Suivez-nous

Sciences

Un article entièrement rédigé par une IA arrive en première place sur Hacker News

Un étudiant a utilisé l’outil d’intelligence artificielle GPT-3 pour produire un faux billet de blog sans que personne ne devine qu’il avait été écrit par un algorithme.

Il y a

  

le

 

Par

OpenAI
© OpenAI

Le rêve des producteurs de contenus éditoriaux est-il en train de se réaliser ? En tout cas, les progrès de l’intelligence artificielle dans le domaine de la rédaction semblent tels que même un esprit aiguisé pourrait bientôt ne plus faire la différence entre un article écrit par un humain et un autre produit par un ordinateur.

C’est ce qui vient de se produire avec cette expérimentation menée par Liam Porr, un étudiant américain, qui a utilisé l’outil d’intelligence artificielle GPT-3 pour produire un faux billet de blog qui atteint la première place sur le très respecté site d’actualité sur l’innovation Hacker News – dont le classement des articles fonctionne selon un système de vote – , apparemment sans que personne ne détecte la « supercherie ».

Pour arriver à ce résultat, Liam Porr a utilisé la dernière version de GPT-3, une suite d’outils d’Intelligence Artificielle avec fonction d’autocomplétion conçus par OpenAI, une entreprise de San Francisco, et qui est en développement depuis plusieurs années. Pour faire simple simple, GPT-3 est capable de rédiger automatiquement un texte en se basant sur les instructions d’un écrivain humain, qui peuvent être un titre et une simple phrase. Le programme a été conçu sur la base d’un énorme corpus de texte qu’il exploite pour en tirer des conclusions statistiques, stockées sous forme de milliards de connexions pondérées entre les différents nœuds du réseau neuronal de GPT-3. Aucune intervention humaine n’est nécessaire dans ce processus : le programme cherche et trouve des modèles sans aucune indication, qu’il utilise ensuite pour compléter les invites textuelles. Autrement dit, vous saisissez un titre et deux ou trois courtes phrases (voire même seulement quelques mots isolés) et l’IA se met au travail pour sortir en quelques secondes un article complet, cohérent et lisible par un humain sur un sujet donné.

Un article long et argumenté qui a trompé la majorité des lecteurs

Selon l’étudiant « auteur », l’article qui compte 1112 mots – donc très long – , intitulé « Vous vous sentez improductif ? Peut-être devriez vous arrêter de trop réfléchir », est devenu viral en quelques heures, et le blog dans lequel il avait été publié a reçu plus de 26 000 visiteurs. Si plusieurs commentateurs ont toutefois deviné que GPT-3 en était l’auteur, les commentaires allant dans ce sens ont été contestés par la grande majorité des lecteurs, qui étaient donc convaincus que Porr en était réellement l’auteur.

Rappelons qu’OpenAI est une entreprise spécialisée dans l’IA dont l’un des fondateurs n’est autre qu’Elon Musk, que l’on retrouve décidément dans tous les bons coups. Afin d’en délimiter les usages (et les abus), OpenAI a décidé de donner accès à l’API du GPT-3 aux chercheurs dans une version bêta privée, plutôt que de le diffuser directement auprès du grand public. William Porr, qui est étudiant en informatique à l’université de Californie à Berkeley, a pu trouver un doctorant qui avait déjà accès à l’API et qui a accepté de travailler avec lui sur l’expérience. Porr a fourni à GPT-3 un titre et une introduction à un billet de blog. L’algorithme a alors généré plusieurs versions de l’article, et Porr en a choisi une pour le blog, copiée-collée à partir de la version de GPT-3, avec toutefois quelques infimes modifications.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les meilleurs forfaits

Les tests