Suivez-nous

Tests

Test Redmi Buds 3 Pro : Xiaomi s’attaque aux Airpods Pro, avec quel résultat ?

Avec les Redmi Buds 3 Pro, Xiaomi part à la conquête des AirPods Pro. Comme à son habitude, le chinois fracasse les prix. Mais pour quel résultat ? Réponse dans notre test complet.

Publié le

 
test xiaomi redmi buds 3 pro review
© Presse-citron

Il semblait étonnant que Xiaomi n’ait pas encore lancé de concurrents des AirPods Pro en France. C’est désormais chose faite. Comme si son année 2021 n’était pas déjà assez chargée, le géant chinois lance donc les Redmi Buds 3 Pro, des écouteurs intra-auriculaires avec réduction de bruit active.

Comme souvent chez le constructeur, la différence se fait au niveau du prix. Les Redmi Buds 3 Pro sont disponibles au tarif de 70 euros. Comme Huawei, Google ou encore OPPO, Xiaomi souhaite donc démocratiser les écouteurs avec ANC. Cette première incursion est-elle réussie. Réponse dans notre test.

Prix et disponibilité des Xiaomi Redmi Buds 3 Pro

test xiaomi redmi buds 3 pro autonomie

© Presse-citron

Les Xiaomi Redmi Buds 3 Pro sont dores et déjà disponibles en noir ou blanc au prix de 70 euros sur le site officiel de Xiaomi ainsi que chez les revendeurs partenaires. Parmi ses principaux concurrents, on compte les Freebuds 4i de Huawei, les Enco Free2 d’OPPO ou encore les Jabra Elite Active 65T ainsi que les Pixel Buds-A de Google (un peu plus chers).

Xiaomi fait son intraspection

Comme tous les écouteurs sans fil du marché, les Redmi Buds 3 Pro sont logés dans un boîtier. Si Xiaomi s’est détourné des AirPods d’Apple pour dessiner ses écouteurs, il semble avoir pompé pris quelques inspirations chez Google pour imaginer son boîtier. À tel point que sans la mention « Redmi », on pourrait confondre ce dernier avec celui des Pixel Buds. On ne s’en plaindra pas puisque le boîtier des écouteurs de Google est sans doute l’un des plus agréables à manipuler avec celui des AirPods.

test xiaomi redmi buds 3 pro date sortie

© Presse-citron

Xiaomi a donc entièrement repensé ses écouteurs. Plus de format à tiges comme les AirPods Pro mais un design plus minimaliste. Les Redmi Buds 3 Pro sont très petits et extrêmement légers. On pourrait même les laisser s’échapper s’ils ne bénéficiaient pas d’une si bonne tenue (merci le format intra-auriculaire).

Grâce à leurs petits embouts en caoutchouc, les écouteurs de Xiaomi sauront accompagner les sportifs durant leurs exercices. Certifiés IPX4, ils résistent à la transpiration et à la pluie. Vous pourrez donc préparer vos marathons en toute tranquillité.

test xiaomi redmi buds 3 pro prix

© Presse-citron

Les surfaces brillantes des écouteurs sont tactiles et permettent de contrôler partiellement la musique. Un double-appui permet de mettre en pause (et de relancer), un triple appui permet de passer au titre suivant, un appui long active le mode transparent. Et c’est tout. Pas d’activation d’assistant, pas de retour en arrière et (surtout) pas de personnalisation des touches les Redmi Buds 3 Pro n’étant accompagnés d’aucune application compagnon.

Outre ces quelques défauts, les écouteurs intra de Xiaomi se révèlent très confortables au quotidien. Leur légèreté permet de les porter plusieurs heures en continu sans jamais ressentir de gêne. Pour ce prix, ce n’est déjà pas si mal.

Do, Redmi, Fa, Sol, La, Si

Prix abordable oblige, Xiaomi se contente du minimum syndical en matière d’équipement audio. Les deux écouteurs embarquent des transducteurs de 9 mm et ne prennent en charge que les codecs standards AAC et SBC. Peut-on en vouloir au constructeur chinois alors que les AirPods 3, adulés par beaucoup et vendus trois fois plus chers, ne font pas mieux ?

test xiaomi redmi buds 3 pro reduction bruit

© Presse-citron

De toute façon, le grand public n’a pas vraiment besoin de plus, l’essentiel de l’écoute musicale passant par des services de streaming dont la qualité audio est limitée à du 320 kbps (pour la plupart). Pour nous rapprocher au mieux de l’expérience d’un utilisateur lambda, nous avons donc opté pour notre protocole habituel c’est-à-dire une écoute sur smartphone (Pixel 6 Pro) avec un service de streaming (Spotify Premium) en qualité élevée (320 kbps).

Dans ces conditions, on ne peut pas vraiment dire que les Redmi Buds 3 Pro soient des foudres de guerre. Si les aigus sont plutôt maîtrisés, on déplore un vrai manque de chaleur et de rondeur dans les médiums. L’écoute de podcasts ou de livres audio n’est donc pas des plus agréables. En musique, ce manque de dynamique se ressent aussi au niveau des voix.

On pourrait pardonner cette légère faiblesse si le rendu des basses était correct. Il n’en est rien. Xiaomi ne parvient pas à maîtriser ces fréquences basses, aussi l’ensemble est trop brouillon pour une écoute musicale digne de ce nom. Les plus mélomanes qualifieront ces Redmi Buds 3 Pro d’écouteurs trop « basseux », ce qui signifie que les basses sont bien là, mais mal définies. Pour faire simple, l’audio n’est pas la qualité première des Redmi Buds 3 Pro. Un peu dommage pour des écouteurs.

Juste un peu de silence

Les écouteurs à réduction de bruit active sous la barre des 100 euros ne sont pas légion. Les constructeurs ayant tenté l’expérience n’ont pas vraiment réussi à convaincre, pour des raisons évidentes de coûts. Pour les mêmes motifs, les Redmi Buds 3 Pro ne s’en tirent pas mieux. À certains égards, ils font même pire.

Si la réduction de bruit active se révèle plutôt bonne dans certains environnements bruyants (plus précisément les transports), elle se montre capricieuse, voire ne s’active jamais à bon escient. L’expérience est tellement aléatoire que nous aurions préféré que Xiaomi ne se donne pas tant de mal. Une isolation passive (effet bouchon des écouteurs intra) aurait amplement suffi.

test xiaomi redmi buds 3 pro boitier ouvert

© Presse-citron

Cette déception s’explique en un seul point : Xiaomi a opté pour une annulation de bruit active automatique. Ainsi, les écouteurs sont censés détecteur automatiquement le brouhaha environnant et nous en isoler. La recette est la même que chez les concurrents : les micros détectent les fréquences sonores extérieures, le message est analysé par la puce, les algorithmes annulent ces fréquences.

Tout aurait été parfait si la formule fonctionnait. Ce n’est absolument pas le cas puisque les Redmi Buds 3 Pro sont incapables de bien identifier les bruits alentours. Ainsi, nous n’avons jamais pu bénéficier d’une isolation digne de ce nom dans les cafés, dans la rue ou au bureau. Les écouteurs ne se sont révélés efficaces que dans les transports. Et encore…

Si nous en voulons tellement à Xiaomi, c’est parce que le constructeur propose uniquement cette ANC automatique. Comprenez qu’il est impossible de choisir manuellement d’activer ou non l’ANC. Le mode transparent, qui se règle aussi automatiquement sur deux niveaux (transparent ou amplification des voix), sauve les meubles. Efficace, il se déclenche manuellement avec un appui long sur les écouteurs. L’honneur est sauf.

