Connect with us

Réseaux sociaux

Pour sortir de la tourmente, Facebook recrute un homme politique

Dès le mois de janvier, l’ancien Vice-Premier ministre britannique Nick Clegg rejoindra les rangs de Facebook afin de traiter des affaires publiques et de la communication de la compagnie.

Il y a

le

Nick Clegg Facebook

Alors que le réseau social connaît de multiples crises depuis quelques mois désormais, Facebook a fait le choix de se tourner vers Nick Clegg, ex-membre du gouvernement britannique. Si la décision peut sembler étrange de prime abord, l’on peut supposer que la société de Zuckerberg souhaite se tourner vers un homme qui a l’expérience des institutions européennes.

Recruter dans le secteur politique pour aider Facebook ?

En effet, Nick Clegg a l’avantage d’avoir été le Vice-Premier ministre du Royaume-Uni sous le gouvernement de David Cameron, entre les années 2010 et 2015. Ce n’est pas tout, l’homme qui sera bientôt en charge des affaires publiques de Facebook a été député Parlement européen, et a également officié à la Commission européenne en tant que négociateur. Alors que le Règlement Général pour la Protection des Données (RGPD) est entré en vigueur en Europe au mois de mai, la plateforme sociale semble encore éprouver des difficultés à en comprendre tous les rouages.

> Lire aussi :  Au tour de Facebook d'attaquer BlackBerry pour violation de brevets

De plus, un autre profil issu de la politique travaille au sein de Facebook : le responsable des politiques publiques pour l’Europe, le Moyen-Orient et l’Afrique, Richard Allan. En effet, ce dernier est un ancien membre du parti libéral libéral-démocrate britannique.

En axant son recrutement vers un profil qui connait le secteur de la politique, Facebook espère donc trouver un solide appui pour se sortir de ces crises à répétition. Depuis le début de l’année, l’entreprise s’est tout de même confronté à l’affaire Cambridge Analytica, l’un des plus gros scandales de son histoire à ce jour, ainsi qu’à une récente faille ayant entraîné le piratage de près de 30 millions de comptes. De fait, la compagnie se doit de redorer son blason auprès du public, mais également de la Commission.

De fait, Nick Clegg prendra ses fonctions en tant que directeur des affaires publiques et de la communication au mois de janvier. Lors de l’annonce de sa nomination, il s’est déclaré ravi de « cette nouvelle aventure ».

> Lire aussi :  Facebook : une faille de sécurité affecte 50 millions d’utilisateurs

Source

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests