Suivez-nous

Séries

The L Word sur Canal+, le retour d’une série culte qui a marqué une génération

The L Word fait son retour sur Canal+ pour une suite qui sera dévoilée en décembre 2019. Initialement dévoilée en 2004, la série américaine a marqué une génération tout en faisant apparaître à l’écran des femmes puissantes et, surtout, lesbiennes.

Il y a

  

le

 
The L Word Generation Q reboot
© The L Word Generation Q

Alors que les adeptes de la série The L Word attendaient une suite depuis plusieurs années, la chaîne de télévision américaine Showtime a annoncé que le reboot serait dévoilé le 8 décembre. En France, ce dernier sera disponible sur Canal+ dès le 9 décembre.

Pour rappel, The L Word a vu le jour sur la chaîne américaine Showtime en 2004 et a eu droit à six saisons pour un total de 70 épisodes d’une cinquantaine de minutes. Diffusée entre 2004 et 2009, la série culte est celle d’une génération qui a vu apparaître à l’écran des personnages féminins homosexuels.

De larges thématiques LGBTQ+ dans The L Word

Initialement, The L Word raconte comment Jenny et Tim s’installent dans le quartier de West Hollywood, à Los Angeles. Jeune diplômée, celle-ci découvre l’existence d’une forte communauté lesbienne composée d’un groupe de femmes vivant dans le même quartier. Parmi elles, Alice, une journaliste bisexuelle, Dana, une tenniswoman professionnelle, Bette et Tina, un couple qui tente d’avoir un enfant ou encore Shane, une coiffeuse à la vie sexuelle débridée.

Si l’intrigue de The L Word se concentre d’abord sur la vie de Jenny et de sa découverte du milieu lesbien, elle se focalise ensuite sur les récits de chacune ainsi que sur leurs aventures sentimentales, amicales, sexuelles ou encore professionnelles. Au fur et à mesure, de nouveaux personnages féminins font leur apparition et de nouveaux récits liées à la thématique LGBTQ+ sont abordés.

Ainsi, The L Word aborde des sujets intrinsèquement liés à la communauté LGBTQ+, comme le coming out, l’insémination artificielle, l’homoparentalité ou la transition. La série évoque aussi des récits et du vocabulaire propres au milieu lesbien, par le biais de personnages comme Moira/Max par exemple, une femme butch qui fait ensuite son coming out en tant qu’homme trans.

En 2004, très peu de séries télévisées avaient pour thématique la communauté lesbienne, si bien que The L Word est rapidement devenu une référence culte dans le domaine pour toute une génération qui a pu grandir en suivant les péripéties des personnages. D’une part, The L Word a été un vecteur d’information pour de nombreuses spectatrices, qui ont pu en apprendre plus sur la communauté lesbienne et son univers. Compte tenu de la multiplicité des protagonistes homosexuelles présentes à l’écran, celles-ci ont également pu finalement s’identifier à un personnage, mais aussi choisir leur personnage préféré.

Aujourd’hui encore, The L Word est l’une des rares séries à aborder l’homosexualité féminine à travers autant d’héroïnes dans un seul et même show. Au cours de ces dernières années, les chaînes de télévision et les plateformes de streaming ont peu à peu fait apparaître des lesbiennes, avec une mention spéciale pour Orange is The New Black. Néanmoins, le sujet n’a jamais été abordé avec une thématique aussi centrale et aussi pleinement abordée qu’avec The L Word.

The L Word Generation Q

© The L Word Generation Q

The L Word 2.0

Pour ce qui est du reboot prévu sur Canal+ pour la fin de l’année, il est prévu que celui-ci s’intitule The L Word : Generation Q. Si la créatrice de la série initiale Ilene Chaiken fera partie du projet, c’est Marja-Lewis Ryan qui sera aux manettes du revival. De la même façon, des actrices comme Leisha Hailey (Alice), Jennifer Beals (Bette), et Kate Moennig (Shane) – qui interprétait déjà le rôle d’une lesbienne dans la série Ray Donovan – seront présentes. Néanmoins, la bande-annonce laisse à supposer que Laurel Holloman, l’actrice qui jouait Tina.

D’autre part, le casting comprendra la présence de Fortune Feimster (The Mindy Project), Jamie Clayton (Sense8) ainsi que Sophie Giannamore (Good Doctor).

Quant à l’histoire de The L Word : Generation Q, elle se concentrera sur l’évolution des anciens personnages, mais aussi celle de la fille de Tina et Bette, qui était enfant à la fin de la série en 2009, ce qui veut dire qu’elle devrait avoir environ 16 ans. Marja-Lewis Ryan a indiqué que la suite serait « plus inclusive ».

Malgré la multiplicité des personnages lesbiens dans la série The L Word, l’on peut critiquer le fait que la majorité de ceux-ci étaient principalement blancs, minces et fortunés. Reste à savoir ce que nous réservera la suite à ce niveau-là. Rendez-vous début décembre.

The L Word Generation Q

La Generation Q © The L Word Generation Q

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests