Connect with us

Auto-Moto

Tesla Model 3 : l’autopilot plus fort que le pilote ?

L’autopilot Tesla serait-il capable de rattraper seul la dérive d’une voiture en perdition sur le verglas ? C’est en tout cas ce qu’affirme ce conducteur, vidéo à l’appui.

Il y a

le

autopilot embardee

Le système de pilotage automatique des Tesla est réputé pour être le plus avancé du marché. Mais est-il réellement efficace en toutes situations ? Si la conduite autonome permet à une voiture de se déplacer dans un flux de circulation en tenant compte du tracé routier de son environnement immédiat, qu’en est-il en cas de situation imprévue, notamment sur sol glissant, dans un contexte ou généralement c’est le conducteur qui reprend instantanément la main pour corriger une trajectoire ou éviter une embardée ?

Il semblerait que dans ce genre de cas un peu extrême, l’autopilot de la Tesla Model 3 fasse aussi le job. C’est en tout cas ce qu’affirme un conducteur montréalais, qui conduisait son Model 3 sur l’autoroute en périphérie de Montréal la semaine dernière lorsque sa voiture est partie en glissade sur deux voies au contact d’une grosse plaque de neige glacée. Le conducteur indique que le système de pilotage automatique, aidé par l’antipatinage et la traction intégrale, a réussi à reprendre automatiquement le contrôle et à ramener le véhicule sur la voie centrale. L’incident a selon toute vraisemblance été filmé par la dashcam de la Tesla. Même s’il difficile de déterminer l’authenticité de la vidéo puisque l’on ne voit ni les mains du conducteur, ni le volant, ni le tableau de bord de la voiture, on voit mal les raisons qui pousseraient le conducteur à inventer cette histoire.

La Tesla, reine du drift en mode autopilot, contrebraque seule

L’automobiliste précise qu’il n’a pas touché le volant pendant toute la durée de l’incident : « Je n’ai pas touché le volant une seule fois. Tout s’est fait par le biais du pilote automatique et du système AWD. (…) Le volant tournait si vite que j’ai préféré laisser la voiture s’en occuper. »

Autrement dit, si l’on en juge par les images de la courte vidéo, la spectaculaire embardée a été contrôlée et maitrisée par l’autopilot de la voiture, aussi bien, voire mieux qu’un conducteur pas spécialement expérimenté n’aurait pu le faire, puisque l’on parle là d’un contrebraquage qui a évité à la Tesla de partir en tête à queue, voire en toupie sur l’autoroute.

Les systèmes d’aide à la conduite pour éviter qu’un véhicule ne devienne incontrôlable n’ont rien de nouveau, les véhicules étant dotés de dispositifs de contrôle de traction et de stabilité depuis des années Mais dans cet indicent à la conclusion heureuse, il semblerait que l’autopilot Tesla soit allé plus loin qu’un simple antipatinage.

Voici le test de la Model 3 :

Source

16 Commentaires

16 Commentaires

  1. Bob

    7 janvier 2019 at 13 h 44 min

    vidéo impressionnante, mais difficile de dire ce qui est totalement lié à l ESP et ce qui ne l’est pas. Ceci dit, moi, conducteur lambda, j’aurais fait ce que l’autopilot n’a pas fait : adapter mon allure aux conditions de la route, en particulier sur cette voie plus enneigée que les autres. Bref, je ne serais pas parti en dérapage du tout.

