Connect with us

Internet

Symantec : « 50 % des attaques visent les grandes entreprises et 30 % de celles-ci ciblent les PME » [Inforgraphie]

Une nouvelle infographie fournie par Symantec nous permet d’en apprendre un peu plus sur les pratiques actuelles des cybercriminels. Découvrez ce qui se passe derrière votre ordinateur.

Il y a

le

Il y a quelques semaine, le spécialiste de la sécurité avait déjà tiré la sonnette d’alarme en publiant quelques chiffres relatifs à la cybercriminalité (7 millions de victimes françaises en 12 mois) dans son rapport annuel. Aujourd’hui, ils nous sensibilisent avec cette infographie sur des menaces réelles et présentes sur le web.

La firme a pu collecter ces données grâce à Symantec Global Intelligence Network. Il s’agit de données sur l’année qui s’est écoulée.

Tout d’abord, il faut savoir qu’une grande partie des attaques sont motivées par les vols d’informations, probablement dans le but de les vendre. Pour une raison ou une autre, vos informations peuvent intéresser les hackers. D’après Symatec, ceux-ci seraient à l’origine de 40 % des vols de données. Et 88 % de ces vols de données seraient dues à des attaques externes. Cela nous suggère peut-être le genre de protection à adopter.

L’infographie de Symantec nous révèle aussi que les attaques sont maintenant plus ciblées (un peu comme les annonces sur internet) et les PME ne sont pas à l’abri. L’industrie manufacturière serait en première ligne. 50 % des attaques viseraient les grandes entreprises tandis que 30 % de celles-ci ciblent les PME (1 à 250 employés). La pratique la plus courante : l’Attaque du Point d’Eau ou Water Holing. Elle consiste à compromettre un site internet et attendre que la cible s’y rende pour l’ « infecter ». Ce type d’attaque est connu comme étant la meilleure alternative lorsqu’il est difficile d’atteindre directement la cible.

> Lire aussi :  Les drones autonomes et sans GPS sont déjà là !

Infographie Symantec Website Security Solutions – Principales tendances en matière de sécurité des sites Web en 2012

From Symantec Website Security Solutions

Deuxième infographie : attention à l’endroit où vous mettez les pieds…ou le curseur

D’après Symantec, durant ces 12 derniers mois, 556 millions de personnes adultes auraient « expérimenté une forme de cybercriminalité ».

Un autre cas fréquent : des sites de phishing qui usurpent les réseaux sociaux. Le nombre de ceux-ci aurait connu une croissance de 123 % durant l’année 2012.

A savoir aussi que des sites utilisent des certificats SSL pour paraitre « clean » et tromper les utilisateurs. Ce type de site a également vu son nombre augmenter en 2012.

Et enfin, Symantec nous a sensibilisés sur les modes opératoires courants sur les médias sociaux. Il s’agirait des cartes cadeaux et sondages douteux qu’on retrouve maintenant un peu partout. A l’heure actuelle, 56 % des attaques qui ont eu lieu via ces plateformes sont dues à ces liens-là.

Une phrase qui résume bien le tout : « Réfléchissez avant de cliquer ». 53 % des 1.5 millions de sites que Symantec a pu scanner présentent des vulnérabilités.

> Lire aussi :  Ce taser prévient les forces de l'ordre quand il est utilisé

Infographie Symantec Website Security Solutions – Principales tendances en matière de sécurité des sites Web en 2012

From Symantec Website Security Solutions

Source Infographie : Symantec

Image : found on Pixabay

4 Commentaires

4 Commentaires

  1. Virginie Delaitre

    11 octobre 2013 at 15 h 40 min

    La sécurité des données est devenu un point clé pour les entreprises d’aujourd’hui.
    D’un côté elles ont des données plus ou moins confidentielles à faire circuler et de l’autre elles ne peuvent pas s’empêcher de communiquer avec les outils modernes (mail, messagerie, cloud, etc.).

    C’est à ce demander s’il y a vraiment un moyen infaillible pour se protéger lorsque la communication est au coeur de la société…

  2. Setra Rkt

    13 octobre 2013 at 11 h 19 min

    @Virginie Delaitre un système fermé peut être ?

  3. Virginie Delaitre

    14 octobre 2013 at 10 h 43 min

    En effet, mais cette solution n’est peut être pas forcément adaptée aux PME.

  4. gespion

    4 novembre 2013 at 9 h 57 min

    Salut @setra les deux infographies sont pareilles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests