Connect with us

Actualités

SpaceX signe un contrat pour envoyer un « client privé » autour de la lune

La société de Musk a révélé qu’elle avait signé un premier contrat pour envoyer un mystérieux « client privé » autour la lune. Le voyage dirigé par SpaceX n’a pas encore de date officielle.

Il y a

le

Big Falcon Rocket (BFR) SpaceX

Le jeudi 13 septembre, la société d’Elon Musk a annoncé qu’un premier client avait signé pour utiliser ses services afin d’aller faire un voyage spatial en orbite autour de la lune. Pour rappel, cela fait depuis décembre 1972 qu’aucun vol habité n’est allé en orbite lunaire. À l’époque, c’est la NASA qui avait envoyé Apollo 17, la dernière mission du programme spatial Apollo. Pour l’instant, l’identité du passager n’a pas été dévoilée, mais SpaxeX a précisé sur Twitter qu’elle le serait dès ce lundi 17 septembre.

SpaceX utilisera sa fusée Big Falcon Rocket (BFR)

En 2017, SpaceX annonçait qu’un premier couple de clients avait déposé un acompte pour effectuer un premier voyage privé au début de l’année 2018. Au final, le voyage n’a jamais eu lieu, certainement à cause de l’avancée du développement des technologies prévues à cet effet. Néanmoins, Elon Musk avait tenu à préciser que les personnes concernées avaient déposé un important acompte afin que leur voyage puisse avoir lieu dès que la compagnie de Musk le permettrait.

> Lire aussi :  Elon Musk poursuivit pour fraude par le gendarme de la Bourse

Pour accomplir son vol avec ce premier « client privé », SpaceX a annoncé qu’il exploiterait sa fusée Big Falcon Rocket (BFR). Pour se faire, il devra certainement travailler au développement de son lanceur durant quelques années encore.

SpaceX versus Blue Origin (Amazon)

Dans les années à venir, comme c’est déjà le cas, SpaceX va entrer en concurrence directe avec Blue Origin, la compagnie que Jeff Bezos a créée en septembre 2000. Comme l’entreprise de Musk, elle souhaite proposer des voyages en orbite lunaire dont le billet coûterait entre 200 000 et 300 000 dollars. Si les deux entreprises souhaitent proposer une nouvelle forme de tourisme au grand public (du moins une partie), il faudra tout de même attendre quelques années avant de voir sa réelle mise en service.

1 commentaire

1 Commentaire

  1. François Jabin

    14 septembre 2018 at 14 h 17 min

    Alors que le Climat diverge, que les ressources de la Planète atteignent leur peak, des fous pensent que une Planète B est la seule solution à prévoir (pour les riches). Dommage pour eux, l’effondrement systémique est probable dès 2030… Maigre consolation face à la connerie humaine ! https://pabloservigne.com/comment-tout-peut-seffondrer/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À la une

Dernières news

Les bons plans

Les tests