amazon a récemment confirmé être en passe de fonctionner avec 100 % d’énergies renouvelables d’ici 2025, soit cinq ans plus tôt que prévu.

« Depuis 2015, Amazon a réduit le poids des emballages d’expédition de 33 % et éliminé plus de 880 000 tonnes de produits d’emballage, soit l’équivalent de 1,5 milliard de colis » explique le géant américain, visiblement très soucieux de l’environnement.

Amazon Prime Video
Par : Amazon Mobile LLC
4.5 / 5
2,1 M avis
2 Commentaires

2 Commentaires

  1. Nicolas HERNANDES

    23 juillet 2020 at 15 h 21 min

    Ca fera encore plus d’emplois détruits par cette entreprise… Les défenseurs de ce démon me sortiront l’argument : « on supprime des postes de livreurs pour créer d’autres postes, style manager de robot ou autre ». Un peu comme les postes de caissières remplacées par des surveillantes de caisses automatiques. Mais il faudrait comparer COMBIEN d’emplois sont supprimés, et combien sont crées…

    Quant aux « 33 % d’emballage en moins », ça me fait bien rire vu que ce sont les rois pour expédier un article à l’autre bout du monde… Je dirais plutôt des milliers de % d’emballages EN PLUS depuis leur implantation.

  2. Kraka

    24 juillet 2020 at 13 h 24 min

    Dépenser de l’énergie électrique pour ne pas avoir à payer un humain…
    C’est pathétique.
    Cette boite est vraiment l’illustration parfaite de tout ce qui est pourri chez les humains.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À la une

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests