Test : Yoshi’s New Island [3DS]

Avec Yoshi’s Island sorti il y a 20 ans, Yoshi avait obtenu le statut mérité de star. Le voici de retour sur 3DS avec Yoshi’s New Island. Ce nouveau jeu de plates-formes mérite-t-il le détour ?

Si Yoshi’s Island avait marqué les esprits et le genre plates-formes de son empreinte, il en fut tout autrement de Yoshi’s Island DS (développé par un studio externe à Nintendo). Le studio Artoon a couvé ce nouvel opus attendu de pied ferme par les fans de la première heure et les aficionados de jeux plates-formes.

Yoshi_s_New_Island_c

Style graphique singulier

Alors qu’on pensait découvrir les parents de Luigi et Mario, la cigogne qui les accompagnait est la proie du méchant Kamek. Luigi est alors kidnappé. Yoshi portant bébé Mario sur son dos va tenter de le retrouver sur une nouvelle île volante en forme d’oeuf sur laquelle Bowser Jr a pris le pouvoir. Le décor est planté et l’aventure peut commencer.

Graphiquement, Yoshi’s New Island renoue quelque peu avec le premier opus. Le jeu emprunte à différentes techniques picturales pour un rendu singulier. De surcroît, l’affichage 3D donne une réelle profondeur aux environnements. Le thème principal signé Masayoshi Ishi (également connu sous le pseudonyme de CHAMI) est au diapason de l’univers graphique.

Yoshi_s_New_Island_a

Des mécaniques éprouvées

Yoshi’s New Island est un jeu de plates-formes mêlant action et exploration. On retrouve les mécaniques de gameplay de la franchise. Yoshi dispose ainsi d’une langue extensible qui se colle aux ennemis et lui permet de les gober avant qu’ils ne se transforment en oeufs. Le petit dinosaure peut également prolonger ses sauts en pédalant dans les airs, ce qui peut se révéler pratique pour attraper une plate-forme in extremis.

Il peut aussi se transformer en différents véhicules ou objets tels qu’un bobsleigh, un chariot de mine, une montgolfière… Toutes ces transformations dont on prend les commandes via le gyroscope de la 3DS sont nouvelles. Utilisation du gyroscope que l’on retrouve pour le lancer millimétré d’oeufs.

Yoshi_s_New_Island_d

Entre héritage envahissant et renouveau timide

Mais Yoshi’s Island hérite aussi de nombreux éléments déjà vus dans les précédents opus. La nouvelle île n’est ainsi pas si nouvelle que cela et ressemble beaucoup aux précédentes. Par ailleurs, les boss sont ici peu inspirés tout comme le level design éprouvé et efficace certes mais qu’on aurait aimé plus novateur.

Malgré cela, il y a bien des nouveautés. Hormis les transformations, deux nouveaux types d’oeufs font leur apparition. Ainsi quand Yoshi gobe un Maskass géant, il peut attraper un énorme oeuf qui a la particularité de tout détruire sur son passage. Les oeufs de plomb pour les niveaux aquatiques ont, eux, la particularité de vous entrainer au fond de l’eau. Les powerups du premier opus font également leur retour. Grâce à une super étoile, Yoshi pourra ainsi se transformer en Super Yoshi, ce qui lui permet de faire un sprint tout en grimpant aux murs.

Le gameplay reste très efficace même si l’on regrettera les nombreuses concessions faites à la difficulté. Yoshi’s New Island se veut fédérateur pour attirer le plus grand nombre de joueurs. Reste que les fans de la première heure séduits par certains niveaux retors du premier opus pourraient ne pas y trouver leur compte avec un challenge amoindri.

Notons la présence d’un mulitjoueur local à deux qui ne nécessite pas d’avoir deux cartouches du jeu. Il consiste en des mini-jeux en duel (peu folichons) qu’on débloque en finissant chaque monde de l’aventure principale. Yoshi’s New Island compte 6 mondes divisés en 8 niveaux.

On aurait certes aimé plus de renouveau pour ce premier opus de Yoshi’s Island sur 3DS. Mais qu’on ne s’y trompe pas, Yoshi’s New Island est un excellent jeu de plates-formes avec des mécaniques efficaces. On tutoie les sommets du jeu de plates-formes à l’ancienne avec une patte graphique unique.

Yoshi_s_New_Island_f


Nos dernières vidéos

Répondre