Stock : la banque d’images par Adobe

Elle n’est peut-être pas la moins chère du marché mais cela ne l’empêche pas d’avoir de nombreux atouts.

Adobe Stock

Stock a droit à une interface minimaliste, mais bien pensée.

Adobe a signé un chèque de 800 millions de dollars en décembre dernier pour mettre la main sur Fotolia et sur tous ses actifs. L’éditeur est désormais bien décidé à faire fructifier son investissement et il vient ainsi de lever le voile sur une toute nouvelle banque d’images très prometteuse : Stock.

La plateforme est accessible à l’adresse stock.adobe.com et elle propose plus de 40 millions d’images en haute définition. L’interface est bien pensée avec un large champ de recherche placé au beau milieu de la fenêtre.

Si l’utilisateur le souhaite, il pourra d’ailleurs restreindre ses requêtes aux photos, aux illustrations ou aux vecteurs.

Stock propose trois offres distinctes, en fonction de vos besoins (et aussi de votre budget)

Stock fonctionne comme n’importe quelle place de marché et l’utilisateur devra ainsi sortir la carte bleue pour acheter les photos qui lui font envie. Adobe a d’ailleurs mis en place pas moins de trois formules distinctes.

La photo simple est facturée 9,99 dollars mais l’internaute pourra aussi opter pour un des deux forfaits proposés :

  • 10 images : 29,99 dollars par mois pour les abonnés Creative Cloud, ou 49,99 dollars par mois pour les autres.
  • 750 images : à partir de 199,99 dollars par mois.

Ils ne sont pas donnés, c’est un fait, mais Stock a un avantage de taille par rapport à ses concurrents : il s’intègre totalement à Photoshop et à toutes les autres applications de l’éditeur.

Si vous le souhaitez, vous aurez ainsi la possibilité d’importer rapidement les photos de votre choix dans votre librairie personnelle. A partir de là, vous pourrez les retrouver directement depuis Photoshop, Illustrator ou même inDesign.

Pas mal et ce n’est pas fini car vous n’aurez pas besoin de les acheter pour travailler avec. Adobe collera simplement un filigrane dessus. Ensuite, si votre création vous plaît (à vous ou à votre client), il ne vous restera plus qu’à valider l’achat et procéder au paiement pour que la mention disparaisse.

Je ne sais pas ce que vous en pensez mais je trouve ça plutôt futé, finalement, et Stock n’aura aucun mal à trouver sa place dans le workflow des graphistes.

Notez pour finir que Fotolia est toujours en ligne à l’heure où j’écris ces lignes, à l’adresse habituelle.


Nos dernières vidéos

2 commentaires

  1. Pingback: Stock : la banque d'images par Adobe | Etourism...

  2. Pingback: Stock : la banque d'images par Adobe - Presse-c...

Répondre