Test F1 2017 PS4 / Xbox One : un excellent cru signé Codemasters

Après un F1 2015 raté et un opus 2016 en nette évolution mais pas encore irréprochable, Codemasters parvient enfin, avec F1 2017, à à offrir aux amateurs de Formule 1 un jeu officiel digne de ce nom.

La F1 de retour en pole position !

Dans l’escarcelle de Codemasters depuis quelques années maintenant, la licence officielle Formula 1 a connu des débuts prometteurs en 2010, avant de tutoyer les sommets avec un F1 2012 juste exceptionnel. Sur la génération PS4/Xbox One, la saga a légèrement calé au démarrage, avec un F1 2015 raté, avant de se remettre doucement en piste l’année suivante. Avec F1 2017, Codemasters était attendu de pied ferme par tous les fans de la discipline. Qu’ils se rassurent, ce nouvel épisode est une incontestable réussite !

En effet, malgré une certaine appréhension au moment d’enfourner la galette de ce F1 2017 dans notre insatiable PS4 Pro, force est d’admettre que seulement quelques minutes suffisent pour être convaincu du potentiel de ce nouvel opus. Graphiquement tout d’abord, le jeu a profité d’une réelle évolution par rapport à l’an dernier, avec en prime cette animation calée à 60 fps qui permet de profiter d’un effet de vitesse décuplé et d’une animation impeccable. Certes, le frame rate vacille un chouia parfois selon les circuits, on aurait apprécié un effet supplémentaire sur certaines textures, mais globalement l’ensemble fonctionne très bien. Les voitures sont magnifiquement modélisées, tout comme les différents circuits, avec en prime une gestion du cycle temporel assez sublime, permettant non seulement de voir le ciel se couvrir/découvrir en temps réel, mais aussi d’apprécier des effets de lumières très bien gérés. Petit bonus non négligeable : le jeu est compatible HDR, ce qui permet de profiter d’effets encore plus réussis sur une Smart TV compatible.

Evidemment, il fallait que F1 2017 propose également un gameplay digne de ce nom, capable toutefois d’assouvir à la fois l’exigence des amateurs de simulation pure et dure, tout en évitant la moindre frustration chez le joueur un peu novice, mais qui souhaite néanmoins se glisser dans le baquet d’une Ferrari, d’une Mercedes ou d’une Haas (pourquoi pas). Pour cela, le jeu offre une très large palette d’aides à la conduite, permettant à chacun de prendre du plaisir à son niveau. Attention toutefois, même avec les assistance en Off, le jeu conserve une très légère dose d’arcade, mais il faudra néanmoins redoubler de concentration et doser ses actions avec soin pour éviter la sortie de piste au premier virage. A cela s’ajoute une très bonne gestion de l’usure de la monoplace, à commencer par les pneumatiques bien sûr, mais aussi le bloc moteur, avec différentes pièces à surveiller, sans oublier la boite de vitesses qui peut également montrer de vrais signes de fatigue. A cela s’ajoute de nombreux petits détails (tour de formation, dégâts, voiture de sécurité, débris sur la piste, arrêts aux stands optimisés, démarrage manuel, crevaisons, pannes moteur, erreurs de l’IA…), qui contribuent à une totale immersion.

Côté modes de jeu, F1 2017 reprend le mode Carrière déjà étrenné dans l’opus précédent, en ajoutant toutefois ici une bien meilleure gestion de la R&D, ainsi qu’un système poussé d’usure du moteur et de la boite de vitesses. En bonus, on peut participer à divers évènements rétro, qui mettent en scène les monoplaces d’antan. Une manière de se dépoussiérer un peu les tympans, mais aussi de contrôler des F1 au comportement parfois très différent de celles d’aujourd’hui. Bien sûr, ces F1 de légende peuvent également être jouées en mode Contre la Montre, Grand Prix ou même Online. Notons enfin la présence d’un mode Championnat officiel, pour incarner votre idole par exemple sur l’intégralité de la saison, mais aussi d’une quinzaine de petits championnats annexes, mettant en scène par exemple certaines voitures uniquement, certains circuits ou encore de nouvelle règles. Excellent.

Esthétiquement, malgré deux ou trois petits couacs, ce F1 2017 est donc une incontestable réussite, tout comme au niveau du gameplay, à condition bien sûr de ne pas rechercher une simulation ultime comme on en trouve sur PC. Le jeu offre également de très nombreux modes de jeu, et c’est un vrai plaisir que d’aligner les tours de circuit, en profitant de ce cycle temporel superbement géré (oui, j’insiste), en plus d’une météo dynamique elle aussi très probante. On regrette simplement quelques petites errances au niveau de l’IA parfois, qui peut se faire piéger bêtement par une voiture de sécurité par exemple, ou encore un ingénieur de course un peu trop bavard, et parfois carrément à côté de la plaque. Nul doute que ces petits accrocs seront corrigés via de rapides mises à jour. En l’état, F1 2017 reste donc un excellent cru, que l’on vous conseille vivement de tester, notamment si, comme nous, vous étiez restés un peu sur votre faim avec le millésime 2016.

On aime :
– La réalisation globale (malgré quelques textures limite)
– Le gameplay très simu, avec juste ce qu’il faut d’arcade
– Un contenu hyper généreux
– Le retour des F1 de légende
– Le mode Carrière plus complet, avec un tout nouvel arbre R&D
– Une énorme personnalisation globale : course, météo, évolution temporelle, IA, aides à la conduite…

On aime moins :
– L’IA pas toujours au top
– L’ingénieur (et le commentateur) souvent à côté de la plaque
– Quelques légers couacs graphiques
– Les cérémonies de podium, un peu dégueu quand même

En bref

Avec F1 2017, Codemasters réussit le pari de proposer à nouveau un jeu officiel digne de ce nom, qui offre à la fois un contenu très dense, mais aussi une réalisation solide, le tout, couplé à un gameplay assez exigeant et plutôt jouissif une fois maîtrisé, qui permet d’enchaîner les tours de piste avec un réel plaisir. Qui plus est, le jeu est parfaitement jouable à la manette, et on sent que les développeurs ont profité d’un délai de développement supplémentaire pour peaufiner ce nouveau cru. Certes, l’ensemble aurait pu être plus pimpant graphiquement parlant c’est certain, mais le plaisir de jeu est bien là.  Bref, à nos yeux, on tient là le meilleur jeu de F1 moderne, que l’on place sans problème au panthéon des meilleurs titres dédiés à cette discipline, aux côtés de Grand Prix 4, F1 97, Grand Prix Legends ou encore F1 2012.


Nos dernières vidéos