Suivez-nous

Tests

Test AirPods 3 : Apple joue ses gammes, pour le meilleur et pour le pire

Apple aura attendu presque trois ans pour renouveler ses AirPods. Avec cette troisième génération, l’américain conserve un format ouvert et emprunte quelques caractéristiques aux AirPods Pro. Pour quel résultat ? Réponse dans notre test complet !

Publié le

 
test AirPods 3
© Presse-citron

Avec les premiers AirPods, Apple donnait toute la lumière à une technologie d’écouteurs sans fil jusque-là peu populaire. Parfois décriés, les AirPods ont finalement connu un succès retentissant et eu un effet locomotive pour la concurrence.

Aujourd’hui, tous les constructeurs de smartphone proposent leurs propres écouteurs true wireless, les spécialistes de l’audio s’y sont mis, de nouveaux acteurs comme Nothing voient le jour. Bref, les écouteurs sans fil ont le vent en poupe.

Alors que la concurrence avançait à pas de géant, Apple continuait de miser sur des AirPods 2 vieux de presque trois ans. Avec les AirPods 3, l’américain étoffe sa gamme : les petits nouveaux sont une sorte de fusion entre les AirPods 2 et les AirPods Pro. Facturés au prix fort (200 euros tout de même), les AirPods 3 sont-ils à la hauteur des espérances ? Comment se positionnent-ils face à la concurrence ? Faut-il les acheter ? Réponse dans notre test complet !

Prix et disponibilité des AirPods 3

test AirPods 3 review

© Presse-citron

Les AirPods 3 sont dores et déjà disponibles au prix de 199 euros. Avec ce nouveau modèle, Apple étoffe sa gamme de produits audio.

Les AirPods 2 bénéficient d’une baisse de prix (149 euros). Viennent donc ensuite les AirPods 3 (199 euros) puis les AirPods Pro (279 euros), écouteurs les plus premium d’Apple. Le casque AirPods Max (629 euros) complète cette grande famille.

Notez néanmoins que les prix énoncés ici sont ceux affichés par Apple sur son site officiel. Chez la plupart des distributeurs, les tarifs sont plus abordables. À l’heure où nous écrivons ces lignes, les AirPods Pro par exemple sont disponibles aux alentours de 220/230 euros. L’écart avec les AirPods 3 est donc minime.

Comme un air de déjà-vu

Les rumeurs avaient vu juste : les AirPods 3 reprennent l’essentiel du design des AirPods Pro, à quelques détails près. Parmi les inspirations, on ne peut pas louper la réduction des tiges, 33% plus courtes que celles des AirPods 2. Autre emprunt aux AirPods Pro, les grilles de haut-parleurs et les évents noirs sont désormais visibles. Enfin, la forme même des embouts, plus sphérique, rappelle les Pro.

La seule véritable différence esthétique repose sur le format même des écouteurs. Alors que les AirPods Pro prennent la forme d’écouteurs intra-auriculaires (avec embouts en silicone), les AirPods 3 conservent donc le format ouvert des AirPods 2. En clair, vous posez les écouteurs à l’entrée de votre conduit auditif mais ne les insérez pas.

Cela présente l’avantage de ne pas provoquer l’effet bouchon rédhibitoire pour certains utilisateurs. En revanche, bye bye l’isolation passive devenue presque un standard en 2021 (nous y reviendrons).

Parmi les autres nouveautés on soulignera la certification IPX4 permettant aux AirPods 3 de résister aux éclaboussures, à la pluie et à la transpiration. Les sportifs apprécieront.

test AirPods 3 boitier

© Presse-citron

Enfin, le boîtier reprend les mêmes matériaux. Ses dimensions de 46,4 x 54,4 x 21,38 mm pour un poids de 37,91 g le rendent facilement transportable. Attention tout de même aux rayures puisque Apple opte toujours pour un revêtement en plastique brillant.

Pas pour tout le monde

Très légers, les AirPods 3 ne conviendront pas à tout le monde. Comme les précédentes générations, les écouteurs d’Apple ne s’adaptent pas à toutes les oreilles. Chez votre humble serviteur, impossible de faire trois pas sans qu’un écouteur se fasse la malle. Partir pour une séance de running est donc inenvisageable. Ce problème, nous ne le rencontrons pas avec les AirPods Pro puisqu’ils s’insèrent dans le conduit auditif.

test AirPods 3 tenue

Les AirPods 3, comme leurs prédécesseurs, tiennent plus ou moins bien selon la morphologie de vos oreilles © Presse-citron

Si par chance vos oreilles sont certifiées Apple, vous constaterez alors que les AirPods 3 sont très légers. Tellement légers qu’on les oublie. La bonne tenue des écouteurs dans vos oreilles est d’autant plus importante puisque vous pouvez en perdre un sans vous en apercevoir.

Apple a équipé cette nouvelle génération d’un capteur de peau. Cette technologie permet aux écouteurs de couper le son dès que les écouteurs ne sont plus dans vos oreilles. Elle corrige également les erreurs de reconnaissance du capteur de proximité. Avec les anciens modèles, il n’était pas rare de voir la musique s’activer lorsqu’on glissait les écouteurs dans une poche. Bien vu.

test AirPods 3 ergonomie

Il est toujours impossible d’ajuster le volume directement depuis les écouteurs © Presse-citron

Si l’intégration à l’écosystème Apple est toujours aussi appréciable, on regrette l’absence de nouvelles touches de contrôle disponibles directement sur les tiges. Apple n’autorise toujours pas l’ajustement du volume ce qui nous oblige à sortir le smartphone pour augmenter ou baisser le son. Les boutons tactiles disponibles sur les deux tiges permettent uniquement de mettre en lecture/pause (un clic), de passer à la chanson suivante (deux clics), précédente (trois clics) ou d’activer Siri (appui prolongé). Basique, simple.

Une qualité de son (un peu) améliorée

Toujours propulsés par la puce Apple H1, les AirPods 3 embarquent de nouveaux drivers et de nouveaux transducteurs promettant une meilleure qualité de son, notamment au niveau des basses. Malheureusement, Apple continue de ne miser que sur deux codecs (AAC et SBC) un peu justes pour les audiophiles.

Malgré cela, les AirPods 3 s’en tirent à merveille et délivrent un son d’excellente qualité pour ce format open-fit. On peut même affirmer sans crainte que les AirPods 3 sont les meilleurs écouteurs (ouverts) du marché.

test AirPods 3 qualite audio

© Presse-citron

Apple a réussi à compenser les faiblesses du format ouvert en optimisant les algorithmes. Avec ce type d’écouteurs, les basses sont habituellement les fréquences les plus touchées. Ici, Apple booste les graves pour compenser l’absence d’isolation de bruit. Le son est d’ailleurs plus puissant ce qui permet aussi une écoute plus confortable dans les environnements bruyants.

Malgré tout, on ne peut s’empêcher de ressentir une petite déception. L’absence d’ANC oblige à augmenter le volume pour profiter pleinement de la musique. Or, à plein volume, les aigus ont tendance à irriter un peu les tympans. Dommage car les médiums (voix) et les graves sont parfaitement maîtrisés.

test AirPods 3 audio

Les AirPods 3 ne disposent d’aucune technologie de réduction de bruit © Presse-citron

En soi, le choix de ne pas fournir d’ANC peut se comprendre. Apple préfère sans doute s’en passer plutôt que proposer une annulation de bruit médiocre (Huawei a essayé avec les Freebuds et s’est cassé les dents). Admettons. Mais en l’absence d’une telle technologie, le tarif pratiqué par Apple paraît exorbitant en 2021 au regard de ce que propose la concurrence. Et l’intégration de Spatial Audio n’y change rien.

En mission Spatial (Audio)

C’est le plus gros argument mis en avant par Apple lors de la présentation des AirPods 3 : la nouvelle génération est compatible avec l’audio spatialisé. Une nouveauté que l’on appréciera seulement si plusieurs conditions sont réunies.

D’abord, l’audio spatial ne fonctionne qu’avec une sélection de titres disponibles uniquement sur Apple Music. Ensuite, le principe même de l’audio spatialisé repose sur une expérience immersive. Or, sans isolation de bruit, difficile d’apprécier cette fonctionnalité.

test AirPods 3 review

Les AirPods 3 sont compatibles Spatial Audio, mais il faut réunir plusieurs conditions pour vraiment en profiter © Presse-citron

En pratique, on apprécie l’audio spatial uniquement chez soi ou dans un lieu calme. Oubliez l’open space, le bistrot, les transports et encore moins la rue. Dans tous ces environnements, vous ne distinguerez aucune différence.

Reste que lorsque toutes les conditions sont réunies, l’audio spatial fait son effet. On ne cache pas non plus notre plaisir devant un vidéo avec le suivi des mouvements de la tête activé (si vous tournez votre tête vers la gauche, le son est diffusé uniquement dans l’écouteur droit).

De l’art de la conversation

Réputé pour sa bonne gestion des bruits ambiants lors des conversations téléphoniques, Apple promet d’aller encore plus loin. Comme les AirPods Pro, les AirPods 3 intègrent un tissu mesh acoustique dans chaque écouteur. Ce petit ajout permet de réduire le bruit du vent lors des appels. Ainsi « tout le monde vous reçoit cinq sur cinq » assure l’américain sur son site officiel.

Dans les faits, les conversations ne sont pas aussi limpides que le promet Apple. En intérieur, dans un environnement calme, vos interlocuteurs vous entendent en effet parfaitement. Et si la majorité des modèles concurrents s’en tirent plutôt bien dans ces conditions, les AirPods 3 restent un cran au dessus dans cet exercice. Aussi les conversations via les AirPods 3 sont aussi claires et limpides qu’avec un iPhone collé à votre oreille.

test AirPods 3 micro

Les micros sont protégés par une grille filtrant les bruits du vent. Mais les conversations restent difficiles dans les environnements bruyants © Presse-citron

Malgré tout, Apple est loin d’avoir trouvé la formule magique. Comme leurs concurrents, les nouveaux AirPods n’arrivent toujours pas à dompter les bruits extérieurs. Si le filtrage est plus efficace, il ne fait pas de miracles non plus. Ainsi, envisager de tenir une conversation en pleine rue, dans les transports ou même dans un open space représente, au mieux un véritable défi, au pire une mission impossible.

Apple ne parvient donc pas à vaincre les lois de la physique : un micro n’est vraiment efficace dans les environnements bruyants que s’il est placé à proximité de la bouche. Jusqu’à maintenant, aucune marque n’a réussi à contourner cet état de fait. Les AirPods 3 n’y changent rien.

6h d’autonomie… et des brouettes

Parmi les avancées considérables de ces nouveaux AirPods, l’autonomie figure sans doute en pôle position. Apple annonce 6 heures d’écoute avec une seule charge soit une heure (théorique) de plus que la génération précédente.

Pour le coup, Apple tient ses promesses et fait même mieux. Durant nos quelques jours de test, nous avons relevé 7 heures d’autonomie avec un volume moyen à 75%, sous iOS, avec l’écoute de titres en Spatial Audio. Avec un smartphone Android (Pixel 6 Pro), l’autonomie plafonne à 6h45 dans le meilleur des cas. C’est donc beaucoup mieux que les AirPods 2 qui ne brillent pas sur ce terrain avec 4h30 d’autonomie au mieux de leur forme, dans ces mêmes conditions.

test AirPods 3 autonomie

© Presse-citron

Cette excellente autonomie peut atteindre les 35 heures d’écoute grâce aux 5 cycles de charge offert par le boîtier. Ce dernier est d’ailleurs compatible MagSafe et peut donc se connecter au fameux chargeur magnétique d’Apple.

Les temps de charge s’améliorent aussi. Comptez 45 minutes pour une charge complète, 10 minutes pour atteindre les 40% et seulement 5 minutes pour recharger les écouteurs à 30%. De quoi hisser les AirPods parmi les références du marché.

Peut-on utiliser des AirPods 3 avec un smartphone Android ?

test AirPods 3 android

© Presse-citron

Oui, on peut tout à fait utiliser les AirPods 3 avec un smartphone Android. D’ailleurs, les écouteurs d’Apple disposent d’une connectivité Bluetooth 5.0, ce qui permet de les relier à n’importe quel appareil compatible.

Reste que l’utilisation des AirPods 3 avec d’autres appareils que ceux d’Apple ne présente que peu d’intérêt. D’abord parce qu’ils ne sont optimisés que pour l’écosystème Apple. Ensuite parce que vous ne bénéficierez pas de la plupart des nouveautés notamment l’écoute en Spatial Audio.

Pour le même prix, on peut donc s’orienter vers d’autres modèles plus avancés avec une qualité audio encore meilleure. Surtout, les modèles concurrents bénéficient de la réduction de bruit active, grande absente de ces AirPods 3. Si ce n’est pour le côté élitiste associé à la marque Apple, nous ne recommandons donc pas les AirPods 3 aux possesseurs de smartphones Android.

Notre avis sur les AirPods 3

Le problème avec les produits iconiques comme les AirPods, c’est qu’on en attend beaucoup. Cela est encore plus vrai lorsque leur tarif est élevé. Les AirPods 3 ne manquent pas d’atouts : toujours aussi élégants ils fournissent une excellent qualité de son, la meilleure sur le marché des écouteurs ouverts. Leur autonomie impressionnante et leur recharge rapide plaident aussi en leur faveur. Enfin, l’intégration à l’écosystème Apple n’a aucun égal sur le marché.

Le vrai problème des AirPods 3 est leur tarif. Vendus 199 euros, ils ne disposent d’aucune annulation de bruit, un indispensable sur ce segment de prix. Cela est d’autant plus dommageable que les AirPods Pro sont vendus une trentaine d’euros de plus pour une expérience bien plus convaincante.

Difficile donc de recommander les AirPods 3 à un tel tarif. Mais les offres de Black Friday et diverses promotions permettront de les trouver dans les mois qui viennent aux alentours de 150 euros. Un prix bien plus en adéquation avec ce qu’ils proposent.

AirPods 3

199€
7.4

Conception et ergonomie

8.0/10

Qualité audio

8.0/10

Autonomie et recharge

9.0/10

Appels et reconnaissance vocale

7.0/10

Rapport techno-prix

5.0/10

On aime

  • Bonne conception, belles finitions
  • Très bonne qualité audio pour un format ouvert
  • Spatial audio appréciable en environnement calme
  • Étanchéité bienvenue
  • Excellent autonomie et recharge rapide

On aime moins

  • Qualité audio perfectible (notamment les aigus)
  • Aucune technologie de réduction de bruit !
  • Spatial audio imperceptible en milieu bruyant
  • Tenue des écouteurs aléatoire selon les oreilles
  • Prix exorbitant !
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *