Un building poilu qui tourne à l’énergie éolienne

Un building suédois pourrait devenir auto-suffisant en énergie s’il acceptait d’être couvert de ‘poils’. Une idée qui peut sembler farfelue mais qui serait efficace.

La tour Söder (Söder Torn en suédois) est un bâtiment résidentiel. Sa construction s’est achevée en 1997 et c’est au final un building, bien que plutôt joli, comme les autres. Son histoire aurait pu s’arrêter là si Belatchew Arkitekter, une entreprise locale, n’avait pas eu des plans bien spécifiques pour lui. Cet immeuble pourrait, s’il adoptait la solution proposée par la société suédoise, devenir auto-suffisant en énergie.

Cette proposition est forcément alléchante, mais sa mise en œuvre est plutôt… originale. Pour que le bâtiment produise sa propre énergie, il faudrait le recouvrir de sortes de longs poils blancs ! Ces espèces de longs cils onduleront au gré du vent et produiront ainsi l’électricité nécessaire. Astucieux, mais est-ce vraiment viable ? Il semblerait que oui.

ImmeubleVelu

Attention, explication scientifique compliquée en approche : « Les ‘poils’ de la façade sont constitués d’un matériau composite présentant des propriétés piézo-électriques qui peuvent transformer le mouvement en énergie électrique. La piézoélectricité est créé lors de la déformation de certains cristaux est transformée en électricité.« . Ce système présente quelques avantages sur les éoliennes : il prend moins de place (on le met sur l’immeuble), il ne dérange pas la faune environnante (pas de bruit) et nécessite très peu de vent pour fonctionner (un peu de vent suffit à faire bouger les poils).

Si les habitants acceptent de vivre dans un bâtiment poilu, ils pourront ainsi faire un geste écologique en devenant auto-suffisants au niveau de l’énergie. L’histoire ne dit pas combien un tel dispositif coûte. Il faut tout de même avouer que, malgré la gêne occasionnée aux fenêtres, c’est la classe de vivre dans un immeuble qui ressemble à un gros pissenlit.

(source)


13 commentaires

  1. ça ne cacherait pas un peu la vue ?
    Il me semble que si ce système avait un tel rendement, on aurait installé depuis un moment des champs de ‘mats à poils’.
    L’idée peut paraître ingénieuse mais elle me semble assez capillotractée.

  2. Il y a de l’idée, mais ça reste quand même très farfelu, d’autant plus que priver les habitants de la vue et certainement de lumière naturelle, ça ne passera jamais je pense. Mais bon, pourquoi pas partir de ce concept pour trouver d’autres propositions!

  3. Merci pour cet article! 🙂 Très innovateur cet immeuble, ça pourrait être une bonne alternative aux éoliennes qui dérangent beaucoup de personnes! Il est magnifique de l’extérieur mais je ne m’y verrai pas y vivre car cela doit assombrir son intérieur j’ai l’impression.

  4. L’idée est fortement halléchante même si avec ce genre de bâtiment en France, ce serait la fin d’EDF et ses concurrents. En tout cas, ce sont sûrement les bâtiments de demain car la technologie ne cesse d’évoluer.

    Sinon, je suis d’accord avec les autres commentaires ; pour les habitants, ça obstrue forcément la lumière provenant de l’extérieur. Les appartement ne seraient donc pas forcément agréables à vivre.

  5. S’il n’y a qu’un immeuble isolé, ça ne marchera pas – suffisamment, important le suffisamment.

    Car il faut produire, stocker et distribuer, intelligemment si possible, si c’est juste un immeuble d’habitation, il y a peu d’utilisation en journée (faut envoyer la production vers des bureaux ou des usines/magasins…) et la nuit, produire pour recharger des véhicules qui ne sont pas là dans la journée…

    J’ai pu avoir dernièrement une présentation d’Issygrid par Eric Legal, le responsable »numérique » de la ville, c’est prometteur, ça pense « global »…

  6. l’idée de recouvrir un bâtiment peut paraître farfelue, mais elle permet de profiter de l’énergie en « circuit court ».
    La réalisation « d’arbres » basés sur cette technologie ne me paraitrait pas ridicule, pour autant qu’il n’y ai pas de pollution sonore (question qui n’a pas été évoquée).

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.