    • Fr33quik

      8 janvier 2019 at 8 h 52 min

      Il me semble difficile de dire ce que l’on serait capable de faire dans ce cas là, et pour un utilisateur lambda il y a surement plus de risque de terminer dans le fossé.
      La vitesse semble adaptée, si on regarde les autres vehicules (qui sont surement non autonome) presents dans la vidéo, on ne peut determiner une vitesse excessive, il est meme possible que les vehicules circulent a une vitesse loin de la vitesse maximale.
      Tesla propose un mode de conduite autonome, donc pourquoi ne pas l’utiliser? A cause de la metéo? Etant donné que la vidéo provient de Montreal, il est peu etonnant de voir de la neige sur une route… chaque utilisateur est censé estimer si la conduite autonome est adéquate au trajet à effectuer. Il me reste
      Il reste cependant le mystere sur la provenance de la vidéo, étant donne que l’on ne voit pas les mains du conducteur

      • bob

        8 janvier 2019 at 9 h 14 min

        pourquoi ne pas l’utiliser, tout est là. Un conducteur conduisant va se rendre compte via sa vision de la route de plus en plus enneigée et les remontées dans le volant qu’il devient raisonnable de ralentir. Il va aussi chercher àsuivre les traces dans la soupe plutôt que se centrer bêtement dans la voie. Sur ma voiture lambda, en cas de patinage, le régulateur de vitesse tout simple se déconnecter immédiatement. C’est une procedure de sauvegarde contre mauvaise utilisation. Ce genre d’approche n’est visiblement pas dans la culture Tesla.

  2. Bob

    7 janvier 2019 at 13 h 53 min

    Dit autrement, ce conducteur devrait plutôt s’inquiéter de la raison pour laquelle l’autopilot ne se déclare pas incompétent dans une situation où clairement il ne fonctionne pas de façon sécuritaire plutôt que louer de pretendues capacités. Mais comme tout ce que fait Tesla est miraculeux… Il y a pourtant de niveaux modèles de vh qui ne connaissent aucun accident mortel pendant des mois votre des années après leur lancement.

  3. Heucj

    7 janvier 2019 at 14 h 42 min

    Les véhicules qui précède la Tesla ne perdent pas le contrôle elles.
    Ce clip m’inquiète beaucoup plus qu’il ne me rassure.
    Moi qui étais vraiment tenté par ce model je pense que je vais passer mon tour.

    • Redox

      7 janvier 2019 at 16 h 30 min

      « Houlala, je m’apprêtais à cliquer sur le bouton COMMANDER quand soudain j’ai vu cette vidéo de quelqu’un qui utilisait de manière irresponsable l’assistant à la conduite.
      Heureusement que j’ai vu ceci, sachant que je serai probablement encore plus irresponsable que ce conducteur, cela m’a dissuadé. »

      • Chris

        7 janvier 2019 at 22 h 23 min

        Excellent !
        Je me disais la même chose 🙂

    • Yves

      8 janvier 2019 at 8 h 55 min

      Peut etre que cela est dû au fait que la voiture ne circule pas sur la même voie que les autres véhicules…
      À moins que la plaque de verglas s’étend sur les 3 autres voies ^^

  4. Fanch

    7 janvier 2019 at 15 h 05 min

    Vidéo truquée, lisez la vidéo à x0.25, à la cinquième minute il y’a une coupure (0:13 sur le timer Youtube).

    • Thothor

      7 janvier 2019 at 15 h 25 min

      5ème seconde plutôt. On voit en effet une frame toute rouge et il manque du temps au timer.
      Je ne sais pas si c’est moi, mais la voiture passe de la ligne droite à une vitesse de rotation assez conséquente sans transition grâce à cette frame.
      C’est très suspect…

      • Eric

        8 janvier 2019 at 9 h 24 min

        Ça manquait le petit commentaire des experts du fake, généralement ça arrive plus tôt dans la discussion 😀

  5. Vinoc

    7 janvier 2019 at 15 h 32 min

    @Fanch il s’agit probablement de la coupure qu’il y a entre 2 vidéos. Les dash cam film une nouvelle vidéo toute les 3 minutes (selon réglage) et souvent ça engendre une courte perte de vidéo à ce moment là.

  6. pitipotinou

    8 janvier 2019 at 11 h 10 min

    C est bien un fake pourtant. Journalistes faites votre taff

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests