Steve Jobs démissionne d’Apple

L’information est tombée cette nuit : Steve Jobs démissionne d’Apple. Dans une lettre adressée hier après-midi au conseil d’administration d’Apple, Steve Jobs annonce qu’il quitte ses fonctions. Même si la lettre est courte et laconique, on comprend entre les ligne que c’est selon toute évidence son état de santé qui l’a contraint à prendre cette décision.

L’information est tombée cette nuit : Steve Jobs démissionne d’Apple. Dans une lettre adressée hier après-midi au conseil d’administration d’Apple, Steve Jobs annonce qu’il quitte ses fonctions. Même si la lettre est courte et laconique, on comprend entre les ligne que c’est selon toute évidence son état de santé qui l’a contraint à prendre cette décision.

La lettre en intégralité et en VO :

To the Apple Board of Directors and the Apple Community:

I have always said if there ever came a day when I could no longer meet my duties and expectations as Apple’s CEO, I would be the first to let you know. Unfortunately, that day has come.

I hereby resign as CEO of Apple. I would like to serve, if the Board sees fit, as Chairman of the Board, director and Apple employee.

As far as my successor goes, I strongly recommend that we execute our succession plan and name Tim Cook as CEO of Apple.

I believe Apple’s brightest and most innovative days are ahead of it. And I look forward to watching and contributing to its success in a new role.

I have made some of the best friends of my life at Apple, and I thank you all for the many years of being able to work alongside you.

Steve

En français :

Au Conseil d’administration Apple et à la Communauté Apple :

j’ai toujours dit que si venait un jour où je ne pourrais plus faire face à mes responsabilités et à mes attentes comme PDG d’Apple, je serais le premier à vous le faire savoir. Malheureusement, ce jour est arrivé.

Par la présente, je démissionne de mes fonctions de PDG d’Apple. J’aimerais servir, si cela convient au conseil d’administration, comme Chairman, directeur et employé d’Apple.

En ce qui concerne mon successeur, je recommande vivement que nous mettions en place notre plan de succession et nommions Tim Cook comme PDG d’Apple.

Je crois que les jours les plus brillants et les plus innovants d’Apple sont devant nous. Et je compte bien voir et contribuer à son succès dans un nouveau rôle.

J’ai connu certains des meilleurs amis de mavie chez Apple, et je vous remercie tous pour toutes ces années où j’ai pu travailler à vos côtés.

Steve


Tim Cook, nouveau PDG d’Apple, un petit air de ressemblance ?

Steve Jobs est affecté depuis plusieurs années par de graves ennuis de santé (cancer du pancréas) et avait déjà à deux reprises au cours des deux années écoulées dû se retirer provisoirement de ses fonctions de PDG d’Apple, laissant la direction des opérations à Tim Cook. Après une nouvelle annonce de son retrait « provisoire » en janvier 2011, la communauté Apple fut agréablement surprise de le voir – encore un peu plus amaigri – assurer en personne la conférence de presse de lancement de l’iPad 2 en mars dernier.

Même si Steve Jobs assure vouloir continuer à travailler pour Apple, cette annonce bien triste marque la fin d’une époque.


32 commentaires

  1. Je ne veux pas jouer les oiseaux de mauvaise augure, mais en effet, ça sent le sapin. Si Steve Jobs sait qu’il n’en a plus pour très longtemps, une bonne stratégie pour l’entreprise est évidemment de démissionner, afin d’éviter une inéluctable chûte de l’action Apple en cas de décès de son PDG. Désormais, l’éventuelle disparition prématurée de Steve Jobs constituera un évènement triste et funèbre pour les aficionados de la marque, mais les actionnaires ne risqueront pas de craindre pour leur portefeuille.

  2. « As far as my successor goes »… J’aurais traduit ça par « En ce qui concerne mon successeur », pas « En attendant que mon successeur prenne ses fonctions »…

    Sinon, fallait bien que ça arrive un jour, et maintenant, il va pouvoir mourir tranquillement sans que ça fasse paniquer la bourse.

