Suivez-nous

Gaming

Le trouble du jeu vidéo désormais reconnu comme une maladie par l’OMS

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a officiellement reconnu le trouble du jeu vidéo comme une maladie. Ce changement entrera en vigueur dès janvier 2022.

Il y a

le

trouble du jeu vidéo
© Pexels / Tookapic

Les experts de l’OMS se sont rassemblés à l’occasion de la publication de la onzième révision de la Classification internationale des maladies (CIM-11), réunion durant laquelle ils ont finalement déclaré que le trouble du jeu vidéo était une maladie.

Quelle définition pour le trouble du jeu vidéo ?

En conséquence, le trouble du jeu vidéo et l’addiction qui en découle sont désormais caractérisés de la sorte par l’OMS : « Le trouble du jeu vidéo est défini comme un comportement lié à la pratique des jeux vidéo ou des jeux numériques, qui se caractérise par une perte de contrôle sur le jeu, une priorité accrue accordée au jeu, au point que celui-ci prenne le pas sur d’autres centres d’intérêt et activités quotidiennes, et par la poursuite ou la pratique croissante du jeu en dépit de répercussions dommageables. Pour que ce trouble soit diagnostiqué en tant que tel, le comportement doit être d’une sévérité suffisante pour entraîner une altération non négligeable des activités personnelles, familiales, sociales, éducatives, professionnelles ou d’autres domaines importants du fonctionnement, et en principe, se manifester clairement sur une période d’au moins 12 mois ». Celui-ci sera classé dans la section « troubles dus à un comportement addictif » de la Classification internationale des maladies (CIM) et entrera en vigueur le 1er janvier 2022.

Plusieurs acteurs se sont opposés au fait que le trouble du jeu vidéo soit défini comme une maladie par l’OMS, dont plusieurs groupes commerciaux ayant évoqué des études contradictoires avaient été effectués sur le sujet.

Pour rappel, l’OMS avait déjà ajouté la dépendance au jeu vidéo dans sa section sur les comportements potentiellement nuisibles liés à la technologie en juin dernier. À cette époque, l’ESA (Entertainment Software Association) avait déjà réagi en indiquant en mentionnant la reconnaissance du trouble du jeu vidéo par l’OMS, ajoutant que « son inclusion reste hautement contestée et peu concluante ». L’Organisation a tenu à préciser que cette maladie ne touchait qu’un très petit nombre de joueurs.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Advertisement RED

Les tests