Pourquoi Twitter n’a pas bloqué le compte de Trump (et ne le fera jamais)

Souvent décrié pour ses propos extrêmes dans sur Twitter, le compte de Donald Trump n’a pour autant jamais été bloqué.

Une position assumée

Pour la première fois, la société s’explique sur cette position, reprochée par beaucoup. C’est suite à une interrogation du média américain The Verge que le réseau social a publié, sur son blog, pourquoi il refusait de bloquer le compte du président américain (sans le citer).

« Les dirigeants mondiaux élus jouent un rôle critique dans cette conversation en raison de leur impact sur notre société. Bloquer un leader mondial de Twitter ou supprimer ses Tweets controversés cacherait des informations importantes que les gens doivent pouvoir voir, et en débattre. Il ne ferait pas non plus taire ce leader, mais il entraverait certainement la discussion nécessaire autour de leurs paroles et de leurs actions. »

Twitter est régulièrement appelé à bannir Trump depuis son élection en 2016. Fréquemment, Trump est accusé d’inciter à la violence. La semaine passée, un tweet invoquant les perspectives d’une guerre nucléaire a exacerbé les tensions avec la Corée du Nord. Pour autant, le réseau social n’a pas jugé bon de supprimer la publication. Des protestations s’en sont suivies au siège de Twitter, où des manifestants ont projeté des slogans de critique sur les murs extérieurs.

> Lire aussi :  Twitter vous laissera bientôt basculer facilement vers une timeline basée sur la chronologie

Malgré les apparences, Twitter contrôle

Dans son billet de blog, Twitter réaffirme que tous les comptes se doivent de respecter les règles d’utilisations. Cette déclaration peut laisser croire que le réseau social pourrait un jour prendre des mesures contre le compte de Trump (ou d’autres comptes de dirigeants mondiaux) s’ils utilisent la plate-forme pour inciter à la violence, ou en enfreignent les règles : « Nous passons en revue les Tweets des leaders dans le contexte politique qui les définit, et nous appliquons nos règles en conséquence« , est-il précisé.

La société s’est également opposée à une critique qui lui est souvent adressée, selon laquelle Twitter profiterai de l’effet de buzz provoqué par les Tweets de Trump. De fait, cela profiterait aux recettes publicitaires du réseau social, un soupçon auquel Twitter répond : « Le compte de personne n’est le moteur de la croissance de Twitter, ni n’influence ces décisions. Nous travaillons dur pour rester impartiaux en gardant à l’esprit l’intérêt public. »

> Lire aussi :  Jack Dorsey veut trouver une solution contre les bulles de filtrage sur Twitter

 


Un commentaire

  1. Pourquoi Twitter n’a pas bloqué le compte de Trump (et ne le fera jamais) ??

    Mais bon sang de bois, parce qu’il s’agit du compte du (excusez du peu) Président des USA !
    Je sais bien que beaucoup de gens pensent que D.Trump n’est pas à sa place à la tête du plus puissant pays de la planète et qu’ils aimeraient bien le voir chassé de son poste… Mais outre qu’il ne suffit pas qu’un homme politique ne plaise pas pour l’obliger à partir (c’est prendre ses désirs pour des réalités et son opinion pour une vérité révélé), mais il y a qu’un tel blocage serait de fait une insulte faite non pas à l’homme, mais à sa fonction…

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.