Suivez-nous

Réseaux sociaux

Twitter reconnaît que des données privées ont été volées en novembre

Twitter a révélé qu’une faille de sécurité avait compromis les données personnelles de certains utilisateurs. Il semblerait que des attaques ont été réalisées depuis l’Arabie Saoudite et la Chine.

Il y a

le

Twitter enquête

Une faille dans le formulaire de demande de support de Twitter a permit à des pirates informatiques de s’emparer des données personnelles de membres du réseau à l’oiseau bleu.

Twitter assure que le problème est réglé

Les systèmes de sécurité des réseaux sociaux ne sont pas invulnérables et régulièrement des affaires de piratages massifs de données personnelles entachent la réputation de ceux-ci. Le scandale de Facebook avec l’affaire Cambridge Analytica ou bien encore le bug de Google Plus en sont les exemples les plus frappants. Ces vols de données sont assez courants, les hackers utilisant des failles de sécurités pour parvenir à leurs fins. Cette fois, c’est le réseau de microblogging, Twitter, qui est victime d’un bug ayant compromis la sécurité des données d’utilisateurs.

C’est par un e-mail envoyé par Twitter que les utilisateurs ayant potentiellement vu leurs données personnelles s’envoler, ont été avertis. Le réseau social à l’oiseau bleu les a informés qu’un bug dans le formulaire de demande de support était à l’origine d’une fuite de données. Cette faille aurait été repérée il y a un mois et celle-ci aurait été corrigée.

Problème réglé pour Twitter… Cependant, nos confrères du journal américain « Tech Crunch » avertissent que cette tentative de relativiser le problème par le réseau de microblogging était potentiellement dangereuse. En effet, selon nos confrères, de telles failles peuvent être utilisées pour démasquer des lanceurs d’alertes par exemple ou des opposants politiques dans des pays dictatoriaux.

Une activité suspecte provenant de Chine et d’Arabie Saoudite

Signe que cette faille a vraisemblablement été exploitée par des personnes mal intentionnées, Twitter a détecté une hausse de trafic particulièrement suspecte sur le forum de support client bugué. Le réseau social à l’oiseau bleu explique par ailleurs, que les adresses IP provocant le trafic suspect provenaient essentiellement de Chine et d’Arabie Saoudite ajoutant même que « certaines de ces adresses IP pourraient avoir des liens avec des intervenants soutenus par l’État ».

Cette annonce a sapé le cours de l’action Twitter en bourse. Celle-ci a perdu 6,8 % en une seule journée. Les annonces de failles de sécurité compromettant les données personnelles sont très mal perçues par les actionnaires qui craignent que des utilisateurs préfèrent un autre système mieux protégé ou qu’ils lancent des actions en justice collectives généralement très coûteuses.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests