Suivez-nous

Gaming

On a joué à… Yoshi’s Crafted World sur Nintendo Switch

Ce bon vieux Yoshi est de retour, sur Nintendo Switch, avec un épisode Crafted World inédit, bien pensé, et plutôt rafraîchissant dans l’ensemble.

Il y a

le

Après avoir ragé sur Sekiro : Shadows Die Twice, quoi de mieux pour retrouver la sérénité absolue que de se lancer dans Yoshi’s Crafted World. En effet, le titre que nous avions pu approcher il y a près de deux ans déjà, est enfin disponible en boutiques. Un titre dans la droite lignée de l’opus Woolly World lancé sur la défunte Wii U (et un peu plus tard sur Nintendo 3DS), qui abandonne la laine, pour un univers tout en papier et en carton.

En 1995, Yoshi faisait sa révolution vidéoludique sur Super Nintendo, avec un Yoshi’s Island qui reste aujourd’hui encore une véritable pépite du genre plateforme. En 2019, le petit dinosaure tout mignon doit faire face à une nouvelle fois à Bowser Jr, et à Kamek, qui ont dérobé les gemmes du Soleil des Rêves. Pour Yoshi (dont on peut déterminer la couleur), c’est évidemment l’occasion de traverser de nombreux niveaux, tous élaborés avec du papier, du carton, des crayons, du scotch… avec quelques excellentes trouvailles au fur et à mesure des heures de jeu.

Yoshi Switch

Yoshi, encore et toujours une valeur sûre en 2019

En effet, à l’oeil, difficile de ne pas craquer sous le charme de ce Yoshi’s Crafted World. L’univers est plus mignon et coloré que jamais, avec en prime ici d’excellentes trouvailles de level-design, un étonnant aspect « fait à la main« , et même la possibilité de traverser les niveaux en mode « recto », mais aussi en mode « verso », ce qui permet de découvrir l’envers du décor. Comme toujours, outre le fait de devoir rejoindre l’arrivée, le joueur se doit de collecter les Fleurs, les pièces rouges, mais aussi d’arriver en fin de niveau avec le plein de vie pour viser le 100% de complétion.

Côté gameplay, on retrouve cette jouabilité 2D très old-school, avec toutefois ici la possibilité parfois d’aller visiter l’arrière-plan et le premier plan. De nombreuses routes secondaires peuvent être débloquées, et les oeufs vont permettre de toucher des cibles qui se trouvent en face, derrière ou en hauteur, mais aussi dans le fond du niveau ou même en premier plan. Plus que jamais, ce Yoshi’s Crafted World invite donc à l’exploration (quitte à délaisser parfois la plateforme), puisque de nombreux décors sont à même de renfermer une fleur, une pièce… ou même d’ouvrir un tout nouveau chemin. Excellent !

Pas de prise de tête côté difficulté, puisque les nouvelles aventures de Yoshi sont très permissives, et même un saut dans le néant ne sera pas forcément synonyme de mort instantanée… Au lieu de ça, on retrouvera ce cher Yoshi en sécurité sur la plateforme précédente, avec une jauge de santé légèrement diminuée. Idem en ce qui concerne le contact avec ennemis, rarement létal. A cela s’ajoute même un mode « Relax », pour adoucir encore un peu la (non)difficulté du jeu. Le vrai challenge ne sera donc pas de rallier l’arrivée, mais plutôt de découvrir tous les secrets du jeu. Le rythme global est relativement lent, et on peut largement prendre le temps d’observer les ennemis et les environs.

Jouer en « verso » permet de découvrir l’envers des décors

Graphiquement, si le level design permet de profiter de quelques excellentes trouvailles (avec un côté Do It Yourself omniprésent), l’ensemble est assez inégal pour les mirettes, avec tantôt un décor très agréable à l’oeil, tantôt un passage nettement moins pimpant, notamment en terme de résolution. A cela s’ajoute un frame rate étonnamment catastrophique sur la map de sélection de niveaux… Globalement, le jeu de Nintendo reste très mignon, très jouable, mais certains ne pourront s’empêcher de pointer du doigt une texture un peu fadasse ou un flou parfois très présent.

En ce qui concerne la durée de vie, Yoshi’s Crafted World s’étale sur une petite cinquantaine de niveaux, lesquels peuvent tous être rejoués en mode « Verso ». Outre les objectifs communs à chaque niveau (fleurs/pièces/coeurs), certains personnages vont également nous demander de mettre la main sur certains éléments spécifiques, ce qui constituera une occasion de revisiter un niveau déjà terminé. A cela s’ajoutent de nombreux costumes à déverrouiller (en utilisant les pièces récoltées dans les niveaux), sans oublier la possibilité pour un second joueur de rejoindre l’aventure à n’importe quel moment. Bref, un excellent épisode, pas forcément très relevé côté challenge, mais qui reste malgré tout très agréable à parcourir, en solo comme en duo.

Mon avis concernant Yoshi’s Crafted World

S’il n’est pas voué à être aussi mémorable que Yoshi’s Island, ce nouveau Yoshi’s Crafted World constitue malgré tout un opus très réussi, avec une patte artistique assez exceptionnelle. Un titre intelligemment pensé, à la réalisation soignée (hormis une résolution parfois très basse…) et au rythme très posé, soit le titre parfait pour jouer en solo, mais aussi initier sa moitié, ses enfants ou ses parents au jeu vidéo, et découvrir ensemble quelques excellentes trouvailles de design, si bien que les niveaux s’enchaînent sans la moindre lassitude.

Au final, ce Yoshi’s Crafted World nous rappelle que le petit dinosaure de Nintendo, comme un lointain cousin à lui d’ailleurs, depuis la nuit des temps jusque sous les projecteurs, met dans notre vie, un peu plus de bonheur.

Nintendo Switch
9.7
NOTE
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Advertisement RED

Les tests