  3. Olivier Clemence le

    Ben ça c’est le buée du jour twitter risque d’être sature et inutilisable jusqu’à demain. En tout cas c’est bien de la part de Steve jobs de ne pas s’accrocher a son poste s’il ne se sent plus capable d’assurer son rôle.

  4. On s’y attendait depuis quelques temps mais cette lettre est remplie d’émotion tant cet homme a su se faire un nom et une renommée mondialement.

    Elles sont rares, les personnalités d’une industrie, à avoir acquis une telle renommée positive.

  5. @Bruno Gonzalvez

    Quelle brillante analyse!, tout le monde connaît l’état de santé de Jobs et il a sû sobrement dans une lettre signifier son départ… mais vous vous en parlez déjà comme d’un mort…
    .Quelle délicatesse pour qq qui ne veut pas jouer les « oiseaux de mauvaise augure », on se demande ce que vous voulez jouer alors! mention particulière pour l’expression « sentir le sapin » grande classe.

  6. Pingback: Steve Jobs démissionne | Actualité mobile | Scoop.it

  7. Même les anti-Apple honnêtes auront un pincement au coeur à cette annonce. Car si l' »esprit » Apple originel était mort depuis longtemps, Apple restera le catalyseur qui a façonné en grande partie les outils informatiques actuels.

  8. @coldplay
    Je donne juste mon avis sur une communication qui me semble davantage dictée par des impératifs économiques et stratégiques que réellement humains. Même si c’est un drame personnel qui sous-tend cette décision. Et d’ailleurs c’est bien parce qu’il s’agit de la santé d’un homme que ça me dérange autant. On voit bien que l’important est ici de rassurer les actionnaires avant tout, et je pense que si on avait voulu vraiment être respectueux envers ce grand chef d’entreprise, on n’aurait pas dévoilé le contenu exact de sa lettre personnelle quelques heures à peine après qu’il l’ait remise au Conseil d’administration.
    Alors, des fuites au sein dudit conseil ? Ou bien simplement une communication de crise bien orchestrée afin d’éviter une prochaine panique à bord ?
    Personnellement, j’ai mon idée, et je me suis permis de l’exprimer à demi-mots, même si, c’est vrai, j’aurais pu être plus délicat. Mais j’avoue avoir été agacé par ce jeu hypocrite qui consiste à susciter de l’empathie avec l’air de ne pas y toucher (parce que oui ! personne n’est dupe quant à la raison probable de ce retrait soudain), tout ça dans un évident calcul d’image et de stratégie d’entreprise.
    Apparemment, l’opération « Appel-à-la-commisération-populaire » a bien fonctionné sur vous, cher coldplay, et je peux parfaitement le comprendre. Votre sensibilité vous honore, mais accordez-moi le droit de trouver le procédé employé par Apple suffisamment mesquin pour que j’ose le traiter avec cynisme. Je préfère encore passer pour un sans-coeur que jouer les Tartuffe.
    Au passage, merci de commenter l’information en évitant de vous en prendre aux autres commentateurs qui n’auraient pas la même vision des choses que vous. Pour rappel, l’une des règles en ces lieux est de ne pas s’abaisser à l’agressivité ou aux attaques personnelles. Je respecte sans réserve votre point de vue, merci d’avoir la même tolérance à mon égard.

  9. @Gonzalvez
    « une communication qui me semble davantage dictée par des impératifs économiques et stratégiques que réellement humains. »

    Quand le directeur d’une des plus importantes entreprises de la planète démissionne, cela me semble un minimum qu’il écrive une lettre non?

    « je pense que si on avait voulu vraiment être respectueux envers ce grand chef d’entreprise, on n’aurait pas dévoilé le contenu exact de sa lettre personnelle quelques heures à peine après qu’il l’ait remise au Conseil d’administration. »

    titre de la lettre « Au Conseil d’administration Apple et à la Communauté Apple :  » c’est écrit dans la lettre qu’elle s’adresse au public!

