Tesla dévoile son nouveau Roadster et reprend une (grosse) longueur d’avance

Tesla vient de dévoiler à la surprise générale son nouveau Roadster. La supercar de sport la plus performante de l’histoire.

Tesla Roadster 2020

Apple, ex-champion du monde de la culture du secret bien gardé, devrait en prendre de la graine. Car aujourd’hui c’est Tesla qui remporte la palme de l’effet de surprise de l’année. Hier, alors que tout le monde s’attendait à ce que Tesla dévoile un camion électrique, Elon Musk a aussi présenté devant un parterre de médias américains estomaqués la nouvelle version de son mythique Roadster.

Et l’engin va tranquillement renvoyer les Ferrari, Lamborghini, McLaren et même Bugatti à leurs chères études, car ses performances pulvérisent tout ce que nous avons pu connaitre jusqu’à présent. Puisque le mètre-étalon suprême en matière de voiture sportive reste l’accélération départ arrêté de 0 à 100 km/h, sachez si cela vous parle que le nouveau Roadster Tesla sera capable d’abattre cette mesure en 1,9 seconde.

Tesla Roadster 2020 : plus performante qu’une F1 !

Pour situer les choses, les supercars de sport actuelles les plus performantes (voir les marques mentionnées ci-dessus) descendent le 0-100 en environ 3,5 secondes, et c’était déjà la Tesla Model S P100 qui détenait le record avec son mode Ludicrous, tenant la dragée haute à une Porsche 991 Turbo S ou même à une Bugatti Chiron, en tout cas sur les premières centaines de mètres.

1,9 seconde c’est l’accélération d’une F1, voire même un peu mieux. Mais ce n’est pas tout. Au chapitre des chiffres stratosphériques, on retiendra également la vitesse de pointe annoncée, de 402 km/h !

Ce n’est plus une voiture, c’est un missile sol-sol. Espérons seulement que le reste suivra, et que le châssis et le freinage seront à la hauteur, mais on peut certainement faire confiance à Tesla de ce point de vue aussi quand on connait les qualités routières de ses modèles actuels, bien plus proches des standards européens qu’américains.

Une autonomie de 1000 kilomètres et un tarif de 200 000 dollars

Côté structure, on a droit à un roadster classique avec deux places (la fiche technique indique quatre places, à vérifier), traction intégrale et moteur central, avec une ligne qui évoque justement les plus belles réalisations européennes, avec un petit air de McLaren, que ce soit la proue ou même le poste de pilotage.

L’autonomie n’est pas en reste puisqu’elle est annoncée pour 620 miles, soit pratiquement 1000 km !

Il est clair qu’avec ce nouveau Roadster, Tesla frappe un grand coup avec ce qui sera aussi une vitrine technologique et le symbole d’un savoir faire, et remet l’église au milieu du village en envoyant un message fort : Hey les gars, la voiture électrique c’est nous, et nous savons désormais tout faire, de la berline au SUV en passant par le coupé… et les camions.

Le nouveau Roadster Tesla ne sera cependant pas accessible à toutes les bourses puisqu’il en coûtera 200 000 dollars, avec une réservation par acompte de 50 000 dollars et une livraison annoncée en 2020 (donc probablement 2022).

Voir la page officielle du Roadster Tesla 2020

Regardez la présentation du nouveau Tesla Roadster en vidéo

Sources : Jalopnik et Techcrunch (entre autres)

 


Nos dernières vidéos

7 commentaires

  1. Jordane Florantin on

    Bah non, c’est 0-60 MPH, soit de 0-97 KM/H. C’est pas exactement du 0-100 mais j’imagine que les 3 km/h de gratté permettent de justifier le 1.9s. Bref, ça envoi quand même du lourd.

  2. Eric

    Allez on va arrondir à 2 secondes pour le vrai 0-100 km/h, ça reste de toute façon un record et c’est l’accélération d’une F1, voire même un peu mieux !

  3. 100km/h c’est 62miles, donc 2" au 0-100km/h, de plus les supercars actuelles sont toutes entre 2"5 et 3" (LaFerrari, P1, 918, GTR, Koenigsegg, Bugatti…). 3"5 c’était la génération 2010.

  4. On peut se demander si Tesla n’essaie pas de faire diversion en annonçant ce roadster au moment où la Model 3 ne sort qu’en petite quantité des usines…

Répondre