Twitter a acheté TweetDeck pour 40 millions de dollars, cette fois c’est officiel

L’affaire semblait traîner en longueur depuis les premières annonces, et n’avait en fait jamais été confirmée officiellement. C’est maintenant chose faite : selon plusieurs sites et blogs américains, Twitter a bien racheté TweetDeck, même si aucune des parties ne l’a encore annoncé au moment où j’écris ceci.

L’affaire semblait traîner en longueur depuis les premières annonces, et n’avait en fait jamais été confirmée officiellement. C’est maintenant chose faite : selon plusieurs sites et blogs américains, Twitter a bien racheté TweetDeck, même si aucune des parties ne l’a encore annoncé au moment où j’écris ceci.

Rappelons que TweetDeck, fondée par un développeur anglais, fut l’une des premières applications Twitter « tiers » pour Twiter ayant compris rapidement que grâce aux API Twitter on pouvait proposer un client plus « riche » et proposant davantage de fonctions que la version web très spartiate de Twitter. TweetDeck a rapidement connu le succès, avec notamment sa vue en colonnes, proposée ensuite par d’autres applications, comme Seesmic.

Selon les dernières études, montrant que les utilisateurs de Twitter passent majoritairement par des applications externes, la part de marché de TweetDeck serait de 13,1%, ce qui la classe en deuxième position derrière UberMedia.

Depuis quelques semaines les rumeurs bruissaient sur un rachat possible de TweetDeck par Twitter, mais aussi par UberMedia.

Un rachat qui, vu la somme engagée, 40 millions de dollars, pose encore une fois la question de la bulle que je qualifierais cette fois de « social media bubble » : on peut en effet se demander si une application comme TweetDeck, qui ne crée aucune autre valeur que « détourner » le trafic en provenance d’utilisateurs existants vaut vraiment cette somme, y compris dans sa technologie.

On peut aussi se poser la question de la motivation de cet achat par Twitter : était-ce réellement indispensable ou est-ce un achat de précaution, décidé uniquement pour contrer les velléités d’UberMedia et éviter que TweetDeck ne tombe dans son escarcelle, comme une équipe de foot rachète un joueur juste afin qu’il ne parte pas dans une équipe concurrente, pour le laisser cirer le banc comme remplaçant toute une saison ?

Une bonne affaire en tout cas pour Iain Dodsworth, le très inspiré fondateur de TweetDeck, qui démontre encore une fois qu’en partant de zéro, armé juste d’une bonne idée et de quelques compétences en développement web, que l’on peut devenir multimillionnaire en moins de cinq ans grâce à internet.

(source)


Nos dernières vidéos

8 commentaires

  1. Pingback: Twitter a acheté TweetDeck pour 40 millions de dollars, cette fois c’est officiel « Le journal de la CFTC des Hôpitaux de Strasbourg

  2. Pingback: Tweets du mardi 24 mai 2011 « Valeria Landivar

  3. Pingback: Twitter s'apprêterait à lancer son propre service de partage de photo

Répondre