Connect with us

Objets connectés

Si votre enceinte intelligente ne respecte pas votre vie privée, c’est à cause de vous

Si votre enceinte connectée peut jouer les oreilles indiscrètes, ce serait en grande partie votre faute selon une étude qui vient d’être publiée.

Il y a

le

Si votre enceinte intelligente ne respecte pas votre vie privée, c'est à cause de vous

Un choix conscient des utilisateurs

C’est un sujet récurrent. Les nouvelles technologies envahissent notre vie privée et mettent nos données au centre d’un vrai business. Bien sûr, nous en sommes conscients, tout en nous plaignant à chaque fois.

Mais en fait, nous sommes encore plus coupables que ce que l’on aurait pu penser. C’est ce que révèle une étude réalisée par des chercheurs de l’université du Michigan. Ils se sont penchés sur les paramétrages des enceintes intelligentes. Autant dire que le résultat est plutôt affligeant. Ils l’ont résumé avec une expression « privacy resignation », que l’on pourrait traduire comme l’abandon ou la démission de notre vie privée.

Qu’est-ce que cela veut dire concrètement ? L’étude a permis de voir que les utilisateurs, confrontés aux options permettant de protéger leur vie privée dans les réglages, faisaient le choix de la facilité. En effet, protéger sa vie privée a en général un choix d’un point de vue de la « praticité »

> Lire aussi :  La localisation exacte de 3 millions d'utilisateurs de Grindr dévoilée

Ceux qui n’ont pas d’enceinte font la même chose

Mais l’étude ne s’arrête pas là. On découvre aussi que confrontés au même choix, ceux qui n’ont pas d’enceinte intelligente font la même chose même si c’est dans une proportion moindre.

Leur étude permet toutefois de voir que les utilisateurs ne se rendent pas vraiment compte des conséquences pour leur vie privée et de ce qu’ils rendent accessibles aux enceintes.

La majorité des utilisateurs ignorerait même comment régler l’enceinte pour protéger leur vie privée, et n’utilisent jamais le bouton « mute ». Les chercheurs ont aussi eu beaucoup de mal à trouver des utilisateurs regardant la liste d’enregistrements dans laquelle on peut supprimer des données. Au final, c’est un des utilisateurs qui résume le mieux la situation.

Je pense que c’est la commodité qui a gagné le combat contre la vie privée.

Les chercheurs incitent les fabricants à mieux communiquer sur les fonctionnalités permettant le respect de la vie privée et à faciliter leur usage.

> Lire aussi :  LinkedIn épinglé pour avoir utilisé 18 millions d'adresses mails de non membres

Source

3 Commentaires

3 Commentaires

  1. Patrick

    1 décembre 2018 at 12 h 45 min

    Evidemment que le premier responsable de toutes les violations de la vie privée est le particulier lui-même.

    C’est tellement plus confortable de fermer les yeux et faire semblant de ne pas voir.
    Parce qu’au fond d’eux-mêmes, ils savent très bien ce qu’il en est. Mais la réalité est trop dure à supporter, alors on fait semblant de croire que tout va bien.

    S’ils avaient un gramme de jugeote, dès l’apparition des smartphones, ils auraient indiqué aux fabricants, nous achèterons vos appareils uniquement s’ils sont épuipés d’un système de déconnexion à Internet.
    Le monde alors aurait été bien différent.

    Mais pour cela, il faut avoir au minimum le courage de regarder.

    Espérons que ce courage augmentera, en Occident, et aussi en Orient.

    • Eric

      3 décembre 2018 at 8 h 51 min

      « nous achèterons vos appareils uniquement s’ils sont épuipés d’un système de déconnexion à Internet » : ben ça s’appelle le Mode Avion, non ?

  2. Dwalin

    6 décembre 2018 at 14 h 10 min

    C’est comme les messages pour les cookies, sur certains sites il faut être motivé pour les refuser, décocher toutes les utilisations prévues une par une …
    Ici ça va on peut tout décocher d’un coup mais ça fait quand même trois clics au lieu d’un.
    Nul doute que l’utilisateur moyen cliquera sur j’accepte au lieu de perdre son temps.

    Un parallèle est possible évidemment avec les choix de société concernant le respect des droits des personnes versus la sécurité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests