Suivez-nous

Business

Slack signe un très gros partenariat avec IBM et son action s’envole en Bourse

Cet accord est une excellente nouvelle pour Slack actuellement à la lutte avec Microsoft dans le domaine des plateformes de communication collaboratives.

Il y a

  

le

 
Slack Microsoft
© Slack

« Nous savons maintenant que Slack peut fonctionner avec les plus grandes organisations de la planète. » Stewart Butterfield, le PDG de Slack, est on ne peut plus enthousiaste à la suite de la signature d’un partenariat entre son entreprise et le géant de l’informatique IBM. Les 350 000 employés de cette dernière utiliseront donc la plateforme dans leurs communications internes au quotidien.

IBM a déployé Slack très progressivement depuis 2014 au sein de ses équipes et au début de l’année, on comptait déjà 165 000 utilisateurs. Comme l’explique The Verge, on ne sait pas si ce deal signifie qu’IBM utilise la version payante de Slack pour tous ses salariés ou s’il s’agit d’un mélange d’options gratuites et payantes. Cet accord représente en tout cas une opportunité très symbolique pour le service de communication collaborative. L’action de la compagnie a immédiatement profité de cette annonce puisqu’elle a progressé de 21 % au New York Stock Exchange.

Microsoft et Slack à la lutte

Cette nouvelle intervient également à point nommé pour l’entreprise qui se trouve à la lutte avec Microsoft Teams sur le marché. Ce service s’appuie d’ailleurs sur une intégration à sa suite Office 365, ce qui lui permet de grignoter des parts de marché.

Microsoft revendique ainsi déjà 20 millions d’utilisateurs sur sa plateforme contre seulement 13 millions en juillet, ce qui donne une idée de sa croissance. L’entreprise de Bill Gates vient même de lancer une campagne publicitaire pour mieux promouvoir Teams.

Le ton est même monté d’un cran ces derniers mois entre les deux firmes. Microsoft a notamment déclaré que Slack n’a pas « l’étendue et la profondeur vraiment nécessaires » pour lutter. De son côté, Stewart Butterfield estimait que Microsoft ne l’inquiétait pas vraiment dans la mesure où sa croissance était basée sur la distribution d’Office 365. Il s’est permis au passage de comparer Teams au moteur de recherche Bing que l’entreprise avait essayé d’imposer via Windows et Internet Explorer.

Nul doute que cette opposition devrait se poursuivre dans les prochains mois mais Slack vient en tout cas de marquer des points.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top forfait mobile

Partenaire

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests