Tel le phénix, Grooveshark vient de renaître de ses cendres

Incroyable, mais vrai. Un petit malin a dupliqué le site original et ce dernier est de nouveau en ligne.

Nouveau Grooveshark

Grooveshark a fait couler beaucoup d’encre en fin de semaine dernière. Cela n’a rien de surprenant car Escape Media, son éditeur, a décidé de mettre un terme définitif à l’aventure commencée en 2007 afin d’éviter une lourde amende estimée à plus de 700 millions de dollars.

La nouvelle n’a pas fait que des heureux et c’est plutôt logique puisque la plateforme attirait chaque jour des millions d’utilisateurs.

Alors bien sûr, elle n’était pas aussi populaire qu’un YouTube ou qu’un Facebook, mais elle avait fédéré une véritable communauté autour de ses services.

Le retour du fils prodigue

Oui, et certains de ses fans refusent visiblement de voir mourir le service. Preuve en est, un nouveau Grooveshark.io vient tout juste d’ouvrir ses portes.

Attention cependant car il n’hérite pas des mêmes fonctions, seulement du même catalogue. De l’aveu même de son créateur, plus de 90% du contenu du site original aurait été récupéré avant sa fermeture définitive.

En vous rendant sur le service, vous vous retrouverez ainsi face à un champ de recherche et vous n’aurez alors qu’à saisir le nom d’un artiste, d’un album ou d’une piste pour trouver les chansons correspondantes. A partir de là, vous pourrez soit les écouter en ligne, soit les télécharger.

Pour le moment, il n’est pas possible de créer un compte sur la plateforme et de partager ses propres chansons, mais le créateur du nouveau Grooveshark est bien décidé à corriger le tir le plus rapidement possible. Reste à savoir si les ayant-droits lui en laisseront la possibilité.

Si vous voulez mon avis, à sa place, je pense que je tenterais pas le diable. D’autant que tout le catalogue musical de la plateforme est stocké par ses soins, sur son serveur.

Et je ne pense pas que les conditions d’utilisation mises en place le protègent d’éventuelles poursuites.

MAJ : Grooveshark.io serait en réalité le clone d’un autre service, et plus précisément de MP3Juice.se. Tout est expliqué dans cet article.

Capture Nouveau Grooveshark

Et une capture, pour la postérité.

(Source)


Nos dernières vidéos

8 commentaires

  1. Pingback: Tel le phénix, Grooveshark vient de renaître de ses cendres | Global Media Groupe

  2. Pingback: Tel le phénix, Grooveshark vient de renaître de ses cendres - Linkeol, L'actualité des entreprises en France

  3. Pingback: Tel le phénix, Grooveshark vient de rena...

  4. Une preuve pour Mmes la ministre qu’on peut pas avoir ces sites aussi facilement par des projets de loi à la con !!!

  5. Pingback: Marketing News | Tel le phénix, Grooveshark vient de renaître de ses cendres

  6. Ce site n’a absolument rien à voir avec le site original, c’est juste de l’opportunisme de la part des mecs de MP3juice. C’est risqué pour plusieurs raisons: déjà c’est complètement illégal (les CGU ne les protègent en rien), mais en plus les maisons de disques possèdent maintenant tous les droits sur la marque Grooveshark! Je suis curieux de voir combien de temps ça va tenir cette histoire…
    Sinon pour ceux qui cherchent des sites dans le même genre (utilisant l’API de Youtube, donc à priori légaux), musictonic.com, Blitzr et musikfreak.com semblent prometteurs.

  7. Pour ceux que ça intéresse, j’ai une très très belle alternative à Grooveshark à vous proposer.. une solution gratuite, légale, sans pub et très complète – plus de 40 millions de titres – ! En plus c’est des Frenchy ! Plus d’info ici : http://bit.ly/1e3jyiu

Répondre