Test Sony WH-1000XM2 : un casque toujours aussi efficace

Un an après le MDR-1000X, Sony fait évoluer son casque à réduction de bruit active. Fidèle à son prédécesseur, le Sony WH-1000XM2 s’impose comme l’une des références sur le marché.

Présentation

Sony est de retour sur le segment des casques à réduction de bruit active avec le WH-1000XM2. Un nouveau modèle qui prend la succession du MDR-1000X, un casque qui nous avait séduits sur de nombreux points dont sa réduction de bruit active efficace, son confort et sa qualité sonore. Une chance pour Sony qui a montré toute sa maîtrise, mais aussi un risque, car le WH-1000XM2 arrive avec un certain degré d’exigence. On attend qu’il confirme les bons points de son prédécesseur, corrige les quelques défauts et apporte des nouveautés. Voici notre test du Sony WH-1000XM2.

Sony WH-1000XM2

Design & Ergonomie

On ne change pas une équipe qui gagne chez Sony. Le WH-1000XM2 reprend le design de son prédécesseur et ce n’est pas pour nous déplaire. Le casque du japonais est toujours aussi élégant, raffiné et profite d’une conception soignée. Rien à redire non plus sur le confort, les coussinets sont agréables et permettent de garder le casque sur ses oreilles pendant de très longues sessions sans ressentir la moindre gêne. L’arceau profite lui aussi d’un rembourrage qui ajoute un confort supplémentaire et le poids est très bien réparti. On est ici en présence d’un des modèles les plus agréables à porter.

Sony WH-1000XM2

Si le WH-1000XM2 est très proche de son prédécesseur, il se démarque quand même sur certains points. Le plus visible est sans doute la disparition d’un des boutons situés sur l’oreillette gauche. Là ou le MDR-1000X comptait trois boutons (mise sous tension/hors tension/apparaige, activer/désactiver la réduction de bruit active, mode bruit ambiant (Ambien Sound), son successeur associe les boutons de réduction de bruit activer et de bruit ambiant. À l’usage, cela ne pose pas de problème puisqu’il est toujours possible de choisir sa configuration.

Sur l’oreillette droite, on retrouve les commandes tactiles qui vont nous permettre d’augmenter/baisser le volume, mettre son morceau sur pause, naviguer entre les pistes ou gérer les appels. Ces dernières sont très simples à utiliser et efficaces.

Enfin, le casque de Sony profite toujours d’un packaging et vient accompagné de plusieurs accessoires. On retrouve un adaptateur avion, un câble mini-jack 3,5 mm (1,5 m) ainsi qu’un câble de recharge micro-USB et un étui de transport. Rien ne manque, on pourra toutefois se dire que l’USB Type-C aurait pu être un plus afin de se rapprocher de ce qui se fait avec les smartphones. Concernant les quelques retours négatifs sur la solidité du MDR-1000X, nous n’avons rien noté de ce genre ici.

Qualité sonore

Grâce au câble mini-jack fourni, on peut utiliser notre WH-1000XM2 en filaire, mais l’écoute se fera surtout sans-fil via Blueooth. Le casque intègre une puce NFC et prend en charge de nombreux formats audio SBC, AAC, aptX, aptX HD, LDAC. Pour une meilleure expérience, il est d’ailleurs préférable de l’utiliser en Bluetooth ou en filaire avec l’ANC activée. Si vous utilisez la connexion filaire avec le casque éteint, l’écoute va manquer de relief et l’on se retrouve avec un son plutôt fade.

En Bluetooth, l’expérience est bien différente et le WH-1000XM2 nous propose une expérience plutôt proche de celle de son prédécesseur. On a retrouvé ce son chaleureux avec un certain équilibre, même si les aiguës restent légèrement en retrait. Après plusieurs heures passées avec le casque sur l’oreille, on sent que Sony a procédé à quelques ajustements, mais on reste en présence d’un modèle plus à l’aise au niveau des basses – toujours aussi profondes – et des médiums. Le casque offre toutefois des prestations de hautes volées et se montre à son avantage dans la plupart des styles musicaux. Si vous en avez la possibilité, on vous conseillera d’essayer les différents casques que vous convoitez avant de faire votre choix.

En effet, on peut évaluer la qualité sonore offerte par un casque, mais chaque casque à son caractère et chaque marque une signature sonore. Le choix se fera alors en fonction de votre oreille et de vos préférences personnelles, mais le nouveau modèle de Sony devrait en charmer plus d’un. On appréciera aussi la faible latence qui va notamment permettre de profiter de ses films et séries sans subir de décalage.

Fonctionnalités

L’argument numéro un de ce type de casque et la réduction de bruit active et on ne va pas tourner autour du pot, le WH-1000XM2 excelle dans cet exercice. Nous évoquions le fait d’être dans une bulle avec le MDR-1000X, c’est toujours le cas ici avec même un léger mieux. La réduction de bruit active est très efficace et permet au casque de Sony d’être l’un des meilleurs dans ce domaine.

Même constat pour la fonctionnalité Ambient Sound. Pour rappel, elle permet d’utiliser les microphones embarqués pour entendre les bruits extérieurs sans devoir enlever son casque. L’idée peut paraître gadget, mais elle est vraiment appréciable en environnement urbain. Sony propose toujours deux modes (Normal et Vocal) et c’est le premier qui a recueilli nos faveurs.

Il n’y a pas que des améliorations sur le WH-1000XM2, il y a aussi des nouveautés. Le casque de Sony arrive avec l’application Headphones Connect. Disponible sur iOS et Android, elle va nous permettre d’avoir des informations sur le casque (niveau de batterie, codec utilisé) et de paramétrer ces différentes fonctionnalités. La connexion se fait facilement et l’application est agréable à utiliser.

On retrouve divers réglages concernant la réduction de bruit active ou la possibilité de choisir son mode de qualité sonore. Cela peut s’avérer pratique si vous avez des coupures, mais en pratique le casque est un modèle sur ce point et nous n’avons pas rencontré problème de ce genre durant toute la durée du test. Plus habituelle, on retrouve un égaliseur et différents effets qui pourront intéresser certains utilisateurs.

Autre fonction supplémentaire intéressante, la possibilité de déterminer le mode d’utilisation du casque. L’application va tenter d’ajuster la réduction du bruit en fonction de l’activité (à l’arrêt, marche, transport, course). C’est plutôt pratique et cela fonctionne bien, même s’il faut parfois laisser quelques secondes au casque pour reconnaître son environnement.

Autonomie

Sony a revu l’autonomie de son casque qui est annoncé à 30 heures, contre 20 heures pour son prédécesseur, pour un temps de charge de 4 heures. Une progression appréciable sur le papier qui se confirme dans la réalité, le WH-1000XM2 va atteindre, voire dépasser ce nombre d’heures avec une utilisation sans fil et la réduction de bruit active. On pourra dépasser les 40 heures sans la réduction de bruit active.

On apprécie aussi que le casque puisse se recharger en un peu moins de 4 heures et la charge rapide qui nous permet de récupérer un peu plus d’une heure d’écoute avec seulement 10 min de charge. Le casque du constructeur japonais réalise ici une excellente performance.

Conclusion

Le Sony WH-1000XM2 est une évolution réussie du MDR-1000X. Il reprend les points forts de ce dernier et apporte quelques améliorations et nouveautés appréciables. Le design profite de quelques retouches et le confort est toujours présent. Il est agréable à porter et à utiliser avec ses touches tactiles et son application bien pensée. Rien à redire non plus concernant la réduction de bruit active qui place le nouveau casque de Sony parmi les tout meilleurs du marché.

La qualité sonore est aussi au rendez-vous, même si ce nouveau modèle a les mêmes petits défauts que son prédécesseur. L’autonomie est tout simplement excellente et l’application apporte quelques fonctionnalités. Sans révolutionner le genre, Sony nous propose donc une belle évolution de son casque à réduction de bruit active et le bilan est largement positif. À moins d’avoir le MDR-1000X, on ne peut que vous conseiller de regarder du côté du WH-1000XM2.

Proposé à 380 euros lors de sa sortie, le prix du Sony WH-1000XM2 oscille désormais entre 275 et 300 euros.

J’aime

  • le design
  • l’excellent confort
  • la qualité sonore
  • la très bonne autonomie
  • utilisation simple & l’application pratique
  • la réduction de bruit active & le mode Ambient Sound
  • les commandes tactiles

J’aime moins

  • légèrement moins à l’aise dans les aigus / basses plus prononcées


Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.