Connect with us

Actualités

Uber annonce officiellement la fin de ses camions autonomes

La firme américaine a indiqué qu’elle mettait fin à son projet de camions autonomes dédié au transport de marchandises afin de se concentrer sur ses voitures. Un projet qui avait fait des vagues entre Uber et Google.

Il y a

le

Uber espionnage industriel brevet

Dans un communiqué daté du lundi 30 juillet, Uber a annoncé qu’il mettait officiellement fin à sa division chargée des camions autonomes. Pour rappel, le projet est né du rachat de la startup Otto qu’avait effectué la précédente direction en 2016. À l’époque, Uber avait déboursé 680 millions de dollars pour faire l’acquisition de la jeune pousse et équiper les camions de fonctions autonomes afin d’effectuer des livraisons sans chauffeur.

Concernant les raisons de cet arrêt, la firme indique qu’elle souhaite se consacrer spécifiquement à ses voitures autonomes. De fait, le responsable du Groupe Uber Advanced Technologies, Eric Meyhofer déclare à TechCrunch : « Nous avons récemment pris la décision importante de retourner sur les routes publiques à Pittsburgh, et alors que nous cherchons à poursuivre sur cette lancée, nous pensons que l’énergie et l’expertise de toute notre équipe concentrées sur cet effort est la meilleure voie à suivre ». Pour rappel, l’accident mortel survenu au mois de mars avait enjoint Uber à arrêter ses tests durant quelques mois avant de reprendre les essais progressivement.

> Lire aussi :  Un ex-employé d'Uber avait averti l'entreprise du danger avant un accident mortel

Néanmoins, la firme tient à préciser qu’Uber Freight, l’application qui met en lien les conducteurs de camion et les expéditeurs, n’est pas affectée par cette décision. Lancé en mai 2017, le service permet aux chauffeurs de trouver des chargements disponibles à proximité afin d’effectuer les livraisons. À ce jour, Uber Freight est disponible sur tout le continent américain et semble se positionner comme une activité financièrement viable. Eric Meyhofer précise que les deux équipes collaboreront « au sein d’une même équipe ».

De plus, l’entreprise assure que cet arrêt n’est pas définitif puisqu’elle souhaite tout de même développer ses poids lourds « plus tard ».

Uber versus Google : tout ça pour ça ?

Pour rappel, le projet des camions autonomes d’Uber n’aura pas été de tout repos pour la compagnie de VTC. Après avoir collaboré auprès de Google sur son projet de véhicule autonome, l’ingénieur Anthony Lewandoski a démissionné et emporté avec lui 14 000 documents confidentiels relatifs aux véhicules autonomes. Quelque temps plus tard, il rencontre l’équipe d’Uber afin de signer un accord de confidentialité entre Otto, sa startup, et l’entreprise américaine. Surprise, Uber dévoile un camion autonome quelques mois plus tard, ce qui enjoint Google à déposer une plainte pour viol de brevets et vol de technologies.

> Lire aussi :  Uber veut se développer dans d'autres secteurs d'activité avec Uber Works

Au début de l’année 2018, un accord a été signé entre les deux entreprises et la société de VTC a versé l’équivalent de 245 millions de dollars en actions.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests