Traçage IP, le Parlement européen décide de réagir

Le Parlement européen a décidé d’endiguer l’IP tracking, une technique de traçage qui permet à certains sites peu scrupuleux de pousser le consommateur à l’achat.

L’IP Tracking ou traçage IP est une technique de ciblage bien connue sur Internet. Elle est cependant utilisée de manière peu scrupuleuse par certains sites Internet un brin malhonnêtes. Voici comment le procédé fonctionne, nous allons prendre l’exemple d’un billet de train. A un moment M, vous allez faire des recherches avec votre PC pour trouver le prix d’un billet de train. Vous n’allez cependant pas l’acheter à ce moment M pour une quelconque raison mais le site va stocker votre IP et l’associer aux recherches effectuées.

Un peu plus tard, le prix a augmenté…

Plus tard, au moment M+1, vous décidez de revenir sur le site en question pour voir les disponibilités du billet et vous constatez que le prix de celui-ci a augmenté. Vous vous dites que si le prix a augmenté, c’est parce que le nombre de places diminue, mais ce n’est pas forcément vrai. Le site peut tout simplement vous retrouver grâce à votre IP et décider de vous faire croire que le nombre de places diminue en augmentant le prix. Si vous changiez d’IP, vous retrouveriez peut-être le prix indiqué au moment M.

ArtificialIntelligence

Le Parlement européen réagit

C’est ce genre de pratique malhonnête que le Parlement européen a décidé d’endiguer en adoptant, à l’unanimité, un amendement de la député française Françoise Castex. Celui-ci demande à la Commission européenne et aux États membres de l’Union Européenne la mise en place d’une protection des consommateurs face à l’IP tracking. « Le Parlement souhaite mettre un terme à l’inaction de la Commission et des États membres […] Nous demandons à la Commission européenne de se pencher sur ce phénomène bien connu des consommateurs et de proposer enfin un texte qui interdise ces pratiques commerciales sur le net.« , Françoise Castex.

L’IP tracking n’est pas une fatalité

Nous ne savons pas vraiment quelles seront les actions qui seront entreprises par la suite mais il faut espérer que celles-ci nous évitent d’avoir à subir cet IP Tracking abusif. Attention, il existe de très nombreux moyens pour esquiver le traçage IP, cependant, ce serait encore mieux si nous n’avions tout simplement pas à le subir ! La meilleure technique pour éviter l’IP tracking, c’est tout simplement de changer d’adresse IP, voici quelques pistes : éteindre et rallumer sa box, utiliser un VPN, utiliser son smartphone (réseau 3G), utiliser un proxy, bloquer les cookies…

(source)


Nos dernières vidéos

5 commentaires

  1. Euh, et quand on est chez FreeADSL, on fait comment pour changer d’IP ?

    Bloquer les cookies permet de ne pas se faire tracker par son IP ? Ah bon, je ne savais pas..

    • Axel Cereloz on

      Certains sites utilisent les cookies pour conserver des informations sur votre manière de naviguer.
      Passez par un VPN ou un proxy.

      @fran6t Peut-être, mais ce n’est pas vraiment le sujet de l’article. 😉

  2. Dommage, le billet meriterait à mon avis plus de détails, par exemple comment savoir si on a une adresse ip fixe ou pas ? Expliquer comment pour ceux qui ont un forfait mobile permettant de l’internet d’utiliser son téléphone comme passerelle pour bénéficier d’une adresse IP plus changeante que celle de son domicile au moment de passer sa commande…

  3. @Axel : pas d’accord avec le « @fran6t Peut-être, mais ce n’est pas vraiment le sujet de l’article. »

    A partir du moment ou vous indiquez dans votre article qu’il suffit d’éteindre et rallumer sa box, il est logique que l’on réagisse sur la question notamment des IP fixes !

    Il serait plus que judicieux de nuancer votre propos, en précisant que cette solution ne fonctionne que pour les abonnés n’ayant pas d’adresse IP fixe ! Auquel cas, le commentaire de franc6t prend tout son intérêt, car la question (non-geek) serait : « bin oui, mais comment je sais si j’ai une IP fixe ou pas ? »…

  4. Ce n’est pas le parlement européen qui paye les salaires des boites de l’ecommerce, ça se voit bien. L’Ip tracking comme vous dites existe déjà depuis plus de 10 ans, en fait depuis le début de l’internet et pour enrayer cette technique, il faudrait également interdire les cookies, ce qui n’est bien évidemment pas possible vu que la plupart des sites les utilisent. Bref, des fonctionnaires vraiment payés à ne rien faire !

Répondre