Stylish, l’extension qui ne vous veut pas vraiment du bien

Vous avez sans doute déjà entendu parler de Stylish. Vous l’avez peut-être même déjà utilisée. Il s’agit d’une extension qui était utilisable sur les navigateurs Google Chrome et Firefox. Les deux navigateurs viennent désormais de la bannir malgré le fait qu’elle était disponible depuis plusieurs années et que plus de deux millions d’utilisateurs en faisaient un usage régulier.

Stylish

Une extension très populaire bourrée de logiciels espions

Sa fonction était relativement simple. Stylish servait à optimiser le design des sites. Qu’est-ce que cela signifie concrètement ? Elle servait à enlever diverses barres d’informations ou encore des trackers qui vous suivaient dans votre navigation. Plutôt pratique et utile au quotidien non ?

Oui enfin, ça c’était la promesse de base. Les choses ont changé depuis janvier 2017. C’est à cette date qu’elle a changé de propriétaire, suite à un rachat par l’entreprise « Similar Web ». Cette dernière n’avait pas des intentions aussi innocentes. c’est ce qu’explique Robert Theaton, un ingénieur logiciel basé à San Francisco en Californie. Concrètement, Stylish peut en effet enregistrer l’historique utilisateur des navigateurs depuis cette date.

Robert Theaton explique ainsi : « Il suffit d’une requête de suivi contenant un cookie de session pour associer définitivement un compte d’utilisateur à un identifiant de suivi de Stylish ». En fait, vous donnez à Stylish la permission d’aller sur toutes les pages web où vous allez. L’application connaît donc toutes de vos visites. Plutôt intrusif, non ?

Robert Theaton a également déclaré : « Ils enregistrent tous les sites web que moi et les deux millions d’autres utilisateurs visitons. Stylish envoie notre activité de navigation complète à ses serveurs avec un identifiant unique ».

Concrètement, l’entreprise aurait suffisamment de données pour lier celles-ci à des e-mails et même aux identités réelles. Chrome et Firefox n’ont pas perdu de temps suite à cette annonce. L’extension n’est désormais plus disponible sur aucun des navigateurs, mais pour deux millions de personnes, le mal est déjà fait.

 


Un commentaire

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Presse-Citron 2005 - 2018 | A propos | Contact | Site hébergé par Cognix Systems | Informations sur les cookies