Suivez-nous

Photo

Sony A7C : mais quel est donc ce nouvel appareil photo de Sony ?

La miniaturisation des appareils photo plein format poursuit sa route.

Il y a

  

le

 
Sony Alpha 7C
© Sony

Sony vient de présenter le plus compact de ses appareils photo professionnels, le Sony Alpha 7C (ou A7C). Une nouvelle version que l’on n’attendait pas, développée dans l’ombre du Sony A7S III présenté durant l’été.

Jusqu’alors, la gamme d’appareils photo professionnels (autrement dit plein format) chez Sony s’articulait autour de l’A7 III, de l’A7S III (spécialisé dans la vidéo) et l’A7 R III (spécialisé dans la photo). Pour cette rentrée 2020, un petit nouveau vient faire son arrivée. Et quand on dit « petit », on pèse nos mots…

Le nouveau Sony A7C vient compléter la gamme d’appareils photo hybrides plein format de Sony en proposant un boîtier très compact. Pour donner un ordre d’idée, son dispositif est presque aussi compact qu’un Sony A6600, qui n’est autre qu’un appareil hybride APS-C.

La différence la plus flagrante concerne le viseur. Il migre sur le bord gauche de l’appareil, pour se faire plus compact. La hauteur du boîtier est la même que le Sony A6600, à la différence que la taille de l’écran de l’A7C est la même que celle d’un Sony A7 III classique, toujours avec le nouvel écran pivotable et les boutons de contrôles suffisamment accessibles. Le meilleur des deux mondes entre les hybrides plein format et les APS-C.

Sony Alpha 7C 2020

© Sony

Des performances conservées

Du côté des performances, Sony annonce que la 4K à 30 images par seconde est conservée du côté de la vidéo. Il s’agit du mode qui vient légèrement retailler le cadrage. Pour obtenir une image complète, il faut alors configurer le boîtier sur 24 images par seconde, comme c’est déjà le cas sur le Sony A7 III.

En photo également, les caractéristiques des boîtiers hybrides plein format Sony sont conservées. Le processeur Bionz X intégré est assez rapide pour proposer des rafales de prise de vue à hauteur de 10 images par seconde. L’autofocus, qui continue de faire l’un des principaux avantages des appareils Sony, propose 693 points AF à détection de phase.

Du côté des connectiques en revanche, Sony a dû revoir sa dotation à la baisse. Le boîtier ne permet d’insérer qu’une seule carte SD. Un connecteur micro-HDMI et une prise USB Type C, une prise casque et microphone viennent compléter le reste de la dotation.

Sony A7C : pour qui et à quel prix ?

Sony marque une bonne nouvelle sur le marché des appareils photo professionnels : les débuts de la miniaturisation des technologies – et donc des boîtiers – permettra d’offrir des appareils bien plus compacts et par conséquent discrets. On délaisse les énormes Canon 5D Mark III avec grip pour des appareils plus petits et facilement transportables.

Certains regretteront l’image imposante des appareils professionnels qui permettait de les distancer des produits grand public. Mais l’avantage du poids et de la discrétion est indéniable pour sortir faire de la prise de vue. Les photographes de rue apprécieront le nouveau Sony A7C, eux qui furent précurseurs à quitter les reflex lors de l’arrivée des hybrides.

Lire aussi : notre test et avis du Sony ZV-1, le dernier compact expert de Sony

En termes de prix, Sony ne taille pas dans la masse et proposera son Alpha 7C à 2100 € en boîtier nu. La commercialisation de l’appareil n’est pas prévue pour tout de suite : il faudra être patient jusqu’au mois de novembre. Deux coloris sont disponibles : mention spéciale à Sony pour le gris aux allures rétro très sympathique. En choisissant d’acheter le Sony A7C en kit avec objectif, les clients auront droit à une réduction de 100 € sur le nouveau FE 28-60mm ƒ/4-5,6 qui sera disponible en début d’année prochaine à l’unité, au prix de 500 €.

2 Commentaires

2 Commentaires

  1. martin dedron

    15 septembre 2020 at 18 h 25 min

    Cela paraît en incohérence totale avec les optiques.
    Quand on voit la taille des bébés, tout le monde rajoute un grip à l’A7iii… Un boîtier plus petit pourquoi pas, mais ca sonne comme un vélo sur lequel on voudrait embarquer le moteur de son break cinq portes

    • badlap

      15 septembre 2020 at 22 h 02 min

      En fait, je pense que sony s’adresse plus aux photographes qui utilisent des vieilles optiques avec des adaptateurs. On passe notre temps à faire la mise au point en manuel, donc on tient en permanence l’appareil à deux mains 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À la une

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests