Connect with us

Auto-Moto

Tesla lance ‘Navigate on Autopilot’ aux États-Unis

Fonction la plus avancée de l’option Autopilot des voitures Tesla, ‘Navigate on Autopilot’, vient d’être lancée aux États-Unis.

Il y a

le

Tesla Model X

Avec la version 9 du logiciel de bord, les américains peuvent maintenant lancer ce mode de conduite dédié aux voies à grande vitesse.

Elon Musk l’a d’abord annoncé sur Twitter en précisant que le déploiement de cette option était en cours aux États-Unis. Ensuite, Tesla a publié un communiqué sur son site en intégrant une vidéo. Pendant un temps, Navigate on Autopilot, imposera au conducteur de confirmer un changement de voie. Ensuite, les versions suivantes se passeront de confirmation. Cependant, le constructeur rappelle bien que toute personne doit garder la maîtrise de son véhicule autant qu’il en est responsable.

Cette fonction est destinée à renforcer la navigation du célèbre Autopilot sur des voies à grande vitesse. Surtout lorsqu’elles impliquent des bretelles ou des sorties d’autoroute par exemple. De cette manière un conducteur pourra être mieux accompagné lorsqu’il utilise le pilote automatique dans des trajets importants. Lorsqu’il approchera de sa sortie, Navigate on Autopilot suggérera des changements de voie, afin de placer la voiture dans les meilleures conditions possibles et éviter toute prise de risque.

> Lire aussi :  La Tesla Model 3 au Mondial de l'Auto de Paris !

À terme, cette fonction devrait permettre une relâche totale des personnes à bord d’une Tesla. Lorsque la loi et les moeurs l’autoriseront, la navigation avec un pilote automatique n’imposera pas au conducteur d’avoir les mains sur le volant ni de confirmer les changements de voies. Pour cela, il faudra encore attendre un certain nombre d’années.

Cependant, le mode Autopilot est continuellement nourri de nouvelles données pour être amélioré. Jour après jour, version après version, la sécurité des passages et la conduite sont renforcées. D’ailleurs, dans son annonce Tesla précise que depuis 2015, plus d’un milliard de miles ont été exploités pour consolider son système.

1 commentaire

1 Commentaire

  1. Rob

    27 octobre 2018 at 19 h 45 min

    Je ne comprends pas… N’y a t il pas déjà Waymo à Phenix dans l’Arizona qui teste à grande échelle des taxis sans chauffeurs?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests