Suivez-nous

Gaming

Test Blazing Chrome : le « vrai » Contra nouvelle génération ?

Notre avis complet concernant Blazing Chrome, un jeu d’action qui rend magnifiquement hommage à la saga Contra (Probotector), pour retrouver tout l’esprit « run’n gun » 16 bits de l’époque.

Il y a

le

Blazing Chrome
© The Arcade Crew

Le « vrai » nouveau Contra est arrivé ?

A l’occasion du récent E3 2019, Konami a dévoilé Contra Rogue Corps, un nouvel opus à venir en fin d’année. Parallèlement, les joueurs peuvent, depuis quelques jours, profiter de Contra Anniversary Collection, une compilation (très réussie) qui regroupe une dizaine d’opus de la saga Contra (ou Probotector chez nous). Toutefois, il semblerait qu’un certain Blazing Chrome, mis au point par Joymasher et publié par The Arcade Crew, constitue le « vrai » successeur de Contra. Explications.

Disponible sur Nintendo Switch, PS4, Xbox One et PC, Blazing Chrome est une ode aux jeux d’action 16 bits si populaires dans les années 90. Un jeu qui plonge le(s) joueur(s) dans un futur apocalyptique, dans lequel les machines ont pris le pas sur l’Humanité. Un titre qui peut être parcouru en solo, mais aussi en duo, avec un mode deux joueurs en local.

Blazing Chrome

Rapidement, difficile de ne pas déceler l’inspiration très Contra/Probotector ici, avec un run’n gun très nerveux, bardé de mini-boss et de boss gigantesques. Les développeurs ont également eu l’excellente idée de proposer de nombreuses subtilités dans les niveaux, avec une priorité au shoot horizontal, mais également des phases plus verticales, des phases à bord de méchas, de vaisseaux… sans oublier une phase avec une 3D digne du révolutionnaire (à l’époque) Mode 7 de la Super Nintendo.

Beaucoup de Contra, et un peu de Metal Slug

Si le côté Contra est très (très) marqué, on note également quelques références à un certain Metal Slug, notamment dans certains niveaux, mais aussi avec la possibilité d’attaquer automatiquement au corps à corps les ennemis un peu trop collants. Hommage 16 bits oblige, la difficulté est de mise ici, et il vous sera juste impossible de terminer le jeu lors d’un premier run en mode Normal. Néanmoins, au gré des échecs, on finit par apprendre certaines mécaniques de gameplay, à éviter certains pièges, et à parvenir toujours un peu plus loin dans les niveaux. Comme à l’époque finalement !

Blazing Chrome

Visuellement, Blazing Chrome affiche un rendu 16 bits « de toute beauté« , très proche de ce que proposait Konami avec ses Contra sur Super Nintendo et Mega Drive. Outre un affichage classique (et en 16:9), le jeu permet de profiter de divers filtres, avec même deux modes CRT pour ceux qui ne jurent que par les scanlines et les scintillements du passé. En fonction du mode de difficulté choisi, on profite de vies supplémentaires, de continues, de sauvegardes… L’ensemble est très (très) bien pensé, et la sauce prend immédiatement, dès les premières secondes de jeu.

Blazing Chrome

Côté durée de vie, terminer les 5 niveaux de Blazing Chrome nécessitera environ 1 heure de votre temps… à condition toutefois d’être assez doué pour parvenir au dernier boss (et le vaincre !). En effet, comme énoncé un peu plus haut, le jeu affiche un sérieux niveau de difficulté, et il faudra accepter de passer par quelques game-over pour prétendre enfin visionner le générique de fin (et débloquer au passage de nouveaux personnages, dont un Ninja très stylé).

Mon avis concernant Blazing Chrome

En définitive, et vous l’aurez sans doute deviné si vous avez pris le soin de lire chaque mot de ce délicieux article, Blazing Chrome est une incontestable réussite, pour qui recherche une expérience très proche de Contra/Probotector, avec un soupçon de Metal Slug. Déjà excellent en solo, Blazing Chrome est juste jouissif en duo en local. On y retrouve tout l’esprit 16 bits des jeux d’action de notre enfance/adolescence, et je me revois même découvrir pour la première fois Super Probotector : Alien Rebels, les yeux écarquillés de bonheur/stupeur, sur la Super Nintendo du voisin. Bref, si vous êtes à la recherche d’une « nouvelle » expérience Contra 16 bits, et que vous n’êtes pas du genre à abandonner au premier game-over, je ne saurais que trop vous conseiller le dernier-né de chez Joymasher, vous ne le regretterez pas.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

2 Commentaires

2 Commentaires

  1. Totor

    13 juillet 2019 at 9 h 09 min

    Merci de ne pas prendre votre propre expérience pour la vérité historique avec vos 16bits par ci et par là. Les premiers Contra et la naissance du genre ont vu le jour sur NES, et donc sur 8bits.

    • Stéphane Ficca

      13 juillet 2019 at 17 h 37 min

      Bonjour Totor !
      Tout d’abord, merci pour ce chouette commentaire, qui transpire la sympathie.
      Par ailleurs, pour rétablir la « vérité historique », vous noterez que la « vraie » naissance de Contra (ou Probotector, ou Gryzor) a même eu lieu sur Arcade, et pas sur NES.
      Mais le fait est que, dans le cas de ce Blazing Chrome, le jeu rend ouvertement hommage aux versions 16 bits de Contra, d’où les « 16 bits par ci et par là ». Tout simplement…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publication recommandée

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests