Connect with us

Séries

The Walking Dead saison 9 épisode 6 : analyse et avis

Avis critique sur l’épisode 6 de The Walking Dead saison 9 : que sont-ils devenus six ans après ? Nouveaux personnages et introduction d’une menace très attendue des fans du comics…

Il y a

le

The Walking Dead saison 9 épisode 6 critique analyse

Après un épisode aussi intense et réussi que celui de la semaine dernière avec le départ de Rick, il ne fallait pas s’attendre à un miracle pour The Walking Dead, le sixième est forcément en dessous, mais au moins son objectif est clair : donner un aperçu de la situation 6 ans après, tout en lançant de nouvelles pistes et en posant de nouvelles questions.

Pour celles et ceux qui s’interrogent encore quant à la situation de Rick, selon les déclarations de l’acteur, il ne reviendra jamais dans la série, toutefois, comme expliqué dans le précédent article, trois films seront consacrés à ses aventures après son départ en hélicoptère et il est possible que son chemin recroise celui de Michonne et peut-être d’autres personnages, dans un ou plusieurs de ces films.

On aura donc bien l’explication d’une si longue absence de Rick, pendant 6 ans au moins, et oui, les films devraient finir par rattraper ce saut dans le temps.

Michonne, tête haute et cœur brisé

The Walking Dead saison 9 épisode 6 critique analyse et théories

Revenons à cet épisode 6 avec une Michonne profondément affectée par ce qu’elle pense être la mort de Rick. Elle lui parle, non seulement face au pont détruit, mais aussi seule dans sa chambre.

Au passage, ce pont détruit en dit beaucoup, dès le début de l’épisode. En six ans, il n’a pas été reconstruit, ce qui implique qu’aucun effort n’a abouti pour tenter de reprendre le rêve de Carl puis de Rick d’un grand rapprochement des communautés.

Michonne est une survivante et elle continue d’avancer pour Judith et en mémoire de Rick. La façon dont elle se raccroche à une petite figurine de shérif ou encore à la chemise de Rick souligne à quel point sa disparition l’affecte encore 6 ans plus tard.

Même si la nouvelle coiffure est plutôt sympa, en suivant Michonne dans cet épisode, j’ai surtout ressenti une impression de déjà-vu.

Le thème du nouveau groupe de survivant qu’il faut accepter ou rejeter a déjà été traité bien souvent dans la série et les hésitations de Michonne entre la méfiance et la solidarité nous renvoient trop directement à celles de Rick en saison 8.
J’ai donc eu comme un sentiment de réchauffé, même s’il y a sans doute un événement marquant qui est intervenu au cours des six dernières années et qui explique sa méfiance.

The Walking Dead saison 9 épisode 6 critique analyse et théories

On peut supposer que sa cicatrice s’expliquerait par une tromperie et une grave agression après avoir accordé sa confiance à des étrangers.

Judith et Henry pour remplacer Carl ?

Celle qui porte l’idéal si cher à Carl, c’est bien sûr Judith. Dans l’ensemble, la jeune actrice s’en sort bien, mais disons qu’elle est plus convaincante dans un dialogue avec Negan autour d’un problème de maths et de chiens errants que comme un personnage capable d’utiliser de main de maître un colt python 357 magnum comme elle l’a fait en fin d’épisode 5.

Quant à savoir comment le revolver a été récupéré, il semble probable qu’il ait été projeté ailleurs que Rick et retrouvé par ceux qui ont forcément dû rechercher des traces de son corps.

On sait que Robert Kirkman, le créateur et scénariste de la bande-dessinée, a toujours soutenu que son histoire était celle de Carl avant d’être celle de Rick. La série a décidé de remplacer ce Carl par Judith et la mort de Carl, que je juge toujours inutile et décevante, s’explique sans doute par la volonté de remettre un enfant au cœur de l’histoire.

The Walking Dead saison 9 épisode 6 avis critique

Au passage, on peut aussi supposer que certaines intrigues entourant Carl pourraient être reportées sur Henry…

Reste à voir quelle place sera réservée à Rick Junior dans tout ça. En effet, comme je m’en doutais, Michonne était bien enceinte de Rick au moment de sa disparition et ce petit garçon de 6 ans a dû beaucoup jouer pour donner à Michonne la force de continuer.

> Lire aussi :  The Walking Dead s'apprête à changer de dimension

Negan va mieux !

Concernant Negan, on le retrouve en meilleur état que six ans plus tôt. Il semble beaucoup plus serein. En effet, je reste absolument convaincu qu’il était honnête quand il suppliait Maggie de le tuer dans l’épisode 5 et qu’il ne s’agissait pas d’un plan comme certains ont pu le supposer.

Son histoire sur ce chien errant qu’il n’aurait pas dû recueillir correspond sans doute à un véritable souvenir d’enfance, mais il pourrait aussi s’agit d’une parabole retraçant le fameux événement mystère qui expliquerait la méfiance de Michonne et sa cicatrice.

The Walking Dead saison 9 épisode 6 avis critique

Encore de nouveaux personnages ?

Pour ce qui est du groupe de nouveaux personnages, pour l’instant j’avoue n’être que très moyennement intéressé par eux. A vrai dire, TWD souffre déjà d’un trop grand nombre de personnages, ce qui donne une gestion plutôt frustrante du fait d’un potentiel inexploité pour bon nombre d’entre eux. Ceci dit, il est possible que d’excellentes histoires soient liées à ce groupe dont les personnalités dominantes sont clairement Magna et Luke pour le moment.

Jusqu’à présent, ils servent surtout à souligner la méfiance de Michonne et très concrètement à la lancer sur la route de la Colline avec Siddiq. Je suppose que tous ne survivront pas à cette saison, allez-y les paris sont ouverts en commentaires !

Avant d’en venir à la Colline et la question de Maggie, retour sur les premières images de l’épisode qui nous révélaient un Daryl en mode « Koh Lanta sans sac de riz ».

Ce sont peut-être les circonstances de la mort de Rick qui ont poussé Daryl à s’isoler de la sorte. Clairement, ses efforts de vie en communauté sont partis en fumée avec celui qui était devenu son frère. Enfin partis en fumée dans la vision de Daryl, on se comprend, Rick est bel et bien vivant.

Apparemment, on en verra beaucoup plus sur Daryl dans l’épisode prochain, un épisode 7 qui a été réalisé par Michael Cudlitz, l’interprète du regretté Abraham.

The Walking Dead saison 9 épisode 6 avis critique

Il n’est pas neutre de mettre en avant Michonne et Daryl dès l’ouverture de ce premier épisode suite au départ de Rick puisqu’ils sont destinés, avec Carole, à tenter de remplir le grand vide laissé par la décision d’Andrew Lincoln.

Carole aka Double Face

Carole justement parlons-en. Forcément il y aura des commentaires sur sa perruque. Même si les cheveux courts me semblaient une meilleure idée, au final, tout ça n’a pas grande importance. Tout au plus, on pourrait y voir une expression physique de l’influence qu’Ezekiel a forcément eu sur sa Reine pendant leurs 6 années de vie commune.

Le petit Henry est devenu un grand adolescent et si vous vous demandez comment ils ont pu trouver un acteur aussi ressemblant, c’est simple, c’est le grand frère du précédent. Autre constante, pour le moment, il reste toujours aussi insupportable.

Malgré une conclusion enflammée, je dois dire que je suis resté assez froid lors de la confrontation avec les quelques sauveurs survivants. Pas vraiment de tension, et surtout une façon assez expéditive pour les scénaristes de régler le sort de Jed et Regina.

The Walking Dead saison 9 épisode 6 avis critique

Au final, il s’agit surtout de montrer au spectateur que Carole reste Carole avec ce qui se rapproche presque d’une double identité. La dualité du personnage nous avait déjà marqués entre les cookies maison et les meurtres de sang-froid.

Cette fois, entre la nécessité de faire profil bas pour protéger Henry et la volonté d’écarter définitivement une menace, on retrouve Carole en mode la vengeance aux deux visages.

La seule différence, c’est que maintenant on dirait que Carole sort d’un crossover entre Robin des bois et la petite maison dans la prairie… Que voulez-vous, comme l’a écrit un grand philosophe, on ne change pas, on met juste les costumes d’autres sur soi (Aheum).

> Lire aussi :  The Walking Dead : épisode intense et projets de films

Au final, on se retrouve quand même avec Michonne et compagnie d’un côté et Carol et Henry de l’autre qui se dirigent doucement vers la Colline.

Attention, légère alerte spoiler puisque je vais évoquer la situation de l’interprète de Maggie par rapport à la série !

Voilà Maggie ! Ou pas.

La plupart des spectateurs s’attendent forcément à ce que Maggie soit toujours à la tête de la Colline, notamment quand Michonne fait référence au fait de convaincre celle qui dirige cette communauté d’accueillir le groupe de Magna.

The Walking Dead saison 9 épisode 6 avis critique

Pourtant la surprise, c’est que l’épisode 5 était aussi, jusqu’à nouvel ordre, le dernier de Lauren Cohan, l’interprète de Maggie. Contrairement à Rick, c’est un personnage qui devrait revenir, mais en résumé, c’est une autre femme qui dirige maintenant la Colline.

Les deux candidates évidentes sont Tara et Enid. Tara semble plus probable puisque la série semblait destiner Enid à la fonction de soignante.

Rosita, Eugène et les zombies qui papotent

Une fois n’est pas coutume, l’aspect le plus intéressant et prometteur de l’épisode nous vient sans aucune hésitation des mésaventures de Rosita et Eugène.

Au passage, le couple Père Gabriel et Rosita ne me convainc pas spécialement, mais bon, après Jadis il faut croire que l’œil voilé du Pasteur fait des ravages chez la gente féminine.

Celui qui semble avoir le plus changé au cours des six années écoulées c’est Eugène. Presque oubliée sa lâcheté légendaire, il fait face tout seul aux walkers et s’amuse même à grimper une échelle qui donnerait le vertige à n’importe qui.

Pendant qu’on parle d’échelle, nous refaire le coup d’une chute et d’un genou abîmé, franchement, c’était un peu gros. Comme si Eugène ne pouvait pas demander à Rosita de lui remettre l’échelle en place…

The Walking Dead saison 9 épisode 6 avis critique

Ceci dit, même avec une tresse à la place de la coupe mulet et ce courage tout neuf, difficile d’en vouloir à Rosita de préférer Gabriel à Eugène, malgré les tentatives bien maladroites de ce dernier de lui faire comprendre ce qu’elle a compris depuis longtemps, sans doute déjà depuis qu’Eugène faisait le voyeur pendant les ébats de Rosita avec Abraham.

Outre ce drôle de triangle amoureux, l’expédition destinée à étendre la portée des ondes radio va effectivement déboucher sur une prise de contact avec une nouvelle communauté, mais pas forcément du genre que le Père Gabriel aurait imaginé.
Attention, nouvelle alerte spoiler liée aux comics !

Le premier contact avec les chuchoteurs a donc eu lieu ! On verra pendant combien de temps les personnages conserveront l’hypothèse d’une évolution des Walkers, mais pas trop longtemps j’espère.

D’après les déclarations de certains acteurs, la performance de Samantha Norton dans le rôle d’Alpha serait tout simplement terrifiante, du coup, on ne peut qu’espérer que l’arrivée de ces méchants emblématiques sera aussi fracassante dans la série que dans la bande-dessinée.

The Walking Dead saison 9 épisode 6 avis critique

Daryl, ranger du risque

Comme je vous le disais, le prochain épisode devrait faire la part belle à Daryl. Si on peut retenir un message du peu qu’on a vu du personnage dans cet épisode 6, c’est que la nature s’adapte à tout en faisant de ce walker un réservoir à nourriture pour les oiseaux.

Clairement, le virus est une malédiction pour l’humanité, mais peut-être une chance pour la planète enfin débarrassée de la pollution massive générée par nos sociétés. Daryl apparaît comme une sorte de rôdeur de ce nouveau monde, soucieux de préserver cet équilibre qu’il est peut-être l’un des rares à percevoir.

4 Commentaires

4 Commentaires

  1. Maître Capello

    13 novembre 2018 at 9 h 03 min

    Trois fois « au final » dans cet article. Il faut vraiment que vous arrêtiez avec cette expression fautive. En fin de compte, finalement, au bout du compte, pour conclure, pour finir, in fine, vous avez le choix !

  2. ML

    13 novembre 2018 at 9 h 06 min

    Je ne suis pas d’accord avec le début de cet article (qui est très subjectif). Bien que j’ai aimé l’épisode 5, j’ai largement préféré le 6. Au point d’attendre avec impatience le 7, ce qui ne m’était pas arrivé depuis longtemps
    à propos de cette série.
    Il faut dire que je n’étais pas du tout fan de Rick, queje trouvais un peu trop « torturé » sur les bords depuis quelques saisons. Là, au moins, on peut enfin retrouver d’anciens personnages sympathiques comme Rosita et en découvrir de nouveaux prometteurs.
    Les chuchoteurs sont carrément un + indéniable !

    • Captain Popcorn

      13 novembre 2018 at 14 h 02 min

      C’est le propre d’un avis d’être subjectif, le mien comme le vôtre 🙂

  3. RS

    13 novembre 2018 at 13 h 44 min

    Et vous ne parlez pas de la foire qui approche? Hâte de voir si cet événement sera fidèle à la BD!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests