Test Metroid Samus Returns : de la GameBoy à la Nintendo 3DS, 26 ans plus tard !

Paru en 1991 sur l’illustre Nintendo GameBoy, Metroid II est de retour sur Nintendo 3DS, avec ce remake baptisé Metroid Samus Returns.

La 3DS revisite le Metroid II de la Nintendo GameBoy

A l’occasion du dernier E3 à Los Angeles, Nintendo avait officialisé le développement d’un tout nouveau Metroid Prime 4 sur Nintendo Switch. Aucune image du jeu toutefois, le « trailer » alors montré par Nintendo se résumait à un simple logo du jeu. Toutefois, un peu plus discrètement, Nintendo avait également levé le voile sur un autre opus de la saga, à savoir Metroid Samus Returns, qui vient tout juste d’arriver en boutiques. Un épisode qui se veut un remake intégral de Metroid II : Return of Samus, paru en 1991 sur l’ancestrale portable GameBoy de Nintendo, et qui invite évidemment les fans (et les autres) à retourner sur la planète SR388, en compagnie de la courageuse Samus Aran.

Confié aux mains expertes de MercurySteam, à qui l’on doit notamment CastleVania : Mirror of Fate, ce remake de Metroid II sonne comme un retour aux sources pour la saga, avec évidemment un gameplay toujours en 2D, mais de nombreuses optimisations, de nouveaux effets de mise en scène, ainsi que des mécaniques de gameplay inédites qui vont venir enrichir considérablement l’expérience de jeu. Comme souvent, ce Metroid plonge très rapidement le joueur au coeur de l’action, avec une Samus Aran qui se retrouve propulsée au coeur de cette planète hostile, sans la moindre indication à l’écran pour indiquer clairement l’objectif à suivre.

Le nouveau Metroid Samus Returns sur Nintendo 3DS, ici aux côtés de l’opus original sur Nintendo GameBoy.

Un côté exploration propre à la saga, qui laisse donc le joueur un peu seul face au gigantisme de cette zone pour le moins inhospitalière. Rapidement, on parvient à déverrouiller de nouvelles zones, ainsi que de nouveaux pouvoirs, dont la plupart permettront d’atteindre cette corniche un peu trop haute aperçue quelques heures auparavant, ou encore de faire sauter ce rocher friable derrière lequel se cache un bonus. Le fameux effet « MetroidVania » est donc bel et bien de la partie, et il va falloir oser fouiller les tréfonds de SR388, à la recherche de nouveaux items qui permettront d’évoluer, en espérant au passage dénicher un point de sauvegarde salvateur.

En effet, conformément à l’esprit de la saga, ce Metroid Samus Returns est relativement ardu, avec des ennemis assez féroces et une santé qui a tendance à baisser à la vitesse grand V. Heureusement, pour se défendre face à cette nature hostile, Samus dispose toujours de son bras-canon évolutif, mais également d’une palette de mouvements élargie. Ainsi, contrairement à l’opus d’origine, la chasseuse de prime est ici capable de viser à 360°, via la touche L, en position stationnaire. La belle peut également s’accrocher à un rebord, et même faire feu sur un ennemi au-dessus ou en contrebas. Cela permet de profiter de phases d’action nettement plus dynamiques, et modernes, qu’à l’époque. Un très bon point.

L’autre nouveauté, c’est la présence d’une attaque au corps à corps, via la touche X. Cela permet de se défaire d’un ennemi un peu trop collant, mais aussi (et surtout !) de déclencher de puissants contres (les « frappes de riposte »), face aux créatures de base, ainsi que les différents boss du jeu. La mécanique est assez simple d’accès, et nécessite simplement un timing assez précis pour être déclenchée. Un contre dont on aura vite tendance à abuser, tant les ennemis s’avèrent dangereux parfois lors d’affrontements « à la régulière ».

Outre son bras-canon qui évoluera avec le temps, Samus dispose d’un éventail de possibilités, grâce à une réserve d’énergie baptisée Aeon. Cette dernière permettra rapidement de disposer d’un scanner à impulsion, qui affichera la map, ainsi que les éventuels blocs friables à proximité. Pratique. D’autres compétences, comme la rafale de rayons ou la chronokinésie sont également de la fête.. Enfin, la boule Morphing est elle aussi de la partie, avec là encore quelques évolutions intéressantes, qui poussent à (re)visiter chaque recoin des niveaux.

Visuellement, ce Metroid Samus Returns bénéficie bien sûr d’un sérieux coup de polish, avec en prime de nouveaux éléments pour faciliter la progression notamment. Les salles sont nettement plus vastes et remplies qu’à l’époque, et c’est toujours un pur plaisir que de fouiller chaque recoin, à la recherche d’un bonus caché. La réalisation graphique est très réussie, avec toujours un gameplay 2D donc, mais une certaine notion de profondeur par moments, sans compter quelques petites cut-scenes très réussies. De la 3D au service de cette bonne vieille 2D finalement, et c’est tant mieux ! Un jeu qui bénéficie également des capacités d’affichage en relief de la 3DS, contrairement à d’autres titres récemment sortis sur la machine. En ce qui nous concerne, nous avons toutefois préféré y jouer sur la récente NEW 2DS XL.

Toutefois, aussi réussi soit-t-il, ce Metroid Samus Returns pourra éventuellement désorienter certains joueurs lors de la toute première session de jeu. Cette chère Samus occupe en effet une bonne partie de l’écran, et la visibilité n’est pas toujours optimale, mais c’est surtout l’ergonomie qui sera pointée du doigt par certains. En effet, difficile de ne pas pester par moments face aux errances du stick analogique, ou encore par certaines manipulations à effectuer pour passer d’une arme à l’autre. Soulignons au passage qu’il est impossible ici de jouer à la croix directionnelle. De même, il arrivera fréquemment qu’un ennemi vienne se caler sous les pieds de la belle, et il faudra alors user de tout son sang froid pour presser L, avant de viser précisément avec le stick analogique, tout en maintenant enfoncée la touche R avant de presser Y pour lancer un missile salvateur. Une vraie gymnastique des doigts par moments…

Néanmoins, malgré ces quelques bémols, Metroid Samus Returns est un excellent titre, à la fois pour les habitués, qui redécouvriront leur jeu fétiche, mais aussi pour les nouveaux venus. Les développeurs ont en effet fourni un effort considérable sur la mise en scène, et sur le scénario, afin de ne laisser personne sur le bord de la route. On regrettera simplement que les Amiibos soient (une fois de plus) indispensables pour débloquer l’intégralité du jeu.

En Bref

Très prometteur depuis son annonce officielle au dernier E3, ce Metroid Samus Returns ne déçoit pas, et permet de retrouver l’opus GameBoy sous un tout nouveau jour. Doté d’une très bonne réalisation (malgré un certain manque de finesse parfois), d’un rythme global bien nerveux, de quelques nouveautés bienvenues et d’un vrai souci d’optimisation en terme de mise en scène et de scénario, cet opus est une incontestable réussite. Toutefois, il faudra parfois se montrer conciliant face à une ergonomie pas toujours très confortable/agréable, ainsi qu’une certaine redondance au fil des heures en ce qui concerne la mécanique de jeu. Bref, un très bon remake en somme, avec pile ce qu’il faut de nouveautés et d’optimisations pour faire le bonheur de tous.


Nos dernières vidéos

Répondre