Un adulte battu à Fortnite menace de mort un enfant

C’est un classique chez les amateurs du gaming, les menaces ou les insultes (souvent contre les mamans). Mais, cette fois, les choses sont allées plus loin.

Menaces avec une arme

Ce qui se passe dans Fortnite ne semble pas y rester ! À la différence de Las Vegas, le jeu multi-joueur semble désormais bien empiéter sur le monde réel. Dernier exemple en date à Long Island, aux Etats-Unis.

Un homme est accusé d’avoir menacé un enfant de 11 ans de lui tirer dessus après une défaite dans une partie de Fortnite : Battle Royale. Nommé Michael Aliperti, il est âgé de 45 ans et aurait lui-même trois enfants selon la presse américaine.

Il lui aurait envoyé des messages audio et texte via le système de messagerie Xbox après sa défaite. Il menaçait de venir tirer sur l’enfant et peut-être même à son école. C’est sans doute surtout cet aspect qui a fait réagir les forces de l’ordre qui sont venues l’arrêter chez lui mardi.

Les limites de Fortnite ?

Difficile de ne pas y voir une « dérive » de Fortnite. Le jeu en ligne compte une très importante quantité d’utilisateurs et surtout ceux-ci peuvent dépenser des sommes folles dans le cadre du jeu. Bien sûr, la croissance sur Fortnite a ralenti mais après les chiffres initiaux, Epic Games, le studio créateur n’est pas vraiment à plaindre.

> Lire aussi :  Fortnite : un deuxième indice pour la saison 6 dévoilé

Des dépenses qui, arrivé à un certain point, peuvent aussi avoir des conséquences dans le monde réel en faisant perdre tout bon sens ou éducation aux joueurs. C’est déjà ce que voulait mettre en avant il y a quelques jours le site Divorce Online, en expliquant que le jeu jouerait un rôle majeur dans la quantité de séparation dans les couples au Royaume-Uni.

Source


8 commentaires

  1. C’est pas la faute d’epic game, pourquoi il faut que vous cherchiez absolument a nuire a leur jeux ? C’est pas possible d’etre aussi hypocrite comme cela ! C’est la faute de la mentalité du gars, pas a cause du jeu !

  2. « Difficile de ne pas y voir une « dérive » de Fortnite. »

    Bha oui, comme les agresseurs en sortie de boite de nuit. C’est pas des gens violents qui doivent se faire soigner, c’est à cause de la boite de nuit.

    Y a un moment, va falloir arrêter de reporter la faute de la bêtise humaine sur des choses qui n’ont rien à voir.

    « Des dépenses qui arrivé à un certain point, peuvent aussi avoir des conséquences dans le monde réel en faisant perdre tout bon sens ou éducation aux joueurs. »

    Du coup pareil, les conversion religieuses extrême (quel que soit la religion), les dépressions, les accrocs du travail, les lavés du cerveau par la télé, on en parle quand ? Parce que les jeux vidéos ont encore une fois bon dos et ça commence à devenir fatiguant.

    C’est pas qu’il n’y a aucun risque et que tout est surprotégé, mais quand on voit l’acceptation de pratique honteuses dans le quotidien et qu’on a droit a des articles dans ce genre à chaque idiot sur un jeu (ou qui n’a même que vaguement approché un jeu parfois), ça commence à devenir pénible.

  3. Ok, quel est le rapport entre le fait qu’un type insulte et menace un joueur, le fait que des couples divorcent à cause d’un simple jeu vidéo et le fait de dépenser de l’argent en jeu?

    Réponse, aucun. Les « arguments » sont entassés sans aucun lien entre eux, donc c’est simple, on est là soit face à de l’incompétence totale (parti pris contre le jeu évident + incapacité à écrire un article correct), soit face à de l’incompétence partielle.

    Partant que la lecture de votre article fait penser qu’il existe un lien entre les mécanismes de micro-transaction et le cas présenté au début de l’article (qui ne semble être là que pour introduire vos critiques, pas non fondées mais sans rapport dans le contexte), on se trouve précisément devant un cas de fake news, ou d’incapacité flagrante à écrire un article, au choix.

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.