Suivez-nous

Auto-Moto

Tesla conclut un nouvel accord dédié à l’approvisionnement de cobalt

Tesla prévoit de continuer à s’approvisionner en cobalt auprès de Glencore pour alimenter ses usines de Shanghai et de Berlin, une décision qui fait l’objet de quelques controverses.

Il y a

  

le

 
Tesla Model 3
© Unsplash / Vlad Tchompalov

Tesla devrait continuer de s’approvisionner en cobalt auprès de la même entreprise, indique le Financial Times dans un récent article sur le sujet. Le constructeur automobile a signé un nouvel accord avec Glencore, une société suisse dont l’activité se concentre sur la négoce, le courtage et l’extraction de matière première.

Une dépendance accrue à la République démocratique du Congo

De cette façon, Tesla renforce sa dépendance à la République démocratique du Congo. Présent en masse dans le pays, ce minéral est controversé, car son extraction fait l’objet de nombreux conflits depuis plusieurs années. Elle a aussi été le fait du travail d’enfants dans la région —ce qui reste encore certainement le cas dans certaines zones. Plus de 20% du minerai est encore extrait dans des mines artisanales, dangereuses, à mains nues.

60% de la production mondiale du cobalt est issue de la République démocratique du Congo, un pays où Glencore est l’un des deux seuls mineurs figurant sur la liste certifiée par la Responsible Mineral Initiative. Cette dernière vise à assurer que le cobalt provenant des filières participant à son extraction est produit de manière éthique et responsable. Actuellement, elle compte plus de 380 entreprises membres à travers le monde —dont Tesla Motors.

Outre le fait qu’il soit membre de cette initiative, Tesla a indiqué plusieurs fois qu’il souhaitait que ses fournisseurs exploitent des minéraux qui ne sont pas issus de conflits. La firme automobile affirme s’assurer que ces derniers, comme le cobalt, ne profitent pas à des groupuscules armés présents en République démocratique du Congo.

Le cobalt recueilli par Glencore pour Tesla servira à fabriquer des batteries lithium-ion destinées aux usines de Shanghai et de Berlin, un lieu encore en construction pour l’instant.

Avec ce nouvel accord, Tesla fait les affaires de Glencore, car le cours du cobalt affiche un recul depuis quelques années.

Il y a quelques mois, des grands noms du secteur de la tech comme Apple, Google, Dell, Microsoft —mais aussi Tesla, ont été visés par un procès intenté par un cabinet de défense des droits humains. Celui-ci visait à mettre en lumière le travail des mineurs dans les mines de cobalt, des enfants dont le salaire journalier ne dépasse parfois pas plus de deux dollars.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests