Blue Origin : le billet pour voyage dans l’espace coûtera au moins 200 000 dollars

Blue Origin, la société de Jeff Bezos qui a pour ambition de faire du toursime spatial, devrait bientôt être en mesure de proposer ses services au public. D’après les premières informations, le billet devrait coûter entre 200 000 $ et 300 000 $.

Selon Reuters, Jeff Bezos (le PDG et fondateur d’Amazon) aurait l’intention de mettre en vente des billets pour s’envoler dans l’espace dès l’année prochaine, et on a même une idée du prix.

S’assurer sur la Terre est ronde pour 200 000 $

Deux sources s’accordent sur une même information. Blue Origin, société du milliardaire et PDG d’Amazon Jeff Bezos, aurait l’intention de mettre en vente des billets pour l’espace dès l’année prochaine. D’après leurs informations, le tarif pratiqué pour un seul billet serait compris entre 200 000 $ et 300 000 $, soit entre 171 000 € et 256 000 €.

Le prix de Blue Origin est à mettre en perspective avec les tarifs pratiqués par son concurrent direct, à savoir Virgin Galactic, qui propose des billets à 250 000 $. Toujours selon de Reuters, pas moins de 650 billets auraient déjà été vendu par cette dernière entreprise.

> Lire aussi :  Jeff Bezos veut envoyer des touristes dans l'espace en 2019

Une nouvelle forme de tourisme

La société qui a pour but de rendre accessible les voyages spatiaux au commun des mortels (certes très fortunés) aurait avancé dans les travaux de développement de sa fusée New Shepard. Celle-ci a été conçue pour accueillir 6 passagers à son bord, le tout avec de grandes surfaces vitrées avec une vue imprenable sur notre belle planète bleue. Les occupants auront aussi la chance de découvrir les joies de l’apesanteur durant quelques minutes.

Jusqu’à présent, personne n’a effectué de vol à bord de la fusée de Blue Origin. New Shepard compte huit vols d’essai à son actif, avec pour certains des mannequins à son bord. Bien que les essais se déroulent correctement, la mise en place des vols commerciaux a pris du retard. Initialement programmés pour cette année, il faudra finalement attendre 2019.

Source

 


Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.