Tesla : mise à jour logicielle 9.0 et nouvelles fonctionnalités Autopilot

Tesla Motors fait une mise à jour de son OS et en profite pour ajouter de nouvelles fonctionnalités liées à l’Autopilot.

tesla_autopilot

La version 9.0 du logiciel Tesla arrivera en août prochain sur tous les modèles de la marque automobile via une nouvelle mise à jour. De nouvelles fonctionnalités relatives au pilotage automatique sont également au programme.

C’est Elon Musk qui l’a annoncé sur Twitter : la version 9.0 arrive en août et elle inclura même les premières « fonctions complètes de pilotage automatique ». Cela ne signifie pas pour autant que la voiture sera capable de se conduire de manière autonome, mais que Tesla commencera à lancer des fonctionnalités dans le cadre du package « Full Self-Driving Capability » disponible pour les voitures équipées de l’Autopilot 2.0.

« Jusqu’à présent, les ressources du pilote automatique se sont à juste titre concentrées entièrement sur la sécurité. Avec la V9, nous commencerons à activer toutes les fonctions d’auto-conduite. »

Une nouvelle étape vers le pilotage automatique (ou pas)

En août prochain, la société Tesla Motors va mettre l’OS de ses voitures à jour et profitera de l’occasion pour ajouter quelques fonctionnalités liées au pilotage automatique. Annoncées depuis l’année dernière par Elon Musk sur Twitter, les fonctionnalités de pilotage automatique sont très attendues par la communauté des propriétaires de Tesla. En effet, à l’heure actuelle il existe plusieurs « packs d’options » disponibles à la vente sur les véhicules Tesla. Or il est encore difficile de dire ce qui justifie la montée en gamme avec l’achat de ces deux packs d’options. Pour rappel, le pack « pilotage automatique amélioré » est vendu 5,000 $ et la version complète est vendue 3,000 $ supplémentaire. Ces packs sont vendus exclusivement sur les modèles compatibles « Autopilot 2.0″.

Pour le moment peu de sources apportent la preuve d’une véritable différence entre ces deux offres. À ce sujet le constructeur automobile rappelle que « la fonctionnalité d’auto-conduite dépend de la validation du logiciel et de l’approbation réglementaire, qui peut varier considérablement d’une juridiction à l’autre. »

Néanmoins, tout n’est pas gris pour les (futurs) possesseurs de Tesla. Cela ne vous aura pas échappé mais l’actualité de Tesla est, en partie, parasitée par plusieurs histoires d’accidents de la route impliquant la fonction pilotage automatique. Dès lors, les priorités des équipes Tesla ont été bousculées et les travaux, ainsi que les ressources, ont principalement été dédiées à la fiabilité de la fonction Autopilot.

Source


Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.