     » tout ça dans un évident calcul d’image et de stratégie d’entreprise. »
    « évident calcul »?!: c’est là que je ne vous suis pas, j’ai pour ma part l’impression que l’on ne pouvait pas faire plus sobre en matière de communication, sinon, c’était ne pas communiquer du tout!

    « Appel-à-la-commisération-populaire » mais où est-il cet appel à la commisération? Il serait là si l’on pouvait démontrer que SJ n’est pas sincère dans ses propos, j’ai du mal à le croire car on peut penser qu’il est fier de son travail chez Apple et qu’il ne quitte pas Apple par plaisir.

    Je crois que vous êtes dans la sur-interpretation.
    Steve Jobs a fait ce qu’il a dit qu’il ferait… et il a dit ce qu’il faisait dans une lettre. La seule inconnue ici était le moment où cela arriverait.

    « Au passage, merci de commenter l’information en évitant de vous en prendre aux autres commentateurs qui n’auraient pas la même vision des choses que vous. Pour rappel, l’une des règles en ces lieux est de ne pas s’abaisser à l’agressivité ou aux attaques personnelles. Je respecte sans réserve votre point de vue, merci d’avoir la même tolérance à mon égard. »

    Je pense effectivement que votre vision est faussée cf:arguments plus haut et que pour le coup les termes que vous avez employés ne mettaient pas la barre très haute quant au niveau du débat cf: sentir le sapin

  10. Boarf … ce n’est qu’un PDG mythique qui s’éloigne de son entreprise (et qui n’est pas encore mort …).

    En sont temps, Billou à fait la même, et MS n’a pas spécialement changé de cap (alors que tout le monde voyait la mort de l’un dans la démission de l’autre).

    Jobs reste au CA, il pourra toujours donner son avis 🙂

  11. @amapi Balmer n’a pas réussit aussi bien que Steve en prenant sa suite. Pour l’instant il garde sa place mais est pas mal controversé tout de même sur pas mal de sujet.

    Ce genre de boîte vit sur des rentes à très long terme (windows / Offcie) y’a encore des années avant que ça ne fasse plus d’argent. Mais pour le reste des service tout n’est pas rose loin de la !

  12. Difficile de remplacer Steve Jobs,… en terme d’image et de show, mais faut-il le remplacer ? Une page se tourne (ou se tournera) FERRARI, FIAT, FORD, SWATCH,… pour ne citer que ceux qui avait une image associée à une marque continue de vendre pourquoi pas APPLE

    Pour le reste Tim Cook a déjà prouvé qu’il en était capable.

    @Nicolas : Je pense (avis personnel) que si Steve Jobs n’a jamais arrêté c’est justement pour ne pas y penser,… faire quoi à la maison ? penser à la maladie ?

    Regardez le Speech à Standford (en anglais) surtout lorsqu’il parle de la mort ça en vaut la peine http://www.youtube.com/watch?v=UF8uR6Z6KLc

  13. @nelson oui mais c’est pas la meme chose ! bill gates n’avait pas l’influence et le charisme de steve jobs ! meme si je pense que apple connaitera une toute petite chute et ira de mieux en mieux plus tard.

  14. Pingback: Apple redevient la première capitalisation boursière au monde

  15. Bon ce n’est pas pour autant qu’Apple va couler. En tout cas l’action a bien chuté suite à cette annonce. Mais connaissant le cher Steve je doute qu’il ne va pas largement influencer les décisions de Cook. IL ne peut tout simplement pas s’arrêter de travailler.

  16. Pingback: Steve Jobs : hommage et minimalisme

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Presse-Citron 2005 - 2018 | A propos | Contact | Site hébergé par Cognix Systems | Informations sur les cookies