Quid des conversations ?

test xiaomi redmi buds 3 pro qualite audio

© Presse-citron

Équipés de trois micros chacun, les écouteurs intra de Xiaomi permettent-ils de tenir des conversations de qualité ? Malheureusement non. Comme la plupart de leurs concurrents, les Redmi Buds 3 Pro se montrent convaincants dans des lieux clos et silencieux. Encore que, nos interlocuteurs nous ont indiqué qu’ils avaient la sensation que nous étions loin du téléphone.

Doit-on préciser que ces écouteurs ne brillent pas non plus dans les environnements bruyants ? S’ils parviennent à estomper un peu le brouhaha d’un open space, ils sont complètement perdus dans un café ou dans les transports. Ouvrez un robinet ou passez un appel dans le train et vos conversations auront surtout l’air d’un joyeux bordel. On vous conseille donc plutôt de continuer à répondre avec votre smartphone à l’oreille.

Autonomie correcte, sans plus

Les Redmi Buds 3 Pro embarquent chacun une batterie de 35 mAh promettant 6 heures d’écoute continue (selon Xiaomi). Le boîtier contient quant à lui une batterie de 470 mAh. Il peut recharger les écouteurs quasiment quatre fois pour un total de 28 heures d’écoute.

test xiaomi redmi buds 3 pro boitier ferme

© Presse-citron

D’après nos tests (sur Spotify Premium avec un volume moyen à 75% et la réduction de bruit active) nous avons pu tenir environ 6h30 avant que les écouteurs sortent sur civière. En écoutant notre musique de manière assez classique (transports, marche, au lit avec un livre audio) nous avons pu tenir aisément une semaine avant de recharger le boîtier, ce dernier assurant la charge des écouteurs tout au long de la semaine.

Vous préférez les chiffres précis ? Les Redmi Buds 3 Pro assurent bien 28 heures d’écoute avec les cycles de charge du boîtier. Ces performances se révèlent donc très bonnes mais ne figurent pas parmi les meilleures. Les Freebuds 4i de Huawei restent la référence dans ce segment de prix.

Côté recharge, les Redmi Buds 3 Pro n’ont pas à rougir de leur prestation, bien au contraire. Dans le boîtier, il leur faut moins de 45 minutes pour retrouver toute leur énergie. Ce boîtier peut d’ailleurs se recharger en USB-C ou par induction puisqu’il est compatible avec la norme Qi. Un excellent point dans cette gamme de prix.

Notre avis sur les Xiaomi Redmi Buds 3 Pro

Pourtant excellent lorsqu’il s’agit de développer des smartphones au bon rapport techno-prix, Xiaomi se prend les pieds dans le tapis avec les Redmi Buds 3 Pro. Bien qu’ils soient très abordables, les écouteurs intra de Xiaomi souffrent de bien trop de défauts pour qu’on les recommande, même sur ce segment de prix.

La qualité audio est trop moyenne, les conversations catastrophiques et l’ergonomie tout juste passable. Surtout, on se serait bien passé de cette réduction de bruit active qui gâche l’expérience plus qu’autre chose. On se consolera avec une autonomie tout à fait convenable et une tenue à l’oreille très confortable. Mais c’est bien trop peu pour espérer faire oublier les concurrents, notamment les Freebuds 4i de Huawei ou les excellents Pixel Buds-A de Google.

Xiaomi Redmi Buds 3 Pro

70€
5.8

Design et ergonomie

8.0/10

Qualité audio

5.0/10

Réduction de bruit

3.0/10

Autonomie et recharge

8.0/10

Rapport techno-prix

5.0/10

On aime

  • Confortables à l'oreille
  • Design du boîtier
  • Bonne autonomie
  • Recharge rapide
  • Petit prix

On aime moins

  • Qualité audio médiocre
  • Réduction de bruit râtée
  • Conversations de mauvaise qualité
  • Pas de personnalisation des touches tactiles
  • La concurrence fait mieux !
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *