Taylor Swift boude Apple Music

Taylor Swift vit une relation tumultueuse avec les plateformes de streaming. Après Spotify, c’est le service d’Apple qui en fait les frais.

Seul l’album 1989 est concerné

Après quatre albums country, tous bien accueillis par le public, la chanteuse américaine Taylor Swift a décidé de prendre un virage plus « pop » pour son album « 1989 ». Un pari réussi qui lui a permis de battre plusieurs records dont celui de l’album le plus vendu en une semaine par un artiste depuis 2002.

Une reconnaissance mondiale pour la chanteuse de 25 ans qui n’entend pas se laisser faire par les services de streaming. En novembre dernier, une polémique éclate entre Spotify, leader sur le streaming musical, et la chanteuse qui reproche au suédois de ne pas rémunérer « à leur juste valeur les auteurs, producteurs, artistes et créateurs […] ». Elle ira même un peu plus loin en expliquant que selon elle « la musique ne devrait pas être gratuite ».

Résultat, Taylor Swift décidera de retirer l’intégralité de ses titres sur Spotify et on ne retrouve que ses anciens albums sur les autres services de streaming musical.

maxresdefault

L’arrivée d’Apple Music ne changera rien

Une situation qui aurait pu être bousculée avec l’arrivée d’un géant comme Apple qui vend déjà les albums de la chanteuse sur son iTunes Store et espérait sans doute frapper un grand coup pour son arrivée sur ce marché.

C’était sans compter sur le label Big Machine Records qui a annoncé que la chanteuse de « Shake It Off », « Blank Space » ou « Bad Blood » n’accordera pas de traitement de faveur à la marque à la pomme et son album « 1989 » ne sera pas disponible sur Apple Music.

Si les géants de la musique en ligne ont souvent eu le dernier mot, Taylor Swift, qui a fait son entrée dans le classement Forbes des 100 femmes les plus puissantes du monde a du répondant et pourrait bien imposer ses conditions.

(Source)


Nos dernières vidéos

Un commentaire

  1. Pingback: L'album de Taylor Swift "1989" sera sur Apple Music

Répondre